Phenomenal Wrestling Federation

Fédération de lutte simulée sur le Web
 
Site PWFSite PWF  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conférence de presse: PPV Noel Chaotique

Aller en bas 
AuteurMessage
Dom
PWF General Manager
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 38
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Sam 20 Déc 2008 - 14:33

Tenez vous pouvez posté pour la conférence de presse pour le PPV de la PWF, Noel Chaotique.

C'est une simulation de conférence que vous devez faire donc vous répondez aux questions de journalistes genre ou quelque chose de plus original je sais pas. Ca se passe ans la salle de conférence par exemple, oubliez pas ça.

Bonne conférence à vous tous.

_________________
Je suis l'homme en charge ici à la PWF. Vous venez me voir quand ça vous enchante. Je suis toujours ouvert à une bonne discussion et y'a toujours moyen de s'entendre je crois mais avec certains, ça risque d'être assez dur. Têtes dures, coups durs...that's it! Essayez-vous pour voir car ce n'est pas à moi que ça risque de faire du tord Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Storm

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Dim 21 Déc 2008 - 10:51

Les flashs de caméras et d'appareils photos démarrent en trombe alors que My own Summer de Deftones commence à jouer et que Black Storm, James Steen, entre dans la pièce et vient s'installer tranquillement en arrière du lutrin. Il regarde les journaliste, replace un peu son micro et prend la parole.

Steen: Je suis content d'être ici! Bonjour à tous!

Les journalistes se lancent d'un côté et de l'autre et se mettent même à poser des questions tout en même temps et voilà que James s'empoigne la tête et sa face tourne au rouge.

Steen: VOS GUEULES!!!

Tout le monde arrêtent de parler immédiatement.

Steen: Un par un ciboire. C'est pas compliqué ça! Si vous êtes pas capable de vous respecter entre vous autres, au moins respecter moi et faites en sorte que je les comprenne vos maudites questions. C'est pas en parlant 20 en même temps qu'on va se comprendre. Allez, un par un.

1er journaliste: James, au dernier TNT, tu avais la chance d'affronter Rayer au PPV pour le titre mondial et tu as échoué alors que Craig Simmons t'a battu. Quelles sont tes réactions face à ce combat du TNT 3 et est-ce que ta confiance va être ternit par cette défaite en prévision de ton combat contre Thunder au PPV?

Steen: Ce combat était un grand combat et la finale était une grande finale entre moi et Craig. Je ne l'aime pas beaucoup maisfaut quand même lui donner ça, dans un ring, he's a master! J'ai tout donné, du début de ce combat quand je l'ai dominé jusqu'à la toute fin quand j'ai essayé de contrer son last chance mais envain. Il a été plus fort que moi pendant cette soirée et il a tout ce qu'il mérite. Un point c'est tout. J'ai peut-être bien échoué ma quête vers le titre mondial, pour le moment, mais j'ai gagné un autre challenge qui risque d'être très intèressant afin de continuer à en apprendre de plus en plus. Je ne suis pas ce genre de lutteur qui après une défaite, à de la misère à digéré le tout et perds de la vitesse de croisière, non. Je le sais que je pourrai toujours être capable d'encaisser les questions des journalistes, car moi au moins je me forces, je donne tout ce que j'ai, je suis présent et je montres de quoi je suis capable. Simmons ne pourra venir dire que je suis un bon à rien maintenant et que je ne peux rivaliser contre les meilleurs car il sait maintenant que je peux le faire. Puis Thunder ne pourra pas me dire, malgré que ce ne soit pas du tout son genre, qu'il est meilleur que moi car il le sait qu'au PPV Noel Chaotique, on en saura plus à ce sujet et qu'un homme ne fait son image seulement qu'avec un seul combat. Ma confiance est parfaite, j'envisages comme à l'habitude cette chance au PPV comme une chance de faire valoir ce que je vaut. Battre un ancien champion mondial tel que Thunder dans un combat de finition, je ne peux espérer mieux après ma défaite du dernier TNT.

