Phenomenal Wrestling Federation

Fédération de lutte simulée sur le Web
 
Site PWFSite PWF  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TNT 2: Le show!!!!!

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: TNT 2: Le show!!!!!   Dim 5 Nov 2006 - 16:44

(Le stationnement souterrains du Banque Scotia Centre d’Ottawa est filmé alors que plusieurs fans, encore continuent d’arriver pour cet évènement spécial de la PWF! Une longue limousine prend sa place devant l’entrée principal alors que le chauffeur sort et vient ouvrir la porte derrière….ce sont les 2 Présidents de la PWF, Jason Wild et Sean Martin, chiquement habillés, se frayant un chemin vers l’intérieur de la bâtisse, un sourire aux lèvres! Ça coupe…)

(On est maintenant dans le Banque Scotia Centre d’Ottawa alors que l’ambiance est drôlement intense! La toune de AC/DC, TNT, se met en branle alors que l’endroit est totalement sold out!!! Tout le monde ou presque a une pancarte pour encourager leurs Superstars favorites et tout le monde semble déjà avoir un sentiment d’appartenance important avec la PWF! Des T-shirts, des articles en tout genre, des cris, des hurlements, de la hâte, du plaisir! La foule est tellement dedans, qu’elle chante la toune de AC/DC fortement et enterre presque les hauts parleurs de la fédération!!! On se retrouve maintenant avec Mike Gunner et Luc Savoie, les commentateurs de la fédération, qui font un salut aux fans avant de s’asseoir derrière leur table, mettant leurs écouteurs rapidement…)

Mike : Qui gagnera le main event de ce soir Luc?

Luc : Pourquoi tu me demandes ça en début d’émission?

Mike : Car le main event va être fiable, je le sens moi!!!

Luc : J’en sait rien de qui va gagner mais une chose que je sais fans, c’est qui va y avoir beaucoup de nouveauté ce soir pour la PWF, un vent de renouveau qui frappera le vieux bois morts de la ligue qui sera déleyé au second rang!!!

Mike : Non mais faut mériter sa place!!! Yen a qu’on a même pas encore vus au channel de la PWF, c’est pathétique!!!

(La musique se calme alors que les 2 Présidents de la PWF apparaissent aux spectateurs alors qu’ils descendrent vers le ring aprons! Ils montent dans ce dernier alors que Jason Wild va chercher un micro…)

Wild : Salut très chers spectateurs présents ce soir et bonne soirée Sean. Ça va ce soir partner?

Sean : Moi? Certainement que ça va bien! On va parler de quelques points en ce début de show car y’a plusieurs questions qui se posent et des questions, qui se doivent d’avoir des réponses! Pas vrai Jason?

Wild : Oh que oui! Par quoi débuter? Le nom du PPV pourquoi pas! Ey bien oui, après le TNT 3, il y aura le premier PPV de la PWF! Nous avons décidés de nommer ce PPV, No Limits!!! Pourquoi? Car on sait très bien que pour la PWF, on a aucune limite moi et Sean alors les lutteurs qui seront dans ce PPV, mériteront d’y être et devront tout donner pour que ce premier évènement payant soit un succès sur toute la ligne! Nous on s’occupent de tout le côté administratif et gestion ey bien les lutteurs eux serviront pour bâtir le fruit de notre travail acharné!!!

Sean : Nous voulons que ce PPV soit un succès sur toute la ligne et bon dieu ça en sera un croyez-moi! Nous voulons l’appui de touts ceux qui ont signés des contrats pour la PWF et avec le désir de chacun, nous aurons ce que nous voulons, un sacré PPV d’impact pour la PWF! Pour avoir de l’impact, ça prend et de un des combats de championnats, et de deux, un bon spectacle et nous aurons touts les points pour faire de ce PPV, un show que jamais on oubliera!

Wild : Le championnat mondial sera en jeu et les participants du main event de No Limits seront su bien assez tôt mais ceux qui le mériteront seront de la partie! Un main event nouveau genre avec un soupçon de génie et une formule vraiment fiable pour un combat de championnat! Il y aura de la vitre, une structure très interessante et les combattants devront faire preuve de stratégie et de finesse pour l’emporter! Le premier champion mondial de la fédération sera connu dans un mois environ et la hâte sera trop présente de savoir qui deviendra l’homme a battre a la PWF!

Sean : C’est même moi qui a trouver le concept et le nom de ce combat que j’ai nommé…le MONSTER'S GLASS MATCH FOR THE WORLD HEAVYWEIGHT CHAMPIONSHIP!!! Plus de détails vous seront donnés au prochain show autant pour ceux qui feront partient de ce main event historique mais également sur le combat en tant que tel!

Wild : Pour ce qui est du championnat hardcore maintenant, j’aimerais appeler sur le stage et ce immédiatement, ODD, Miller, Dennis Dicky et Brian Dacosta!

(Les 4 lutteurs se présentent sous le Tron…)

Sean : Ne vous inquiétez pas les gars, vous ne faites vraiment pas partient de nos plans pour ce championnat hardcore au PPV et c’est même a se demander si vous faites partient de nos plans pour ce soir!

Wild : Ouais c’est clair! Vous ne méritez pas de faire partient de ce TNT et de cette bataille royale des recrues! Ce que vous méritez par contre c’est ceci, une dernière chance!

Sean : Oui, au prochain show, au TNT 3, il y aura un looser leave town match entre vous 4 afin de déterminer l’issue de vos carrières dans notre fédération! Vous ne méritez ce que vous semer les boys alors maintenant déguerpissez de notre stage et réfléchissez a vos actes!

(Les 4 lutteurs sortent décus alors que les Présidents demeurent dans le ring…)

Wild : Que se passe-til avec la bataille royale dans ce cas? Simple, ce sera un combat entre PKG, Dough et Draven dans un OVER THE TOP ROPE CHALLENGE!!!

Sean : Merci et bonne soirée pour touts ceux qui sont ici ce soir!!!

(Les 2 présidents quittent la scène sous une excellente ovation du public!)

(Big man with a gun de Nine Inch Nails se fait entendre et Pierre-Karl Gauthier arrive en pointant de la matraque tout ceux qui rient ou le huent. Il marche d’un pas décidé et monte dans le ring!)

(La musique commence et ont voit arriver Jonh Dough extrêmement rapidement vers le ring, en chemin il prend soin d'enlever sa veste de cuir dont il a fait 2 trous pour ses mamelons et de la donner à un petit garçon. En arrivant sur le ring, il vérifie les cordes et les coins et sort de ses poches une petite pompe qui crache un liquide blanc, gluant, inodore au gout variant puis s'installe en position prière (comme Rocky dans Rocky) alors que PKG le regarde bizarrement!)

(Un compte à rebours en même temp que le début de la chanson commence. Le comptes à rebours arrive a Zero et des Pyros explosent et Draven entre sur les Parole '' Wake Up, Wake Up My God, This Is Not A Test...'' Il entre et regarde la foule a gauche puis a droite avant de partir a courir vers le ring et glisser a l'intérieur. il monte dans le coin et fait un Backflip. Il intervient avec la foule, ensuite il fait des échauffements devant ses 2 adversaires!!!

Over the top rope challenge…

-PKG Vs Jeff Draven Vs Jon Dough
(Booker par Dom)

Mike : On est prêts mon Luc !!! Over the top rope challenge !!!

Luc: Yes! Immédiatement Draven saute sur PKG mais Jonh intervient et retourne Darven avant de l’envoyer dans les cordes et vouloir lui faire une corde a linge par dessus les câbles mais Darven fait un surpassement et Dough atterit sur le bord du ring alors que Draven lui donne des coups pour le faire tomber mais PKG arrive derrière Draven et le propulse vers l’arrière d’une belly suplex !!!

Mike : C’est du 2 contre 1 !!! On sait que Dough et PKG veulent former une team dans le futur !!!

Luc : Ouin bien l’équipe prend forme alors que Dough réembarque dans le ring et avec l’aide de PKG, il vient donner quelques coups de pieds au corps de Jeff avant de le relever et lui faire un double coups de coude au visage qui envoit Draven valser au plancher ! PKG et Jonh sont de mèche ça c’est certain alors que Dough s’envoit dans les cordes et revient vers Draven avec un flip dans les airs mais Draven lève les genoux et Dough atterit sternum contre les rotules de Jeff, tombant immédiatement sur le côté ! Draven se lève et atteint PKG d’un magnifique missile dropkick au visage avant de sauter sur le top turnbuckle et faire une descente du coude au visage de PKG !!!

Mike : OPh oh Draven reprend du poil de la bête !

Luc : En effet et Draven relève PKG et tente de le passer par-dessus les cordes mais Pierre-Karl se retient avec ses bras mais Dough arrive derrière Draven et le frappe de coups dans le dos ! Draven lâche prise et une échange de coups de poings se fait entre Jeff et Dough mais alors que Draven prend le contrôle de la situation, PKG saute dans les câbles et revient avec un coup de bélier incroyable !!! Quel impact !!! Draven tombe au sol et se pogne le corps de douleur alors que Dough fait signe a PKG de le passer par-dessus bord ! Les 2 le relève et l’empoigne par le collet avamt de le tirer par desus les cordes mais NON !!! Draven n’est pas tombé en bas !!! Il est sur les abords du ring mais s’accroche et se ramène accroché aux cordes ! Ses 2 adversaires voyant cela, font un petit cocus et PKG est envoyer en irishwhip par Dough mais alors qu’il veut faire un énorme spear sur Draven , ce dernier sbaisse les cordes et PKG passe par-dessus et tombe en bas du ring !

Mike : C’est pas légale ça !!!

Luc : Ca de l’air que oui car l’arbitre ne dit rien ! Pierre-Karl est donc éliminé de ce over the top rope challenge et le gagnant sera soit Jonh Dough ou Jeff Draven ! Draven est encore sur le bord du ring et reprend ses esprits et Dough fonce vers Draven pour un coup d’épaule mais Draven s’accroche aux câbles ! Il ne veut rien savoir de tomber en bas !

Mike : C’est sûr ça !!!

Luc : Dough embarque sur le top turnbuckle mais que va-t-il tenter ?