2ème journaliste: Vous ne semblez pas détester Storm pour autant. Croyez-vous que ça pourrait vous nuire en prévision de ce combat de ne pas le détester?

Steen: Pas du tout mais pourquoi donc serais-je obligé de le détester? Je ne l'idolâtre pas non plus. Je fais seulement dire que Thunder Storm est quelqu'un de très respectable mais qui je sais, ne montre pas encore son vrai visage depuis son arrivée à la PWF. Il a prit du recul depuis sa dernière fédération et depuis ses heures de gloire mais je ne lui en veut pas. Seulement lui dire qu'il devrait peut-être apprendre à redominé comme avant sinon c'est une douche d'eau froide qu'il recevra au PPV et qu'une douche froide dans son cas pourrait très bien vouloir dire reprendre un peu de recul quelques mois afin de s'entraîner. Plus on est habitué de faire son métier, plus on sait que la forme ça se garde et entre moi et vous, Thunder Storm n'a pas la parfaite forme depuis son retour à la lutte professionnelle.

3ème journaliste: Pourquoi dites vous cela? Thunder semble en parfaite forme physique pourtant.

Steen: Pourtant, il ne gagne pas. Pourtant, il n'est plus le Thunder Storm de la NMW ou le bon vieux Thunder Storm d'avant. Pourtant, il n'a plus le succès, il est tombé un peu dans l'anonymat et personnellement, je ne vois plus le même Thunder Storm qu'à ces bonnes années. Le meilleur reste peut-être à venir me direz-vous? Je lui souhaite mais ce sera certe pas au PPV car dans ce finisher match, je m'assure de lui montrer qu'il est dans un autre monde maintenant. Un monde ou il ne réussira pas à se démarquer s'il n'enligne pas une victoire très bientôt.

4ème journaliste: Ouais mais vous ne gagnez pas plus que lui? La dernière fois que vous avez remporté un combat c'était justement avec lui en équipe.

Steen: Peut-être mon cher mais moi je sais que je donne tout ce que je peux, de mon temps, de mon entraînement, de mon talent, de mes performances dans le ring, je donne à cette ligue ce qu'elle attend que je lui donne mais pas Thunder Storm. Ah oui il se présente mais on le voit quasiment pas quand c'est le temps de donner son avis. Moi je vais le faire sortir de sa cachette, moi je vais m'arranger pour que Thunder avoue ses tords et faiblesses et qu'il se mettre au travail putain. Je veux revoir le bon vieux Thunder et si pour ça je dois lui pèter la gueule, l'insulter, l'envoyer promene, lui dire ses 4 vérités et lui faire mon Black Death au centre du ring au PPV, je le ferai. De toute manière, au PPV Noel Chaotique, vous verrez comme moi, YOU WILL ALL SEE, que Thunder Storm, a bel ey bien changé et non pour le mieux. Merci et à la prochaine.

Les journalistes qui voulaient encore posés des questions sont pas contents et voilà que Steen ressort de la pièce aussi vite qu'il est entré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolfman

avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Dim 21 Déc 2008 - 11:46

The Beast pénètre dans la salle de conférence. Il semble être tendu. Il salut l'assistance d'un faible signe de la main.

Les journalistes ne perdent pas une seconde.

Journaliste : Monsieur Malssum, votre défaite en ouverture du house show ne vous fait pas redouter votre match à venir au PPV ?

Ethan : Aucunement puisque au house show j'ai fait exprès d'abandonner. Croyez vous que je vante ma détermination mais que je taperai le sol à cause d'une soumission ? Je n'ai que faire des house show. Je ne suis pas là pour m'amuser, seul le titre m'intéresse. Tout ce business autour... je laisse ça à des gens comme le stifmeister. Si mes adversaires me veulent battu à noel chaotique il faudra un k.o. et malgré cette période festive dans certaines cultures, je ne leur ferai pas de cadeau !

Journaliste : Confiant donc pour un match qui s'avère hardcore ?

Ethan : Je ne m'inquiète pas de gagner, je m'inquieterai presque plutôt pour mes adversaires car ce match se promet violent et si mes pulsions bestiales se réveillent, je ne sais pas ce qui peut se passer pour eux.

Journaliste : Pourquoi tentez vous de vous faire passer pour une sorte de possédé ? Vous cherchez à camoufler vos problèmes de drogues n'est ce pas ?

Ethan : Mon histoire est tout ce qu'il y a de plus sérieuse mademoiselle. Je....

Ethan s'impterront. Les journalistes remarquent que depuis le début de sa conférence son front n'a cesse d'être de plus en plus en sueur.

Ethan : Je......

Il lache un râle ressemblant à un grognement.
Les yeux de The Beast roulent dans leurs orbites et celui ci chute de sa chaise.
Son regard semble animé d'une certaine démence, ses pupilles completement dillatées. Il se met à haleter à un rythme impressionant et tout son corps tremble. Le wolfman bave et emets des grognements comme un animal enragé.
Ethan a la main sur sa poitrine comme si il empéchait quelque chose de s'en extraire.
Le staff intervient aussitôt et le wolfman est évacué de la salle de conférence sous le regard médusé des journalistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark_wolf69



Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Dim 21 Déc 2008 - 19:46

une foule monstrueuse quand chris the cracker arrive !!:

monsieur monsieur redouter vous la defaite dans votre tlc match ?

..........

?????

chris the cracker repard sans rien dire, mais une personne le succede :

bon excusez moi mais chris m'a demander de dire quelque mots parce qu'il est deja concenctrer a fond sur son match donc il s'avais deja votre premiere question et y repond : je ne perdrai pas parce que je ne croit pas avoire d'adversaire a la hauteur et avec un cooequipier sa risque d'etre encor plus facil mais il y faut du spectacle et a ajouter aussi que il ne risque pas de tenir beaucoup de conferance de presse en s'excusant aurevoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel M.P

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 22
Localisation : meuse
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Lun 22 Déc 2008 - 9:54

Lionel M.P rentre dans la conférence de presse nerveux.

Journaliste:Je peux vous posez une question?

Lionel M.P:Non, t'as une tête qui ne m'inspire pas, mais toi tu peux.

Journaliste 2:Merci,vous êtes confiant pour le match à Noel Chaotique?

Lionel M.P:Pourquoi, vous voulez venir et me tabasser pendant le match. Sécurité, sécurité!


Mais personne ne vint.

Lionel M.P:Je suis obligé de répondre alors. Oui je suis confiant, je vais montrer ce que peut faire un lutteur qui se sent menacer. Et il y aura mon partenaire, ça sera plus facile, mais comme c'est un match solo, je ne ferai pas de cadeau, désolé partenaire, mais c'est la loi du plus fort pour ce match. J'ai été élevé comme ça!

Jounaliste2:Euhhhhh..

Lionel M.P:Toi la ferme tu es trop louche,journaliste suivant!

Journaliste 3:Vous êtes presser d'être à Noel Chaotique?

Journaliste 2:Vous pouvez parler de mes questions!

Lionel M.P:Ferme la,oui je suis pressé d'être à Noel Chaotique,pour montrer que je ne suis pas aussi faible que j'en ai l'air. Il n'oserons pas m'attaquer après le match,je leur ferais tellement peur qu'ils ne voudront même pas passer à côté de ma loge.


Journaliste 1:Oui mais...

Lionel M.P:Tu te la ferme,je préfère le journaliste 3.


Journaliste 3:Oui mais je n'est plus de questions!

Lionel M.P:Bon ben casse toi alors,toi le journaliste avec écrit TF1 ou un truc dans le genre, ne me regarde pas comme ça; à toi le Canal

Journaliste(canal ):Vous avez déjà penser à des noms pour votre équipe,vous et Chris je crois?