Mike : J’en sait rien mais c’est un high risk move ça !

Luc : Il s’élance vers Draven sur le bord du ring et veut lui attrape la nuque a la volée mais Draven sur le bord du ring le voit venir de loin et TWIST OF FATE !!!! JONH DOUGH FRAPPE DE SA TETE LE BORD DU RING ET TOMBE A L’EXTERIEUR, KO !!!


Alicia: Le Gagnant.......JEFFFFFF DRAVEEEEEENNNNNN!!!!

Mike : Jeff Draven remporte ce over the top rope challenge. Quel combat et quelle performance de la part de Jeff Draven! Il réussit sa prise de finition afin de remporter cette bataille royale des recrues! Il a été juste trop dominant!

Luc Savoie : Ouais en effet! Mais quand même, Dough et PKG n’ont pas passé inaperçus quand même! Draven festoie dans le ring…

Mike Gunner : Qu’il en profite, il a fait tout un combat!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TNT 2: Le show!!!!!   Dim 5 Nov 2006 - 16:48

C’est alors qu’une voix familière se fait entendre et tous les regards se tournent vers le TitanTron. La surprise se lit alors sur tous les visages dans l’aréna.

Orval Ménard : UNE PETITE MINUTE LE KID!!!!!!

Mike Gunner : ORVAL MÉNARD!!!!!! ORVAL MÉNARD IS ON THE BUILDING!!!!! THE GOD OF THE MANAGING!!!!!

Luc Savoie : Qu’est-ce qu’il fait ici? Et pourquoi il vient gâcher les débuts de Jeff Draven, hein?

Mike Gunner : Si tu peux te la fermer, on va finir par le savoir! Orval Ménard, c’est quelqu’un qui a toujours su ce qu’il faisait.

Revenue de la surprise, la foule se met à huer le détestable manager.

BOOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUHHHHHHHH…

Orval Ménard : VOS GUEULES, LES GRAS DU VENTRE!!!!!

Il avale plusieurs pilules pour se calmer. Pendant ce temps, Jeff Draven fixe attentivement Ménard.

Orval Ménard : J’aurais deux ou trois petites choses à te dire, Jeff Draven! J’étais dans le bureau des deux crottés qui dirigent la PWF tout à l’heure et ils n’ont pas arrêté de me dire à quel point ils étaient impressionnés par tes talents de lutteur et bla-bla-bla… Ça ne finissait plus, sacrament! On aurait dit deux tantouses en manque de nombril vert! J’ai donc décidé de venir te voir de plus près et je ne comprends toujours pas l’engouement des deux nonos à ton endroit! En fait, la seule chose que je retiens de ton combat c’est que tu me fais lever le cœur avec la crasse que tu as de tatouée sur le corps! Maudit sacrament que tu fais dur! Tu ressembles à du vomi à qui on aurait donné l’usage de la parole!

BOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUHHHHHHHH…

Mike Gunner : Je pourrais l’écouter parler pendant des heures tellement ça de l’allure ce qu’il dit!

Sur le ring, Draven commence à s’impatienter.

Orval Ménard : Jeff Draven, malgré tout le dégoût que je ressens juste à me retrouver dans la même salle que toi, j’ai une proposition à te faire! Je vais t’offrir ton 2 minutes de gloire! Deux petites minutes qui vont faire comprendre aux imbéciles dans cette salle que tu n’es qu’un agneau dans un monde cruel! Et dans ce monde cruel, Orval Ménard a toujours été celui qui tirait les ficelles! Je suis un génie et j’ai des papiers pour le prouver! Si tu as assez de couilles pour signer le contrat, le prochain TNT sera ta fête, Jeff Draven! Mon champion va briser ton rêve aussi vite qu’il a commencé! Au prochain TNT, tu vas faire la connaissance du Dr. Benjamin Zitomaris! Et surtout, tu vas réaliser ce qu’il en coûte de travailler au sein d’une compagnie qui compte également dans ses rangs celui qui est son seul rêve et son seul amour! La balle est dans ton camp, Draven! HAHAHAHAHAHAHAHA…

BOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUHHHHHHHH…

Ménard laisse tomber le micro et s’en retourne d’où il est venu. Quant à Draven, son visage tout rouge trahit l’immense colère qui est en train de le gagner.

Mike Gunner : Draven n’aura jamais le guts d’accepter le défi d’Orval Ménard!

Luc Savoie : Et pourquoi pas?

Mike Gunner : Parce que connaissant Orval Ménard, son Dr. Benjamin Zitomaris doit être un athlète de top qualité! Et jamais au grand jamais Jeff Draven va pouvoir réaliser avec un lutteur de premier plan! JAMAIS!!!!!

Luc Savoie : On verra bien! On me dit qui faut que jaille en coulisse !

Mike : Hein ?


- Pub -

Après la page de pub, le show recommence avec Luc Savoie, micro à la main, dans une pièce qui ressemble à une loge. Il a l'air déçu et un peu paniqué en voyant la petite lumière rouge sur la caméra qui signifie qu'il est live!

Luc: Euh... Oui!.... Donc..... Et bien, j'avais un belle surprise pour vous... J'ai réussi à avoir un entrevue avec une nouvelle superstar de la PWF... mais j'ai l'impression que je vais devoir faire...

Au moment ou il voulais terminer sa phrase, la porte de la loge est défoncé par quelqu'un!

Kamikaz: Caliss j'avais oublier mes clés...

Luc semble un peu tromatisé...

Luc: Oh... Oui! Alors voici... l'arrivé3e de Kamikaz dans la PWF!

Kamikaz: Pourquoi tu me regarde comme ca? Vos lutteurs sont le genre à faire plus attention à leur coupe de cheveux qu'à lutter? Dans quoi je viens de m'embarquer la... Écoute bien... si je suis venu ici pour une seule raison, c'est devenir le plus grand lutteur de l'histoire de la PWF. C'est sur qu'en me regardant, vous devez vous dire: "Mais qu'ess tu fait la? Champion de la PWF? C'est bien trop bas tu devrai essayer dans la WWE...". Je sais je sais... Mais disons que les 6 chiffres en bas de mon contract PWF m'a insité à venir ici hahaha!

Luc: Alors, tu penses avoir tout ce qu'il faut pour combattre contre tous les excellents vétérans et tous les jeunes fougueux de notre fédération?

Kamikaz: Check ben l'gros... Dans le passé, j'ai participé à des matches d'une telle violence... En regardant ça, tu te serait mis dans un coin en boule pis t'aurai brailler pendant des jours. J'ai saigné, j'ai vu mes propres os cassés, j'ai participé à des barbed wire matchs... Donc j'ai tout vu... Il n'y a rien et personne qui me fait le moindrement peur ici. J'ai même déjà battu votre Sex Bomb national... donc j'ai tout ce qu'il faut. Get ready to face a MOTHER FUCKING KAMIKAZ!

Luc: Et bien merci Kamikaz! Maintenant, je vais me piquer un sprint pour arrivé à temps au poste de commentateur pour le prochain match!

Luc commence à courrir. Rendu au cadre de porte de la loge, Kamikaz met son pied et Luc se pete la gueule solide dans le mur en face dans le corridor!

Kamikaz: Hahahahahahahahha... ouais vous êtes vraiment pathétique ici hahahaha!

(Kamikaz prendre sa porte défoncé qui est maintenant au sol et il la place devant son cadre de porte. Il décide de sortir pour aller vérifié de quoi à l'aire..........BANG!!!! CHAIR SHOT ON THE NOSE!!!! Le caméraman nous montre Kamikaz au sol qui ne bouge pas trop. Soudain un homme se penche et lui près du visage)

Spaz: Tu dis être prêt à affronter n'importe qui ici? Sa tombe bien moi aussi. Je m'appelle Spaz et aucune personne ne me fait peur. Tu crois pouvoir relevé le défis? Tu n'es même pas proche de pouvoir me battre. Suis-je un heel ou un face te demanderas-tu lors de ton réveil? Ni l'un ni l'autre. Je suis quelqu'un qui veux simplement se battre, peu importe que sa soit un gentil ou un méchant que j'ai devant moi. Je suis parti de mon ancienne fédération pour venir ici car là-bas on ne me donnait pas ma chance de monter vers le sommet. Ici je vais tout faire pour prouver que je méritais cette chance et que je suis un Impact Player pour la PWF. De toute façon je vais arrêté de parler pour rien dire, tu es presque inconscient. On se revoit bientôt......même très bientôt Kamikaz!!!!

(Spaz se relève et part dans une direction opposé)


Savoie: Il N'était pas obligé de le frapper au visage pour qu'on sache qu'il était prêt à affronter n'importe qui!

Gunner: Non c'est bon, il va se faire respecter. En tout cas moi je le respecte déjà.

Savoie: Veux-tu bien me dire de quoi tu parles avec ton respect?

Gunner: C'est beau........Lorsque t'aura mangé un coup de pelle en pleine poire de la part de Spaz, tu me dira si sa l'avais rapport au respect ou non. Moi je le respecte déjà juste pour pas en recevoir un!!!

Savoie: Tu es vraiment pathétique quand tu veux!!

Gunner: On dit intelligent Luc.....Intelligent!!!

Savoie: C'est sa, continue à le dire et tu va peut-être finir par te croire.

Mike : Sacrament, Kamikaz et SpaZ sont fous à lier, attachez-les quelqu’un svp!!!

Luc : Y’en a qui sont d’une violence pas possible en dehors de l’arène et dans l’arène aussi!!!

Mike : Eux, ils sont violents partout ou ils sont je crois!

Luc : Un peu de fougue n’a jamais fait de mal à personne, la PWF avait besoin de brasseur de cage comme eux! Par contre il ne faut pas seulement que parler, mais agir!

Mike : Criss tu trouves pas qu’ils agient assez comme ça?

Luc : Ouais en effet, ils défont même les portes et assome les caméramans et frappe le monde a coup de pelle!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TNT 2: Le show!!!!!   Dim 5 Nov 2006 - 16:51

Mike : Oh oh regarde, le Tron qui s’allume!!!

Luc : C’est assez divertissant en plus!

- Le Tron de la PWF s’allume… -

(La porte de bois vernie reflétait violemment la lumière des lumières phosphorescentes accrochées au plafond, éclairant le corridor où se joignaient quelques-unes des loges des athlètes embauchés par la fédération. Dans ce couloir exhalant les odeurs de sueur et d’huile, où retentissait parfois une exclamation où un vague grognement, le technicien avançait à petits pas pressés, sa caméra à l’épaule, avant de tourner brusquement vers la porte. Une plaque de plastique insérée dans un présentoir métallique, vissé à même la porte, annonçait déjà l’entrevue avec le dernier double champion d’une des plus puissantes ligues de l’histoire de la lutte. Le panneau de bois ouvert, l’appareil se glissait lentement dans la loge, ses murs blancs immaculés, mais une pièce toutefois bien meublée; un sofa, vide pour l’instant, bien qu’on devine dans les plis des coussins une forme, ni aussi dense ou aussi volumineuse que le propriétaire. On y voit aussi une télévision, munie d’un système sonique remarquable, ainsi qu’une table basse disposée devant un fauteuil où se prélasse, confortablement installé en regardant sa chaise roulante, Craig Simmons, habillé de son costume habituel de lutteur. Il semblait quelque peu somnolent, mais dès l’arrivée du caméraman, il se redresse de ses deux bras, ses jambes ne bougeant pas. Son regard sévère se plante dans celui du caméraman, et incidemment, dans la caméra.)

Craig (surpris) : Qu’est-ce que tu veux?

Caméraman : Eh ben, le patron a demandé à ce qu’on te fasse apparaître pour le show. Prêt à commencer une nouvelle carrière?

Craig : Commencer une nouvelle carrière? T’es malade, crisse! Je la continue, plutôt, ma carrière! Certains croient justifiés de parler d’une nouvelle carrière simplement parce que je sors à peine de mes semaines de réhabilitation. Pourtant, il ne faut pas être un génie pour remarquer que je suis plus en forme que jamais!

(Se levant, et obligeant ainsi le caméraman à reculer afin de capter tout le volume du quatre fois champion, qui pointait en ce moment sa chaise roulante.)

Craig (sérieux) : Ça, je m’en suis débarrassé avec la même recette que d’habitude; l’effort physique et l’effort de volonté, qui m’ont aidé, avec les développement de la recherche sur les cellules souches, à reprendre graduellement le contrôle de mon corps, à le réhabiliter et à le remettre d’aplomb. Je suis au faite de ma forme, plus en forme qu’à l’accession à mon second championnat VGI, et avec l’expérience et la techniques que j’ai accumulées en deux années dans la défunte ALNF, je me trouve prêt à affronter bien plus qu’auparavant. Tu me parlais d’une nouvelle carrière? Recommencer en bas de carte contre une bande de petits cons, des larves qui se croient de mon calibre où de celui d’un gars comme Sex Bomb, simplement parce qu’ils ont un minimum de talent naturel, qu’ils ne prennent pas la peine d’apprendre à améliorer, entraîner, reconstruire et maîtriser? Il va neiger en enfer avant que tu ne me voies dans un truc comme leur petite mêlée de wannabes! Je suis d’un autre calibre; j’ai gagné l’équivalent de votre ceinture hardcore par deux fois, et j’ai arraché le titre par équipe par deux fois. Et jamais on n’aura réussi à me les prendre, ces maudites ceintures!

Aujourd’hui, ce que je vise, ce n’est rien d’autre que le titre mondial, et je puis jurer que je ne m’arrêterai pas avant de l’avoir eu! On ne me croit pas de calibre? Que celui qui dise ça trouve le moyen de ressortir de paralysie, et il verra que j’ai la volonté d’un maître! Est-ce que j’ai le talent? Plus que quiconque ici! Plus que tous les imbéciles réunis dans la bataille royale, plus que les deux pâtes molles qui se battent dans un no Disqualification match et enfin, plus que Chris Row et Dom réunis! Personne ici ne peut nier mon droit de prendre le championnat mondial, et personne ici ne pourra m’empêcher de le prendre! Ils pourront bien s’essayer s’ils veulent, je n’en ai rien à câlisser! Ils combleront l’espace que j’aurai laissé dans ma chaise roulante!

(Le caméraman se retourne lentement vers la porte, comprenant à ces mots que l’entrevue est terminée.)

Craig (ayant l’air de se rappeler quelque chose) : Oh, attend!

Caméraman : Quoi?

Craig (sérieux) : Tu diras aux patrons que je me ferai un xylophone avec la colonne du prochain sacrament de caméraman qu’ils m’envoient.

(L’image coupe.)


Mike : Wow! On doit avouer Luc que ce gars sait exactement ce qu’il veut!

Luc : Ouais comme la plupart qui ont du talent mais sortir de la masse, ça c’est plus difficile!

Mike : En effet mais quand on veut, on peut alors let’s go Craig, on te veut en pleine forme pour ton premier combat chez nous et dans ton nouveau chez vous!

Luc : Hiii que t’es con parfois toi!

Mike : What?

Les lumières s’éteignent tout à coup plongeant l’amphithéâtre dans le noir. C’est alors que Welcome to the black parade de My Chemical Romance commence et qu’un spot de lumière s’allume. Apparaît alors un homme, capuchon sur la tête se dirigeant calmement vers le ring, tête baissée. La foule ainsi que les commentateurs se demandent qui est cet homme mais ne peuvent le reconnaître. En effet, en plus de son capuchon, il porte des lunettes de fumées. Il arrive alors sur le bord du ring et les lumières s’allument en un clin d’œil. C’est alors qu’on s’aperçoit que 6 personnes vêtus de noir le suivait depuis ce temps. L’homme baisse ses lunettes fumées et fixent les gens vêtus de noir qui ne peuvent soutenir son regard. Ils baissent les yeux et quittent l’amphithéâtre !!
L’homme entre alors dans le ring et enlève son capuchon. Il s’approche et demande un micro qu’il prend dans sa main.

Homme : Cut the music !

La musique s’arrête alors et l’homme enlève son capuchon mais garde ses lunettes fumées. On croirait reconnaître Primetime mais ce dernier ne nous avait pas habitué à de tels accoutrement. Que fait-il maintenant avec une toge ?

Messiah : The God is back !

Il affiche un sourire narquois alors qu’il fixe la foule et fait des poses pour se vanter

Messiah : Je sais, je sais. Certains me connaissent, me connaissaient plutôt sous le nom de Primetime mais ce temps est résolu mes chers. Primetime n’est plus, Vive Messiah. Why this name ? Tout simplement parce que j’ai compris qu’une vie fait seulement de fête n’était pas une vie que je méritais. Un homme comme moi, que dis-je, un Dieu ne mérite pas de seulement faire la fête. Il doit d’abord et avant tout guider son troupeau vers la bonne voie, vers la seule voie, la mienne. Ça m’a pris du temps à comprendre cela mais aujourd’hui, The Sweet Damn King a enfin compris son rôle dans ce monde qui est le sien. Guider ceux dont l’âme est torturé, ceux qui ne savent en qui croire vers le seul chemin menant à la rédemption, celui tracé depuis des millénaires pour ceux qui en ont le courage et la force mais surtout l’intelligence de pouvoir s’y aventurer.

Je suis aujourd’hui Messiah, chef spirituel des Enfants du Salut. Vous ne me croyez pas ? Regardez mes disciples, ceux qui m’accompagnent ! Ce sont mes enfants, ceux que je dois élèver pour qu’ils puissent aussi un jour s’élever au niveau de l’homme. Ils ne se rendront jamais au niveau de Dieu mais si par mon infinie sagesse et ma supériorité reconnue, je peux le permettre de devenir ce dont ils doivent être depuis leur naissance, c’est un grand pas en avant. Ils me respectent comme des enfants respectent leur père et comme un père le demande, l’obéissance est primordial. La preuve ? Numéro 5, viens ici !

C’est alors qu’un des hommes du départ se dirige vers le ring tête baissée. Il se dépêche et monte dans le ring pour s’agenouiller devant Messiah.

Messiah : Baise mes pieds !

L’homme semble hésiter

Messiah : Hum hum, Est-ce qu’on se rappelle du 15 août 2006
L’homme se dépêche alors de baiser les pieds de Messiah et ne cesse de la faire

Messiah : C’est beau maintenant. Vas-t-en. Ton maître en a assez
L’homme quitte alors le ring laissant Messiah.

Messiah : Vous voyez, c’est ce que ferais un père, c’est ce que ferais un maître et c’est ce que fais un Dieu. Dicter sa loi pour le bien de tous et chacun. Cette fédération est impure et Messiah est maintenant là pour purifier ces âmes qui ne sont pas encore totalement siennes. Avant de vous quitter mes enfants….

C’est alors que la foule se met à huer à tout rompre

Messiah : Bla bla bla, la jalousie vous aveugle tous mais vous comprendrez bien vite que le seul moyen de survivre est de suivre ma voie. Don’t trust yourself, Just trust Me. Find your way, follow my voice ! Amen ! Start the music

Messiah jette son micro, remet son capuchon et quitte le ring.


Gunner : Mon dieu! Tu as vu la qualité des paroles de ces types là! Des gars comme Simmons, Messiah et Kamikaz sont de très gros atouts au roster de la PWF! Il ne sont pas ici pour jouer mais pour dominer et ça pourrait changer la face de la PWF pour le futur! Je te le dit Luc!

Luc : Je te crois, je te crois Mike! J’avoue qu’ils semblent forts au micro et dans le ring, on verra bien! Quand même tout un début de spectacle!

Gunner : Tout à fait d’accord avec toi Luc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TNT 2: Le show!!!!!   Dim 5 Nov 2006 - 16:54

Luc : La PWF a eu sa part de problème cette semaine, mais je crois que la fédération est en train de remonter la pente avec la signature de 4 gros lutteurs au courant de la dernière semaine.

Gunner : Effectivement Luc. Dans ce lot de 4 lutteurs, 2 d’entre eux ont fait parti d’une des plus grandes fédérations dans l’histoire de la lutte professionnelle, la ALNF!

Luc : Je crois que la direction a posé ce geste pour fouetter ces lutteurs.