Lionel M.P:Oui,ça sera près dans quelques jours,il nous reste encore quelques trucs et voila.Vous avez finit maintenant? Moi j'ai un bain bien chaud qui m'attend.


Journaliste 2:Non moi...

Lionel M.P:Toi je vais te faire la peau,tu prépare un mauvais truc.


Lionel M.P sort un couteau,et la sécurité arrive à temps et le vire!!


Dernière édition par Lionel M.P le Lun 22 Déc 2008 - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonard Gratton



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Lun 22 Déc 2008 - 14:25

Les journalistes se sont calmés après la venue du paranoĩaque. Un jeune homme fait son entré et s'avance vers le lutrin d'un pas confiant. Malheureusement, il ne réalise pas la dénivellation de terrain qu'impose le petit piédastal menant à ce même lutrin. Un peu trop confiant, Léonard est saisi d'une toute nouvelle expression faciale lorsqu'il trébuche bêtement sur la marche et se fait chaleureusement recevoir à bras ouvert par le lutrin! Les flash pleuvent de partout, on ne rate jamais ce genre de bévu, surtout dans une salle remplie de reporter! L"emballeur se ressaisit, il fait un grimace en se frottant vigoureusement la ou ça fait mal.

Un des journalistes ne perd pas de temps pour tenter de ridiculiser l'emballeur avec une question quelque peu sarcastique

Journaliste 1: Monsieur, est-ce que vous vous croyez réellement à la hauteur pour un Noel Chaotique??

Léonard, se raclant la gorge à tout rompre, commence son explication.

L.G (franc): Écoute moi bien mon bon monsieur, moi là, ça fait 4 ans que je travaille à chaque Noel au supermarché Provigo, et croyez moi mon brave, je sais ce que c'est moi, le Noel Chaotique!! Des files d'attentes interminable aux caisses, des dégats dans toutes les rangées, des clients pressés et désobligeants, des paniers enfouient sous 2 pieds de neige, de la poudrerie plein les narines!! C'est ÇA le vrai Noel Chaotique! Les chaises, les échelles et tout le reste, je manipule ce genre d'outils à chaque jour moi. C'est pas ça qui me fait vraiment peur vous savez! D'ailleurs je ne suis pas ici pour avoir peur de paranoĩaque débile qui s'allie déjà avec le premier venu pour tenter de me barrer la route. Ça me dérange moins d'affronter Ethan que d'aller déboucher une toilette bloquée! J'en ai vu des vertes et des pas mûres moi, et j'suis même pas commis de fruits et légumes pour dire ça. C'est une expression. Alors à Noel Chaotique, je vais prouver que j'en ai bien assez dans le ventre pour venir à bout de chacun de mes adversaires!

Le journaliste ne sait plus trop quoi faire. Doit-il en rire ou en conclure que peut-être que le jeune sait vraiment de quoi il parle? Il choisit simplement de se taire, la meilleure décision de sa vie...Toutefois, un second reporter, plus ardu, se lance dans la melée au désespoir de tout les autres qui ne veulent qu'allez manger et/ou faire autre chose que d'écouter les déblaterations de Léonard Gratton.

Journaliste 2: Auriez-vous un mot spécial à adresser à un de vos adversaire?

L'emballeur se penche sur la question, de même que sur le lutrin qui grince sous son poids.