Gunner : Oui, car en faisant ce geste, ils montrent aux autres lutteurs qu’ils n’attendront pas trop longtemps avant de poser des gestes significatifs en ce qui concerne les renvoies/embauches au sein de la PWF.

Luc : Justement parlant de renvoie, un des prochains concurrents devra faire signe de vie car sinon la direction n’aura pas le choix de le renvoyé.

Gunner : Dommage car Rhett Charss avait un bel avenir ici au sein de la PWF. La direction le voyait comme un éventuel champion du monde.

Luc : C’est la que le dictons ‘Ne vendez pas la peau de l’ourse avant de le tuer’ rentre en ligne de compte.

Gunner : Ouais….

(La chanson de Rhett Charss résonne partout dans l’amphithéâtre du Centre Banque Scotia d’Ottawa. Il fait son entré pendant que les fans sont partagés dans leurs réactions face au maître du Hardcore. Il entre dans le ring et attend son adversaire.)

Alicia : Mesurant 6 pieds, pesant 230 livres…………….. RHETT CHARSS!!!!

Gunner : Espérons qu’il ne se fera pas massacrer!

Savoie : Le manque d’entraînement physique se fera probablement sentir dès le début de combat

(What If de Creed joue à tu-tête dans l’aréna est les fans son débout pour accueillir Justin Danger. Il descend la rampe et arrête rendu au milieu de celle-ci. Il place ses bras en X sous son menton, attend quelques secondes, et lorsqu’il ouvre ses bras en croix……BANG!!!!! Une grosse explosion se produit derrière lui!!! Il se met à courir vers le ring, glisse sous les cordes et monte sur le coin le plus près de lui pour refaire le même signe de X avec ses bras. Il redescend, se réchauffe un peu en courant et en tirant les cordes et est finalement prêt à commencer le combat)

Savoie : Justin Danger à fait sentir sa présence cette semaine et sa se voit dans son attitude.

Gunner : Il nous a offert toute une performance lors du premier TNT, voyons ce qu’il est capable de faire.

(Les deux lutteurs sont sur le point de se donner les premiers coups lorsque Metalingus d’Alter Bridge ce fait entendre. Sex Bomb sort sous le titantron habillé en jeans et chandail très moulant qui sont évidemment à la mode. Il marche aussi avec une béquille. Sex Bomb affiche quand même le même sourire moqueur qu’il porte habituellement. Sa lui prend un peu plus de temps qu’habituellement, mais fini par se rendre à la table des commentateurs. Il met le casque d’écoute sur ses oreilles et s’assit finalement.)

Sexy : Bonsoir messieurs!

Savoie : Bonsoir Sex Bomb!

Gunner : Salut Sexy. C’est un honneur de pouvoir rencontrer une légende comme toi.

Sexy : Tabarnarc, je dois avoir le cul rose parce que tu viens de rentré ta langue directement dans mon trou de cul héhé!!!

Savoie : Tu es bien niaiseux quand tu veux-toi.

Gunner : Quoi? Je l’aime moi Sex Bomb, j’ai le droit!

Sexy : Je fais des farces. Je suis bien content d’être ici avec vous messieurs. Ma cheville m’empêche de faire de la compétition alors je me suis dis pourquoi pas faire des commentaires sur un combat.

Gunner : Gênes toi pas si tu veux en faire d’autre.

Savoie : C’est vrai que sa ferais changement entendre des propos de quelqu’un qui sait de quoi il parle……Hein Mike?

Gunner : Qu’est-ce que tu es en train d’insinuer toi la?

Savoie : Rien! De toute façon le combat vient tout juste de commencer. Les deux lutteurs entre en contact. N’oubliez pas que ce combat est un No DQ. Rhett gagne la bataille de force et applique une clef de bras à la tête de Danger. Justin ne perd pas de temps et lance Rhett dans les cordes, mais Rhett revient avec un solide coup d’épaule qui fait tomber Justin Danger au sol. Rhett repart vers les cordes, Danger reste au sol, Rhett saute par-dessus lui et continue sa course. Quand il revient c’est au tour de Danger de sauter par-dessus Rhett et quand celui-ci revient, Danger y va d’un hip toss qui envoie Charss au tapis sur le dos. Danger ne perd pas de temps et y va d’une descente de la jambe directement au cou de Charss. Il applique par la suite une clef de bras au cou de Rhett ce qui ralentit quelques peu le tempo du match.

***No Disqualification match***
-Justin Danger Vs Rhett Charss

Sexy : Wow, tout un début de combat pour les deux pugilistes.

Gunner : Tout à fait d’accord.

Savoie : Il dirait n’importe quoi que tu serais d’accord.

Gunner : Tu es juste jaloux

Savoie : Jaloux de quoi?

Gunner : De l’amitié que j’entretiens avec Sex Bomb

Sexy : Quelle amitié?

Savoie : Ça sa s’appelle dans les dents mon Mike!!!

Gunner : Bien drôle.

Sexy : Je fais des farces Mike, je t’apprécie bien au fait

Gunner : Bon tu vois Luc!!

Savoie : Peu importe, l’action reprend dans le ring quand Rhett Charss se relève et donne un coup de coude au ventre de Justin Danger qui applique toujours la clef de bras. Il en donne un deuxième….. Puis un troisième. Danger lâche finalement prise et part à courir vers les câbles les plus près pour se faire accueillir par un solide powerslam de la part de Justin Danger. Ce dernier tente le tomber……..

1……….

2…… Kick Out de Rhett!!

Gunner : Le combat aurait fini plutôt vite.

Sexy : Ouais, surtout que ce combat est un No DQ et qu’aucun d’eux n’a profité de cet élément.

Savoie : Justin ne perd pas de temps et relève Rhett pour le lancer directement par-dessus le troisième câble.

Gunner : Ça s’en vient intéressant.

Sexy : Le cousin semble savoir ce qu’il fait.

Savoie : J’espère car il est en train de défaire notre table. Danger met le couvert de la table par terre et commence à enlever les moniteurs. Rhett est cependant debout et lui sert tout un coup d’avant bras derrière la tête qui l’envoie au sol. Rhett prend un moniteur, attend que Danger se relève et BANG!!! Danger se retrouve une fois de plus au sol. Rhett enlève le reste des choses sur notre table.

Sexy : Je crois qu’on devrait se tasser de la.

Gunner : Tu n’avais même pas besoin de me le dire que je le faisais pareille.

Savoie : Rhett prend Danger et l’amène avec lui sur la table. Il le prend position de suplex et se prépare à le soulever dans les aires. C’est fait Danger est maintenant dans les aires et Rhett le fait tenir en chandelle pendant quelques secondes. Rhett fait signe à la foule que c’est maintenant le temps de passé au chose sérieuse et de finir la suplex……….REVERSE DDT DE DANGER SUR CHARSS!!!! OH MY GOD!!!! Notre table est maintenant chose du passé et les deux lutteurs ne bougent presque pas.

Gunner : Justin Danger nous a promis de changer la face de la lutte en sol américain et je crois qu’avec des manœuvres comme celles-ci, il va y arriver!

Sexy : Effectivement Justin est en train de montrer que son inexpérience dans le ring ne lui nuit pas. Il semble avoir les caractéristiques requises pour faire de la lutte un métier pour le restant de ses jours.

Savoie : J’avoue que le jeune se débrouille très bien. Il est d’ailleurs le premier à se relevé et décide de mettre Rhett Charss dans le ring. Danger reste à l’extérieur et va chercher une chaise. Il la lance dans le ring et glisse sous le premier câble. Je suis content de voir Sex Bomb que tu n’as pas osé donner de coup a Rhett lorsqu’il était à tes pieds.

Sexy : Pourquoi j’aurais fait cela?

Gunner : Ouais pourquoi?

Sexy : Justin m’a demandé de rester hors du combat et de ne pas interféré durant celui-ci. Même si on ne s’entend pas toujours bien, je vais respecter sa demande et me tenir hors de l’action. De toute façon j’ai la cheville presque brisé et Rhett est toujours un de mes amis.

Savoie : D’accord. Je ne faisais que dire que j’étais heureux de te voir agir de la sorte. L’action reprend dans le ring. Rhett est vraiment amoché et je me demande bien comment il fera pour continuer le combat. Toute fois, Justin le relève et le lance dans un des coins. Danger se recule et se met à courir en direction de Charss pour lui appliquer un solide flying elbow smash directement au visage. Charss s’écroule et tombe assis par terre dans le coin du ring. Danger se met au dessus de Charss, se lève en chandelle avec les cordes et revient avec ses pieds directement sur le torse de Rhett Charss!!! Quel impact!!!!

Gunner : On a quasiment entendu le torse de Charss résonné!!!

Sexy : Le jeune m’impressionne vraiment et Rhett n’était tout simplement pas prêt pour ce combat!

Savoie : Je suis d’accord avec toi Bomb. Danger tire maintenant Charss près des câbles et va sur l’apron de l’autre côté des cordes. Il se tire avec la corde…….SPRINGBOARD STAR PRESS!!!!! HOLY SHIT!!!!!!

Foule : HOLY SHIT! HOLY SHIT! HOLY SHIT!

Gunner : La foule est d’accord avec toi Luc!

Sexy : Ils ont parfaitement raison de l’être aussi.

Savoie : Danger domine son adversaire depuis le début du combat. Danger prend la chaise qu’il avait lancé dans le ring et la place au milieu du ring. Mais que va-t-il faire? Pourquoi n’essayait-il pas un tombé sur Charss? Il est presque inerte dans le ring!

Sexy : Car présentement il s’amuse et montre aux gens de quoi il est capable de faire.

Gunner : En tout cas, peut-être qu’il s’amuse, mais Rhett bouge pas trop!

Savoie : Il prend maintenant Charss et le mais entre ses jambes près de la chaise au milieu du ring. Non…..pas ça sur une chaise…….et oui…..CAUTION RIGHT ON THE CHAIR!!!!!! CHARSS EST BUSTED OPEN ET SAIGNE VRAIMENT BEAUCOUP!!!!

Gunner : Il reste juste à faire le tomber et c’est fini!

Sexy : Tu crois vraiment qu’il va faire ça avant de faire son plus gros move?

Savoie : Je ne crois pas car il s’en va vers un des coins. Il monte sur celui-ci, regarde la foule et fait le signe de X qu’il a fait lorsqu’il est entré………WARNING DIRECTEMENT SUR CHARSS!!! QUELLE PRISE DE FINITION!! Cette fois Danger reste sur Charss pour le tomber……..

1…………….

2………………..

33333333333333333!!!!!!!!


Alicia : Le vainqueur de ce combat……..JUSTIN DANGER!!!!

Gunner : Quelle performance de la part de Danger!!!

Savoie : J’aimerais pouvoir en dire autant pour Charss…….Mais que fais-tu Bomb?

(Sex Bomb enlève son casque d’écoute, prend sa béquille et se dirige vers le ring. Il roule tranquillement et s’aide avec sa béquille et les cordes pour ce relever. Justin Danger le regarde droit dans les yeux lui qui vient de descendre d’un des coins. Sex Bomb le regarde et l’applaudie.)

Gunner : Danger ne veut pas avoir des histoires avec Sex Bomb et décide de quitter le ring.

Savoie : Ça ne semble pas déranger Sex Bomb qui lui fait des thumbs up et qui continue de l’applaudir. Sex Bomb arrête d’applaudir et décide d’aider Rhett à relever son ami Rhett. Il le regarde dans les yeux et semble lui dire de pas s’en faire que tout va s’arranger………COUP DE BÉQUILLE DIRECTEMENT AU VISAGE DE RHETT CHARSS DE LA PART DE SEX BOMB!!!! Bomb tombe sur Rhett et le mitraille de coup de poing au visage. POURQUOI??

Gunner : Regarde…..Dom arrive en courant!!!!

Savoie : DOM!!!! Enfin un qui va s’interposer entre Bomb et Charss!!

Gunner : Merde!!

Savoie : Dom arrive près de Bomb et est nez à nez avec celui qui était redevenu son ami cette semaine. Dom arrache la béquille de Bomb et lui crie à la tête. Croyez-moi, ma technique de ‘lisage’ sur les lèvres fait en sorte que je sais que ce que Dom dit à Bomb n’est pas une invitation à une soirée costumée. Dom prend la béquille et s’enligne pour frapper………RHETT CHARSS!!!! WHAT THE HELL IS THAT!!!

Gunner : Dom et Bomb se sont retourné sur Rhett Charss. Dom envoie quelques coups de béquille, avant de la redonner à Bomb et d’aller chercher un micro.

Savoie : Sale traître! Écoutons ce qu’ils ont à dire.

Foule : BOUUUUUUUUUU!!!!

Dom : Huez-moi comme vous voulez, je m’en fou pas mal. Nous n’avions pas le choix de faire sa à Rhett. Il a été un pure lâche depuis son arrivé à la PWF et nous ne voulions plus être associés à un tel fardeau.

Sexy : Vous pouvez appeler ça une union. Vous pouvez appeler ça une réunion. Vous pouvez appeler ça tout ce que vous voulez…….Moi j’appelle sa ANARCHY!!!!

Gunner : Wow, les deux lutteurs s’en vont en nous disant qu’ils viennent de recréé l’Anarchy, un des plus grands clan dans l’histoire de la NMW!!!!

Savoie : Ouais eh bien ils ont prit tout le monde par surprise car je croyais l’amitié entre Sex Bomb et Dom pratiquement nul. Attendez……. On me dit à l’oreille que la semaine prochaine Sex Bomb et Dom nous expliqueront plus en détail le but de leurs gestes.

Gunner : Pour l’instant les ambulanciers s’occupe d’amener Rhett Charss en civière vers les back stages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TNT 2: Le show!!!!!   Dim 5 Nov 2006 - 16:55

Savoie : Et le Tron s’allume Mike, regarde!!! Les fans de la PWF, surtout masculines, se mettent à siffler en cœur d’un seul instant!!!

Mike : Oh oh!!! Une femme!!!

On voit des longues bottes de cuir noire, puis des jambes de femme, suivies d’une jupe carottée rose et noire par dessus, des ceintures de cuire noires et roses et une camisole rose. On voit ensuite des longs cheveux blonds posés sur le haut d’une poitrine bien remontée par la camisole. La caméra nous montre ensuite un visage avec un piercing à la lèvre et un autre sur le nez. On voit des yeux noirs, qui fixent la caméra. Les lèvres de la jeune femme qu’on vient de découvrir laissent sortir une voix assez forte.

" Vous pensez représenter quelque chose pour cette fédération qu’est la PWF? Vous n’êtes rien… sans moi. Je sais très bien que vous vous demandez qui je suis, je vais vous le dire; Je suis la seule qui aura les couilles de manager le lutteur le plus controversé, et le plus violent de cette fédération. Je ne veux rien savoir des petits mous qui ne savent pas lutter, je veux être la manager d’un vrai homme. Peu importe qui ce sera. J’offre mes services à celui qui croira être assez bon pour qu’une femme telle que moi puisse avoir envie d’être sa manager… "

Un sourire éclaira son visage. Elle regarda la caméra toujours aussi intensément.

" Je ne veux pas d’un petit crétin qui pense qu’il pourra profiter de mon corps, je veux un homme qui pourra reconnaître que je serai un bon ajout à sa carrière. Forcez-vous le cul pour me montrer qui sera celui avec qui j’aurai le PLAISIR de travailler… "

Elle sourit et pris une puff de son joint, avant d’en recracher une légère fumée qui s’envola au dessus d’elle.

" Si vous pensez être assez tough pour être avec moi, the name’s Maria. "
Elle mis un casque de moto sur sa tête, puis se dirigea vers une merveille qui n’était pas très loin et embarqua dessus. La bête mécanique démarra et Maria lança le reste de son joint au sol avant de partir à toute vitesse. Le Tron s’éteint !

Mike : Pis une petite drogué qui veut devenir manager ! Ca va bien en tout cas mais est cute en criss c’est au moins ça !

Luc : Franchement Mike ! Jamais de tenu toi ! Son talent ne se tient peut-être pas juste grâce à son beau petit body découpé aux couteaux, sa poitrine ferme et son beau petit cul qui….

Mike : WWWWOOOOO !!!! C’est beau j’ai compris le message !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TNT 2: Le show!!!!!   Dim 5 Nov 2006 - 17:01

(Les stroboscopes commencent à s’agiter à vive allure en en des flashs de lumière jaune et rouge. Une musique de violoncelle débute doucement. Une oreille attentive aura reconnu là l’introduction de la pièce «Mein Herzt Brent» de Rammstein. Rayer fait son entrée, vêtu de manière très élégante. Il a aux mains ses éternels gants de soie blanche et a changé de coiffure pour l’occasion. Il s’est fait poser quelques rallonges banches qui luisent dans ses cheveux blonds clairs. Les lumières font scintiller cette étrange tignasse. Les rallonges (assez courtes tout de même) donne une allure plus rebelle et désorganisée à l’habituelle coupe en brosse qu’il arbore. Ses muscles sont décontractés dans une tenue assez contraignante. Le «smoking» qu’il porte est assez simple mais on ne sait pas trop de quelle matière textile il est fabriqué. D’un pas assuré dans ses souliers à semelle de bois, il exécute la marche militaire allemande du règne du second Reich pour finalement se poster sous le titantron tandis que la musique part de plus belle. Avec un salut militaire nazi, Rayer s’attire les huées de la foule et les lumières, ainsi que la musique, tombent à plat. Un unique rai de lumière illumine Rayer qui regarde le public en souriant, accumulant leur rancœur comme autant de précieux renseignements.)

Rayer (enjoué) : Je suis vraiment ravi que votre position vis-à-vis de moi n’aie pas changé. Sinon, les choses se seraient avérées minimalement faciles. Certains ont déjà entendu parler moi, j’en suis sûr, sinon je n’aurais pas entraîné de si grandes plaintes. Pour les autres, les incultes, les ignares, je vais faire une présentation rapide. Je me nomme Hans Jakob Rayer, Capricorne et je suis originaire de Leipzig en Allemagne, à l’intérieur même de l’ancien territoire de la RFA, soit la république fédérale d’Allemagne, la seule bonne chose qui soit arrivée au niveau mondial depuis le début du vingtième siècle. Quant à mon objectif de carrière, il n’est guère différent de celui que je portais du temps de l’ALNF. Encore une fois, pour les incultes, les ignares, je vais extrapoler. Je suis le purificateur, le seul porteur de la vérité vraie. Cette vérité, vous la connaissez tous. Certains types de gens viennent pourrir notre société. Ce genre de gens, nous devons les bouter hors de note monde pour les mettre au service de ceux qui méritent réellement de vivre. Ces gens, les voici : les juifs, les tziganes – dieu merci, cela est déjà chose faite, les homosexuels qui sont en intense, trop intense prolifération, les handicapés qui tentent par tous les moyens de soutirer de l’argent au gouvernement pour leur invalidité, chose de laquelle le gouvernement n’est aucunement responsable. Ce sont leurs parents qui devraient payer pour avoir mis au monde une pareille abomination, les non aryens et toutes les autres sous-classes mondiales devront être complètement soumises aux seuls véritables aryens, c'est-à-dire ceux qui comprennent véritablement qui ils sont et ce qu’ils doivent faire.

Les aryens, je vais vous dire qui ils sont : ce sont les êtres purs. Ils ont quelques caractéristiques fondamentales, soit les cheveux d’une couleur blonde pouvant se rapprocher du blanc si possible, les yeux bleus, la personne se doit d’être athlétique ou alors se doit d’avoir une intelligence particulière ou bien exceller dans un domaine. En plus de cela, l’aryen doit être en parfaite connaissance des écrits fondamentaux. De ces écrits, il n’est pas question de religion, mais des perfidies des juifs et des communistes, les inconscients qui se sont logés du mauvais côté de la pensée humaine, mais plutôt des propos d’Hitler, la seule personne qui a vraiment compris les problèmes de l’Allemagne. Les juifs ont détruit notre économie en tentant un monopole tout simplement irrégulier et injuste vis-à-vis des commerces allemands. Nous avons tenté de niveler la situation mais plus nous creusions, plus nous découvrions de la pourriture chez les gens de leur race. Nous avons donc dû obtempérer et en éliminer quelques-uns.