L.G: Eh bien, j'aimerais discuter si vous le voulez bien d'un truc qui me chicote. Vous voyez, Ethan trucchose là, est-ce qu'il paye des taxes et des impots celui-là? J'aimerais le savoir parce que moi aussi j'aimerais bien me faire jeter un sort par un indien et ne plus payer tout ça enh! Non mais c'est quoi cette histoire de bête intérieur? C'est un espèce de client mécontent qui se venge sur tout ce qui bouge c'est ça? Non mais faut pas nous en vouloir espèce de malade! On t'a rien fait nous. À la place tu devrais allez casser la gueule à ce chamane! Parlant de chamane, j'vous ai conté que j'mettais fait dégommer par un chamane pendant un tournoi de cartes de World of Warcraft?? C'était pas drôle du tout, par la suite, j'ai modifié mon deck et quand je l'ai réaffronté...BOOM! Je lui ai tellement massacré sa tronche! Alors c'est pas un malédictionné, un gars qui n'a pas une bonne diction, qui va m'apprendre des règles de combats non plus. Mes parents m'ont toujours dit: ''Si t'as pas une bonne diction, c'est peut-être parce que tu parles du troufignon!'' Alors voilà pour toi Ethan, cesse de parler avec ton trou de cul, parce que à Noel Chaotique j'peux te garantir que tu vas avoir mal à la gueule quand je t'aurai botté le derrière bord en bord du ring!

Les journalistes, exaspérés, se regardent tous, prêt à étrangler le premier qui lèveraient les yeux vers le jeune Léonard Gratton pour lui poser une question. La caméra s'éteind alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark_wolf69



Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Lun 22 Déc 2008 - 16:34

chris the cracker arrive dans une sale ou un seul journaliste et 1 seul camera man est la :


journaliste : bonjour chris the cracker je voulais vous poser une question bien direct est-ce vrai que vous avez fait une equipe avec le premiers venut ?


chris the cracker : bah enfaite c'est pas une question du premiers venut c'est que j'ai vut se type j'ai vut la peur de tout le monde dans ses yeux je me suis tout simplement dit que pas tout le monde est mechant et specialement pas moi je suis un homme loyal mais le pauvre il lui faut de la compagnie alors j'ai demander seulement une petite chose a monsieur Jason Wild c'est si les ceinture Tag Team etaient libres comme il ma repondut oui jme suis dit que c'est la bonne ocasion de me faire un nouvelle ami et un nouveau titre


journaliste : oui en tous cas c'est simpa d'avoir quelqu'un de loyal devant soit j'avaient encor deux question je commence par la premiere c'est : croyer vous que vous pourez gagner avec ou sans l'aide de votre partenaire a noel chaotique ?


chris the cracker : bah pour moi je voit se match comme un defi avec ou sans mon partenaire je l'ai deja dit le match si je peu le gagner je catcherai contre tous mais comme je le disait je ne sais pas si je vais gagner je vais tout simplement donner le meilleur de moi meme et catcher le bon catch


journaliste :bien dans se match il y as des catcheur qui on tous une chose differante un est tres craintif et toujour a la defensive l'autre est "posseder" un je n'en parle meme pas et un coureure de jupon vous avez quelque chose a dire sur l'un d'entre eux ?


chris the cracker : bah vous s'avez je suis contre dire les chose par derriere parce que j'aimerai pas que on me le fasse je suis plus de genre a dire tout de face a face et non de face a fesses ! encor une petite question ?


journaliste : bah euh si encor une et eventuellement une autre : pourquoi vous nous laisser vous interwiever seulement moi et le cameraman


chris the cracker : j'aime pas trop trop avoire beaucoup de monde autour de moi sa me met nerveux mais quand je monte sur le ring j'oublie tout sa au moin bon je suis désolé mais garder le reste au chaud aurevoire


chris the cracker prend une chaise et defonce le cameraman sans s'avoire pourquoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayer
PWF World Champion


Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Mar 23 Déc 2008 - 3:20

(Une salle aux murs de en bois franc est illuminée par des lumières descendantes, issue d’ampoules intégrées au plafond. Celle-ci est légèrement tamisée, comme pour créer une attente. Des rubans sont accrochés un peu partout dans la salle, et s’agglutinent par endroits pour former des boucles, avec un disque de papier ressemblant étrangement à des bouchons de bière pour retenir le tout. Au devant de la salle, dans le champ de la caméra, on voit une scène de bois noir, avec un simple pied de micro et un massif lutrin de bois, lequel affiche le logo de la fédération et est haut d’environ quatre pieds. La scène est encadrée par de grands rideaux de velours noir, garni des mêmes rubans blancs et rouges qui ornent le reste de la salle et qui donne à l’ensemble une allure de mariage. Un très petit escalier, de deux marches, permet d’accéder à la scène. Un pivot de la caméra nous montre le tapis beige qui couvre le plancher, et des paravents de tissus placés sur le côté, probablement pour subdiviser la salle. Derrière, une porte double en bois est ouverte, et un majordome, sinon un homme très bien vêtu, accompagne les journalistes jusqu’à la chaise qui leur est attitrée. Car de nombreuses chaises sont disposées un peu partout, pour être plus précis trois cent quarante-sept, en rangs un peu inégaux, du fait que certains journalistes ont déplacé leur siège en vue de s’approcher d’un de leur collègue. Un pivot un peu plus grand de la caméra nous montre de nombreuses personnes, dont un petit gros aux vêtements élimés, assis dans l’un des derniers rangs, qui tient un petit calepin et un stylo. Cependant, il convient de spécifier que les journalistes assis dans les premiers rangs ont un cartable contenant le dossier de presse et des pièces d’information supplémentaire. Puis, le caméraman zoom sur un buffet, contenant de la nourriture d’une assez bonne qualité, soit un peu de caviar, un immense assortiment de pâtés et de fromages, des crudités, des charcuteries et autres plateaux, mais aucun alcool ne semble être servi. Plutôt, de nombreuses bouteilles d’eau sont entassées dans un réfrigérateur transparent aux allures de cellier. La caméra tourne à nouveau pour montrer un homme qui est sorti derrière le rideau. Ses cheveux gris courts, les rouflaquettes sont entièrement absentes, il est frais rasé. Son toupet fait une petite courbe sur un front haut où quelques rides sont creusées au-dessus de deux imposants sourcils. Ses yeux bruns ont légèrement ridés mais sont obscurcis par un nez légèrement plongeant et assez massif. Vêtu d’un complet gris, d’une chemise blanc cassé à rayures cuivre et bleu pâle et d’une cravate grise avec des points cuivre, Robert Pinsky fait son entrée sur scène, souriant de manière charmeuse et s’arrêtant devant son micro, plissant les sourcils et regardant la foule d’un air sérieux.)

Robert Pinsky (d’une voix très calme et suave) : Mesdames, messieurs, bonsoir. Ce soir, je précède le rideau, plutôt que de vous attendre derrière, et je serai celui qui vous présentera la pièce. Derrière vous attendent des bouches et des bras laissés à l’érosion par trente années de vie…

Voix : Vingt-neuf, crisse!

Robert Pinsky (sans s’interrompre) : Vingt-neuf années de vies, ces haut-parleurs organiques veulent vous livrer un message clair, pour les gens dont les yeux ont kidnappé du maïs. Je me retire donc pour laisser place à ceux qui feront palpiter le dernier acte de Noël Chaotique, accueillez avec moi Hans-Jakob Rayer et Craig Simmons!

(C’est sous les premières notes de Conquest, des White Stripes, les deux protagonistes arrivent au coude à coude, leur démarche ferme et leur sourire léger leur donnant un air plus qu’assuré. Simmons envoyant des signes de tête à des journalistes plus âgés, qu’il gratifie d’un signe de tête, se rappelant manifestement de les avoir croisés ici et là, alors que Rayer, lui, cherche du regard son attaché de presse personnel. Levant la main vers un autre, plus loin dans la salle, Simmons ne porte pas attention à son mouvement, et frappe au visage un petit journaliste, qui s’effondre au sol, son calepin de l’Acadie Nouvelle sous lui. Proférant des jurons auxquels l’on ne comprend rien, il est laissé de côté par les autres journalistes, qui se concentrent sur le duo, qui arrive au lutrin, s’y installant chacun d’un côté. L’un vêtu d’un costume complet, voire avec une chemise bleu et une cravate de même couleur, l’autre vêtu, comme à son habitude, de blanc. Un signe de la main, et un premier journaliste prend la parole, afin de parler aux co-fondateurs du syndicat.)

Michael Morpurgo, Monde-Lutte (couvrant la cacophonie régnant depuis que les deux hommes ont entouré le lutrin) : La première question que l’on se pose, c’est à savoir, pourquoi cette conférence de presse? Vous ne devriez pas déjà vous mettre au travail pour le main event? Plus important encore, pourquoi vous présenter ensemble alors que vous êtes adversaires?

Craig Simmons (faisant signe à Rayer) : C’est certain, déjà, que c’est le Main event qui occupe toutes nos pensées. Mais on avait besoin de faire cette conférence de presse pour mettre une proposition sur la table pour toute la faune de la PWF. On veut rejoindre les lutteurs que l’on a pas pu contacter durant le show, ceux qui n’ont pas voulu venir, ainsi que les employés de la PWF, que nous ne pouvons tous rencontrer individuellement. Nous voulons qu’ils aient le plus de temps possible pour considérer ce qui va être mis sur la table, qu’ils puissent poser des questions, qu’ils puissent se faire une idée avant de décider. En bref, nous venons aujourd’hui pour vous annoncer la tenue d’un vote syndical pour la PWF au grand complet, et si on est ensemble, c’est que le syndicat est ma création, mais que c’est Rayer qui s’en est fait le meilleur porte-parole jusque-là. Alors, on cleare ça pour pouvoir se concentrer ensuite sur le match.

Rayer (fixant le journaliste avec dédain) : D’autant plus que cela ne nous prend que quelques minutes de notre journée et que, jusqu’à preuve du contraire une journée contient au moins seize heures de travail possible. Dans cette perspective, il nous était aisé de contacter la ligue pour qu’elle nous organise cette petite rencontre, surtout que cela augmente leur visibilité. Le vote syndical dont Craig a fait mention se déroulera comme suit : lors du spectacle, chacun pourra exercer, au choix, son droit de vote. Encore une fois, il faut spécifier que nous ne passerons pas tout notre temps à régler les modalités du vote et que nous mettrons différentes personnes sur ce dossier, cela en vue d’augmenter l’objectivité de notre chère démocratie. J’ai, pour ma part, ma ceinture à protéger, et Craig devra tenter de l’arracher.

Gousiyafa, Moyarimayamboulou, Le Zimbabwe en lutte (parmi les autres journalistes qui a levé la main, il est celui qui a hurlé sa question le plus fort) : On wemaque que ce ne sewa pas tout le monde qui pouwa voter, alors qui pouwa exewcer son dwoit de vote et en quoi est-ce une démocratie? Cwoyez-vous qu’il s’agit d’une wuse?

Rayer (perplexe) : Qu’est-ce qu’il a dit? (puis il affiche une moue dédaigneuse alors qu’il regarde le journaliste) Finalement, je te la laisse, Craig.

Craig (clignant des yeux, se rebâtissant la phrase dans sa tête) : Les lutteurs pourront préparer leur bulletin de vote à l’avance, et ces bulletins seront remis à une organisation neutre que nous avons contacté exprès pour qu’elle comptabilise les votes et n’envoie les résultats lors du show. Et contrairement à ce que monsieur Moyarimayamboulou semble insinuer, les votes de tous seront comptabilisés. Des boites à scrutin seront ouvertes dans les locaux de la PWF. Il ne faut y présenter qu’une carte d’identité et une preuve que l’on est employé par la compagnie. Un talon de paie fera l’affaire. Les votes seront signés par les employés, afin d’éviter que certains ne se présentent deux fois, et ensuite détruits, pour préserver leur anonymat. Ainsi, il s’agit d’une démocratie, le plébiscite