Maintenant que vous savez qui je suis et ce que je veux faire ici, soit purifier et niveler l’endroit, cela même si je me dois de… laisser libre cours à des agissements de second degré – dieu aie son âme! Enfin bon, maintenant que le principal a été dit, je vais vous présenter quelques images importantes de ma carrière et sur mes agissements dans la communauté.

(Rayer se tourne pour faire face au titantron. Une toute première image apparaît. Nous pouvons observer Rayer qui se fait embrasser par un autre homme, un aryen de toute apparence. Rayer se débat avec vigueur mais la poigne du colosse qui est posé devant lui le retient avec vigueur. La foule se met à rire avec force)

Rayer (avec force d’une voix tonitruante) : Silence immondes bâtards, êtres impurs et au sang fêlé! Cette image n’a rien de drôle. Elle démontre un pathétisme des plus puissants. Cet homme, était mon ancien coéquipier dans le clan Vollblut. Vous pouvez supposer qu’il ne pourra plus jamais m’approcher. Je tiens aussi à dire que je tente d’obtenir une injonction de la cours allemande quant à son cas. Mais elle démontre l’une des plus flagrante félonerie de l’histoire de la lutte. Il m’a donné un coup de couteau dans le dos en m’avouant beaucoup trop tard ses atrocités personnelles. Il m’apparaissait quelqu’un de sensé, il traitait les inférieurs avec la convenance qu’il convenait, et cela même s’ils étaient de sa propre famille. Bref, évitez cet homme, il est considéré inférieur et dangereux!

(Une autre image apparaît à l’écran. Elle représente un enfant qui donne un coup de pied dans les parties intimes de… Jason Cade! Rayer sourit)

Rayer : Voilà une image de laquelle tout père devrait être fier. Elle représente mon fils, mon «automate», la perfection au second degré et mon successeur prochain. J’y tiens comme à la prunelle de mes yeux car après moi, il est l’être le plus pur que l’on ne pourra jamais plus dupliquer. Car voyez vous, les aryens sont le peuple le plus ancien de la terre. Ils vivaient en Allemagne mais les années et les générations ont eu raison de leur pureté. Je suis probablement le dernier qui puisse prétendre être un véritable aryen, sinon parmi les derniers, et mon fils est ce qui s’en rapproche le plus. Or, mon lors d’un combat contre Cade, pour une chance au titre mondial, cela juste avant la fermeture de la ligue, nous avions un combat avec un coéquipier au choix. Dans ma grande intelligence, j’ai choisi mon fils, qui a été arrêté, comme je l’entendais, par Crow. Mais Crow, comme tous les êtres simples qui ressentent de la pitié a aisément été mis au tapis par mon fils de la manière que vous pouvez voir. Il m’a ensuite été très facile de conclure le tout et de remporter le match. C’est dans ces cas, ou alors durant un concerto bien exécuté que je ressens la plus grande fierté pour mon fils. Par contre, ne vous y méprenez pas : je suis prêt à absolument tout si c’est pour l’avancement de l’objectif premier, soit la purification de la ligue. En second lieu, j’ouvrirai un camp de réhabilitation pour les êtres que j’aurai auparavant détruits. Maintenant, une démonstration exhaustive de ce qui vous attend si vous tentez d’accroître mon courroux!

(Rayer s’écarte sur le côté tandis qu’un vidéo s’affiche à l’écran :
(Rayer est accroupit complètement en haut de son bloc appartement. Les rues, derrière, sont complètement désertes, à l’exception d’une personne qui fixe de loin avec des jumelles via le balcon de son appartement. Ce balcon est d’une couleur bleu pâle et granulé très légèrement, de manière à en améliorer l’adhésion en été et ainsi éviter que les personnes du troisième âge puissent se blesser en dérapant. La personne qui y est assise est vêtue d’un short-bermuda de couleur émeraude et de bas blanc. Il semble qu’il n’ait pas daigné porter des souliers sur son propre balcon, comme toute personne du troisième âge qui se sent suffisamment à l’aise chez elle et qui garde son territoire de pied ferme, sachant pertinemment que de toute manière, personne ne daignera lui rendre visite en ces journées funeste. Toujours est-il que planqué derrière sa clôture de fer forgé de couleur blanche, il épie Rayer qui reste immobile du haut de son immeuble. Ce dernier, pour sa part, profitant probablement de l’absence manifeste de personnes en cet après-midi tranquille, a accoudé son bras sur son genou, de manière à conserver une plus grande stabilité. Juste à côté de lui, sur le gravier de couleur terne, presque fade, se trouve une arme de genre «sniper». Cette arme est entièrement blanc mais pour les besoins de la cause, soit celle du camouflage, il lui a mis une grande housse noire. Pour la simple raison de la housse, Rayer prend l’arme avec des gants, qu’il prévoit déjà jeter quand il aura terminé son exercice. Rayer fixe un point en bas de l’appartement. La caméra pivote et en abaissant sa mire, elle découvre trois mannequins pendus à trois funèbres gibets de bois. Les trois œuvres identiques mais de grandeur différentes sont particulièrement belles. Nous pouvons très aisément y observer un travail de maître qu’un ébéniste accompli a su y intégrer avec une grande sournoiserie, même s’il est possible de se demander dans quelles circonstances il a accepté de faire trois différents gibets. Le point est qu’à chacun des trois gibet pend une corde et qu’à chacune de ces trois cordes est distinguable une forme qui ballote tranquillement au gré des vents. Leur allure complètement funéraire semble agiter et maintenir le regard du vieil homme qui observe de par son balcon, de manière telle qu’il se lève tranquillement, découvrant derrière lui le dossier de sa chaise, qui est de couleur turquoise et blanche, en bandes successives. Se levant et grelottant légèrement, le vieil homme se met à sangloter, comme si cette vision de gibets ravivait en lui la grande douleur tragique de plaies qui n’ont jamais complètement cicatrisé. C’est de cette manière peu conventionnelle qu’il ferme la porte blanche à la peinture complètement écaillée et au moustiquaire des plus amoché, dans un fracs de retentissant qui ne fait toutefois pas broncher Rayer qui fixe toujours les trois formes fantomatiques, presque sorties d’un mauvais rêve. La caméra s’approche alors de la première forme qui s’agite d’avant en arrière. Elle est vêtue uniquement que d’un Jeans et d’un chandail noir. Au fur et à mesure que la caméra tourne son objectif dans le but d’obtenir un agrandissement, les traits que nous y voyons effraient de plus en plus. La forme semble connue uniquement par son contour mais il est encore trop tôt pour identifier avec précision de qui il s’agit. Tandis que la caméra s’approche un peu plus, nous voyons le visage complètement décharné, brûlé et des aiguilles lui traversant les yeux de Crow. Le mannequin semble si réel que cela en fait terriblement peur. À côté de lui se trouvent sa femme et son fils, de manière telle que la famille est réunie comme une bande d’épouvantails désenchantés. Devant le petit promontoire composé de trois marches coupées à la perfection par l’ébéniste où est perchée la femme de Crow - le visage ayant souffert de plus de labeurs que son époux, les chairs complètement décomposées et le visage tout simplement lacéré à force de coups de couteau et emplis de diverses aiguilles de différentes tailles et sa peau anciennement si belle transpercée de grossières lames qui vont jusqu’à ses lèvres et à sa langue percée - se trouve une véritable pierre tombale, composé de granit gris et où l’écriture blanche reflète le message à des kilomètre pour que n’importe passant puisse constater la puissance des paroles qui y sont révélées.)

«Je t’embrasserai
Entre les lames et les aiguilles
Te murmurant le mot oiseau
Te déclinant le verbe abandonner
Et te sourirai
La langue et la bouche couvertes d’épingles»

© Normand de Bellefeuille, Un visage pour commencer

(Cette note est d’autant plus troublante qu’elle ne spécifie pas si elle est faite à l’attention de son mari, puisqu’elle ne porte que la mention «À mon amoureux». Rayer prend dans ses maints gantées le canon du fusil. Il caresse l’arme puis la met tranquillement en mire de manière à ce qu’il vise le fils de Crow, qui, le corps non pas perforé au niveau du visage, porte de grossières lacérations au niveau du torse et dont les chairs en lambeau se laissent, tout comme la victime, porter par le vent. Une bourrasque subite vient tourner le corps et les mêmes lacérations y sont visibles. Cette brutalité grossière ne semble pas avoir été faites de la main de l’homme tellement elles sont issues d’un barbarisme amer et sauvage dévoilant une frustration sans bornes ni surveillance. Rayer tire deux balles sur le mannequin de l’enfant. La première traversant sa cheville, engendrant quelques tremblements du corps défait, et une autre traversant la trachée, le coupant ainsi en oxygène et le laissant se noyer dans son sang. Le même supplice est infligé à la femme du Corbeau. Quant à la vedette de cette exécution, c'est-à-dire Crow lui-même, Rayer ne fait que tirer sur un levier de métal, seule pièce plus récente de l’échafaudage cruel. Le levier se couche sur le sol sous la force de l’impact et tandis que Rayer cesse de fixer son œuvre diabolique, le corps du Corbeau est animé de millier de convulsions à l’allure diabolique. Rayer se recule promptement alors que plusieurs voitures de police viennent stationner leur véhicule els uns après les autres devant l’appartement. Cela semble être le chaos le plus généralisé en haut de l’immeuble. Empruntant la porte la surélevée qui donne sur les marches de l’immeuble, Rayer commence à descendre les escaliers, non pas avant avoir jeté ses gants blancs de par le rebord couvert de métal de l’immeuble et que le vents les ait fait voleter tranquillement jusque sur le sol où le bitume encore frais les a tacheté de noir par endroit. Les policiers, quant à eux, sortent leur arme et se barricades derrière leurs véhicules, sans même se soucier que Rayer a laissé son sniper en haut de la bâtisse en question, ne la jugeant plus utile à ce qu’il prévoit. Enfilant très rapidement une nouvelle paire de gants, il pose une main gantée sur le rebord de la rampe tandis que le policiers, visiblement horrifiés de ce qu’il découvrent de regardant l’échafaud, soit les mannequins magnifiquement ouvragés de cire, soit la substance qui permet de mieux évaluer la résistance de la peau humaine, mélangé à un peu d’acrylique. Les hommes de loi décrochent rapidement les faux corps et appellent des renforts, se retrouvant de cette manière très, très rapidement à près de cinq véhicules de polices devant l’immeuble en question. Les hommes sont assurés que le fautif ne pourra pas sortir.)

(Rayer, pour sa part, est accroupit à nouveau, devant son foyer cette fois, et y brûle les gants qu’il avait dans ses mains lorsqu’il descendait les escaliers car puisqu’il est maintenant dans son appartement, il n’a plus besoin de ses gants pour toucher à ce qu’il voit, le tout étant effectivement pur et immaculé. La fumée s’élève tranquillement dans la cheminée et les policiers, à la recherche d’indices très rapidement, se dirige vers l’appartement en question, demandant auparavant au propriétaire où se trouve l’appartement. C’est avec tout leur équipement, soit les vestes par balle, les béliers métalliques pour enfoncer les portes puis font irruption dans l’appartement. Profitant de ce dernier instant, sachant que son temps est maintenant venu de tirer sa révérence, Rayer prend un couteau puis se découpe la plante du pied d’un seul coup sec et récolte le sang dans un bol. Une fois qu’il en a suffisamment, il s’enrobe le pied d’un linge blanc puis avec un pinceau à barbecue inscrit cette écriture sur le mur blanc immaculé qui se trouve derrière lui.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TNT 2: Le show!!!!!   Dim 5 Nov 2006 - 17:02

«Das Spiel beginnt; dein Teil wird beendet. Denn die Leertaste kennt weder Glück, weder Unglück, noch Justiz. Er macht nur, was gemacht werden muß importiert wenig die Glauben des Restes der Welt: die Leertaste ist neutral. »

Traduction: «La jeu commence; ta partie est terminée. Car le blanc ne connaît ni bonheur, ni malheur, ni justice. Il ne fait que ce qui doit être fait peu importe les croyances du reste du monde: le blanc est neutre.»

(Alors que Rayer achève ce message, il entend des cris à la porte qui semblent le perturber dans son travail : «Polizei, niemand bewegen sich.» ou alors «Police, personne ne bouge». Avec un soupir d’exubérance et un hochement de tête, Rayer termine son message tandis qu’un craquement est perceptible de par la porte et qu’une horde de policiers à l’allure mécontent font irruption dans l’appartement. Néanmoins, Rayer continue d’écrire, stupéfiant ainsi les policiers.))

Rayer : Peut-être cette démonstration vous a-t-elle quelque peu choqué, alors c’est que j’ai atteint mon objectif général. Il n’y a rien qui pourrait me faire reculer ou même regarder à un autre point qu’à l’objectif ultime. Je sais que je me répète, mais selon Aristote, la répétition n’est-elle pas la vertu pédagogique par excellence? Maintenant, une toute dernière image qui représente ma meilleure réussite. Elle est… retentissante et démontre que contre moi, on peut tomber de très haut.

(Le titantron s’agit à nouveau et nous voyons Yuufutsu, le Nippon, qui encaisse plusieurs coups de la main de Mateo Quera. Yuufutsu et les autres protagonistes sont placés à une hauteur considérable du sol, directement en haut du principal panneau électrique. Alors que Yuufutsu n’a plus beaucoup de force, Rayer lui donne une bonne poussée qui le fait tomber du haut, dans une longue chute qui a été ralentie par ordinateur, jusqu’au moment où il s’écrase dans le panneau électrique et qu’il s’agite dans de gigantesques convulsions créées par les chocs électriques. Les chocs s’estompent tandis que l’on coupe le courant et Rayer s’éloigne pour descendre, riant si fort qu’il pourrait en perdre la voix.)

(La foule s’indigne à la vue de ces images.)

Rayer (avec sérieux) : J’aurais été offusqué, ou bien étonné à un contentement malin si vous n’aviez pas agi de la sorte. Certes, ces images sont troublantes pour la majorité d’entre-vous, mais vous devez d’abord comprendre que ceci était nécessaire. Il fallait que je l’extermine (la foule hue de plus belle). Je vais vous expliquer à nouveau mon idée. Trop nombreux sont ceux qui ne comprendront pas les subtilités efficaces de mes propos, mais j’ose espérer que je pourrai en toucher au moins un dans l’assistance. Cet être a été averti, il savait que j’allais sévir, mais il n’a pas daigné écouter mes arguments. Il était de ceux qui détruisent le monde de manière inconsciente et qui portent une grande tare en eux. Cette tare, il n’a pas le seul à l’avoir porté. Son ancien clan, TAO, était une tare de taille gigantesque. Mais vivant très bien avec cette tare, il a fallu que j’use d’arguments plus convaincants et ne les comprenant toujours pas, il fallait tout simplement que je l’éradique de la surface de la terre. Je lui ai ainsi donné une place qu’il n’avait jamais mérité jusqu’alors : il était parmi les gens les plus purs de la planète. Il a…

(Rayer mange un puissant coup de pelle ronde derrière la tête; il s’effondre sur le sol. Craig Simmons surgit derrière lui et le tire par les rallonges de ses cheveux pour le traîner sur le ring. Il le fait rouler et avec bien peut de délicatesse, il le tire jusqu’aux cordes et prend le micro pour adresser quelques mots au public.)

Craig (colérique) : Simonaque! Je fais un retour, j’arrive à mon premier show pour redresser un peu le nez de la ligue, et qu’est-ce que je vois en arrivant? Le pire des trous de cul que la planète ait jamais portée, qui vient tenter de réussir à une base plus petite ce qu’il a pas réussi à faire à l’ALNF! Est-ce que tu as besoin d’un dessin où d’une déclaration post mortem de ton maudit moustachu, Rayer? Le nazisme ne marche pas, et n’a jamais marché. Ton concept de pureté raciale est inatteignable! À preuve? J’imagine que je n’ai pas besoin de te reparler de l’échec retentissant de Vollblut, mon cher, qui a prouvé que tu étais tout aussi aveugle que les autres, même pour retrouvé des êtres soi-disant purs. Au lieu de tes êtres wanna be supérieurs, qu’est-ce que tu as trouvé? Un espèce d’emo peureux qui chiait dans son froc à la première occasion, avant de retourner se terrer dans son Luxembourg natal! Quant à l’autre! nul besoin d’en parler; je crois que tu as encore le goût de sa langue dans ta yeule!

(Rayer s’accote dans les cordes pour se lever avec difficulté, le visage rougi, le cuir chevelu irrité, il se met une main sur la tête tandis que les bouffées de chaleur animent son visage. Rayer lâche momentanément sa tête pour déchirer d’un coup son smoking. Il semblait être préparé à une attaque. En dessous de ce smoking, il ne vêt qu’une paire de bermudas de jeans blanc. Ses abdominaux et ses muscles sont très bien découpés par des heures intensives d’entraînement.)

Rayer (sur un ton complètement ironique) : Je m’attendais à quelque chose de ce genre là… (pour justifier pourquoi il ne vêtait qu’un costume déchirant) Une chance que tu es là, sinon ma tâche aurait probablement été beaucoup trop aisée à mon goût. (sur un ton presque jovial et amical) Eh oui! je suis maintenant dans cette fédération mais non pas de gaîté de cœur. J’avais d’autres tâches à accomplir ici. Le petit moustachu, comme tu l’appelles, le prophète ultime de toute une génération lucide auprès duquel je me suis engagé laisse une mission en suspend : je dois nettoyer la planète de tous les êtres nuisibles. Et pour quelqu’un de ton acabit, je considère comme grossier de parler en mal contre Hitler. N’est-ce pas les énergumènes dans ton genre qui glorifient les gestes insensés et absurdes de René Lévesque? Cet homme n’a rien réussi tandis que Hitler a tout réussi ou presque, si cela n’avait été de l’aversion du monde pour notre mère patrie. Quant à mes accomplissements dans l’ALNF, tu les connais aussi bien que les autres alors pourquoi t’en cacher? J’ai réussi plus que tous les autres en nettoyant une bonne fois pour toute la ligue des Nippons; j’ai réussi à rabaisser le caquet du Grand Corbeau; mon clan a éprouvé son entière suprématie… (Rayer prend une pause) Vollblut était un retentissant échec, je l’admets, comme ta tentative de faire ta marque parmi le splus grands alors que le seul titre que tu aies jamais gagné est le titre en équipe ou alors le VGI… piètre avancement pour quelqu’un qui a passé tant de temps dans la ligue. Mais si nous avons terminé d’une manière plutôt pathétique, nous avons pu faire plus qu beaucoup d’autres clans. Nous aurions pu faire de grandes choses, mais les gens ne sont plus ce qu’ils étaient et des IMPURS, ou, des IMPURS ont ruiné le plan que je voulais avec tant de soin établir pour ainsi dominer la ligue avec la plus grande finesse.

(Rayer se détourne légèrement de l’auditoire auquel il faisait face pour se tourner promptement vers Craig Simmons en pointant sur lui un index accusateur.)

Dès que j’ai su que mon ancien partenaire avait mal fait son travail et que de ce fait, tu as retrouver l’usage de tes membre… du moins ceux qui fonctionnaient, je suis arrivé à la conclusion que je devais moi aussi faire un tour question de régler le problème Simmons une bonne fois pour toute. Que tu aies siphonné des fœtus crevé m’importe bien peu. Tu restes toujours la même personne et tu as toujours les mêmes points faibles. Si seulement cette fois je pouvais faire avec toi ce que j’ai pu faire avec Yuufutsu…


(Le colosse au chandail rayé éclate d’un rire sans joie, avant de fustiger son adversaire d’un regard sévère, crachant un nouveau flot de paroles acides.)

Craig (sarcastique) : Ça doit être dur, pour toi, Rayer, d’admettre que je suis un problème sévère à ton ascension malgré le fait de ma ô combien horrible impureté! Tu diras peut être que ce n’est pas le cas, mais je te connais; tu ne t’arrêterais pas à moi si tu ne me considérerais pas comme une menace! Tu sais que malgré les conneries que tu peux dire sur mes problèmes de montée parmi les titres conneries qui ne tiennent pas en compte, soit dit en passant, du fait que j’ai passé bien du temps à me relever des blessures, je reste quand même l’obstacle principal à tout ce que tu pourrais faire ici; et crois-moi, cet obstacle, tu ne t’en débarrassera pas aussi traîtreusement que tu l’as fait avec Yuufutsu. Lui, ne croyait pas que tu serais capable d’aller aussi bas; moi, j’ai vu ce dont tu étais capable, et je m’arrangerai pour que tu aies rejoindre ton imbécile ultime dans les plus bas niveaux de l’enfer. Je suis toujours la même personne, avec les mêmes points forts, et la même capacité à te planter ma botte dans le cul! Tu as battu Crow? Fine! Moi aussi! On verra enfin un match de haut niveau à la PWF, et je te conseille de ne pas trop te faire d’idées sur le résultat!

Rayer (se mettant à tourner tranquillement autour de Craig) : J’ai dis que tu étais un problème, non pas un gros problème. Je te considérerais plus comme étant… un handicap. Et justement, ton impureté est le fait même qui complique mon ascension. Si je n’avais que toi en moins à me soucier, crois-tu que cela ne me ferait pas plaisir? Mais si tu veux absolument finir dans une urne, c’est là une chose que l’on peut très bien régler à l’amiable. En plus, mon… cher Craig, ce n’est pas parce que tu as le quotient intellectuel de ta secrétaire que tu peux me prêter des propos aussi irrévérencieux. Le cas de Yuufutsu est triste, je l’admets, mais tu ne peux pas dire que je ne l’ai pas averti! Je lui avais très clairement dit que son heure avait sonné et il en redemandait, alors en bonne personne que je suis, j’ai décidé d’exaucer son vœu et s’il n’était pas assez solidement charpenté pour résister au choc, c’est là un autre de ses défauts. Pour ce qui est d’aller bas, je crois que c’est Yuufutsu qui s’est trompé, comme toi lorsque tu as décidé de rester de son côté. Il n’a jamais été rien d’autre que orphelin et le pousser en bas m’a monté à un autre niveau. Suite à cela, je n’avais plus à m’inquiéter de cette portion de racaille qu’il représentait et je pouvais maintenant m’occuper d’autres problèmes majeurs. Alors maintenant que toutes nos menaces se sont momentanément épuisées, il ne nous reste plus qu’une chose : lutter pour notre survie.

(Craig n’a le temps que d’esquisser un mouvement que Rayer l’attaque d’un puissant enziguiri! Le colosse se retourne, et l’allemand lui saute au dos pour un reverse DDT! NON! Le québécois lui donne un coup au corps, se retourne et le lève en l’air pour un bear hug! L’allemand résiste, grimace un peu, et réplique en donnant un coup de tête solide à la figure de Craig, qui relâche son adversaire! Rayer s’élance dans les cordes, revient et frappe Simmons d’un Swinging DDT qui envoie le géant au sol! L’aryen lui monte sur les épaules et le frappe à la figure, deux, trois, quatre coups, mais Craig l’attrape par derrière et le renverse pour lui porter trois coups de coude solide, mais le quatrième est bloqué par Rayer, qui réplique d’une droite qui oblige Craig à se relever, trainant son adversaire pour un neck hanging! Rayer s’étrangle, tente de reprendre son souffle, et envoie finalement son pied dans les parties génitales du géant, qui s’écroule sur le sol sous le rire de Rayer! Ce dernier roue de coups de pied le géant, mais est ramené à l’ordre par quatre gars de sécurité qui l’enserrent. Le géant est aidé à se relever par deux autres, alors qu’il regarde Rayer sorti du ring, tentant de le rejoindre, malgré les agents qui le retiennent…et Simmons se jette en suicide dive sur Rayer, avant de le rouer à nouveau de coups, auxquels répond le jeune allemand, mais déjà moins rapidement. Finalement, les deux équipes d’agent séparent les athlètes, qui semblent avoir pourvu à remplir leur stock d’insultes. Par contre, voilà que le Président de la PWF, Jason Wild, arrive à la course, un micro en main, se mettant entre les 2 tas d’agents, entre Rayer et Simmons…)

Mike : Oh oh ça va se gâter!


Jason Wild : Bon bon bon, vous arrivez de l’ALNF avec une grande rancœur vous 2! Je peux comprendre que vous vous en vouliez à un point tel que vous voulez vous entretuez et que ce ring et cette fédération est une bonne manière de régler ce problème mais quand même, save the moment guys!!! Soyez patients car la patience amène toujours son lot de récompenses et vu que tout le monde veut voir ça et que ça va donner tout un spectacle, au prochain TNT, le troisième du nom, je vous donnes ce cadeau! Hans-Jakob contre Craig Simmons! Vous êtes prêts pour un main event de qualité et de haine total? Moi oui en tout cas alors let’s roll the action!!!

(Le Président quitte la scène alors que Rayer et Simmons sont escortés en coulisse par les agents de sécurité!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TNT 2: Le show!!!!!   Dim 5 Nov 2006 - 17:04

Luc : Rayer contre Simmons, TNT 3, notre main event!!! Ca va barder, je le sens!

Mike : Moi je sens que la PWF se fait envahir par l’ancienne alnf mais criss j’aime ça lol!!!

Main Event time!!!

Main Event…

-The Dom Vs Chris Row
Savoie : Ce sera tout un combat en perspective, notre événement principal à ce TNT. Voilà notre premier combattant qui arrive en Chris Row. Il a fière allure et a l’air de bien se faire à l’idée qu’il va affronter son ancien coéquipier, le vétéran Dom.

Gunner : Les combats entre anciens coéquipiers sont toujours intéressants à voir parce que les deux lutteurs se connaissent comme un vieux couple.

Savoie : Exactement, malgré le fait que Row et Dom n’ont pas fait équipe très longtemps, ils se connaissent assez bien merci. Et voilà, the Dom, plusieurs fois champion du monde dans diverses fédérations, un vétéran controversé en la personne de the Dom.

Gunner : Je crois que je n’aurais pas pu mieux décrire.

Savoie : La cloche sonne, et nous voilà dans un événement principal. Chris Row contre Dom, le combat est commencé. Contact entre les deux lutteurs, Dom rabat durement Row au tapis. Row se relève, contact encore entre les deux lutteurs. Cette fois Row a le dessus et rabat Dom au tapis. Contact encore, Row envoie Dom dans les cordes, saut de mouton, Dom court dans les câbles opposés, croc-en-jambe suivi d’une prise de tête par Row. Row applique de la pression. Dom se relève, tente de soulever Row en souplesse arrière, mais ce dernier maintient la prise.

Gunner : Il lâchera pas le morceaux.

Savoie : Dom lui donne des coups de coude à l’estomac et quand Row voit que Dom commence à prendre le dessus, il le prend par le menton et le rabat sur le dos. Après quelques coups de pied dans les côtes, Row s’élance dans les cordes pour une descente de la cuisse, réussie. Row monte sur la troisième corde, Flying Crossbody, mais Dom lève son pied dans les airs de sorte que Row le mange en pleine gueule.

Gunner : Le cerveau doit y avoir coller au fond lui !

Savoie : Oh que oui ! Dom se relève, Row est assis dans le coin. Le vétéran s’élance, et y va d’un stiff kick en pleine gueule. Dom tente le tombée.

1…………..

2……………

Row met son pied dans les cordes.

Gunner : Même pas foutu de se relever comme tout le monde, Monsieur mets son pied dans les cordes.

Savoie : N’empêche que c’est efficace. Dom place Row en position de souplesse arrière, le soulève, le maintient en chandelle, et le rabat face première au plancher.

Gunner : Ouf je voudrais pas être son nez moi en ce moment.

Savoie : Dom tente le tombée, au centre du ring cette fois

1…………..

2…………..

Non, Chris Row se relève. Dom se place à quatre pattes par-dessus Row et le martèle de coups de poings. Il retente le tombée.

1…………..

2…………….

Row s’agrippe à Dom et lui fait un petit paquet.

1……….

2………..

Non ! Les deux lutteurs sont debout et Dom lui envoie un coup d’avant bras en plein visage. Row est au tapis. Dom fait signe à la foule que c’est la fin.

Gunner : Le Neck Crash s’en vient !!

Savoie : Dom prend Row en position de Neck Crash, mais Row se débat et culbute derrière Dom, le pousse torse contre les cordes et y va d’un spinning wheel kick derrière la tête.

Gunner : Il a passé proche de le décapiter.

Savoie : Exagère pas. Y en a vu d’autres. Row tente le tombée.

1…….

2……………

Non, Dom se dégage du tombé. Il se relève. Row lui envoie une droite au visage, Dom réplique avec un coup de pied à l’abdomen. Row réplique avec une gauche. Dom avec une droite, une gauche, puis un coup de pied à l’abdomen. DDT !!! Dom relève Row, qui lui met les doigts dans les yeux, puis un drop kick. Row monte dans les cordes dos à Dom. Dom se relève, lui donne quelques coups dans le dos, Row tombe à cheval dans le coin, et bascule vers l’arrière… le cou sur les épaules de Dom qui s’agrippe à ses jambes : NECK CRASH !!!

1……….

2…………….

3 !!!!!!!!!!!!!!!! Dom gagne contre son ancien coéquipier Chris Row. Enlevant comme combat ! Une erreur qui coûte la victoire à Chris Row.!!!


Alicia: Le gagnant.......DOOOOOMMMMMMM!!!!

Gunner : Et voila!!! Dom remporte ce main event alors que Helena de My Chemical Romance résonne….Bonne fin de soirée a tous!!! A la prochaine et soyez la pour TNT 3, ca promet d’être forts en rebondissements!

Luc : Bye tout le monde!


- FIN -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TNT 2: Le show!!!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
TNT 2: Le show!!!!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show
» The Uchuu Show e Youkoso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phenomenal Wrestling Federation :: PWF Story board :: Archives :: Section archives/shows 1-
Sauter vers: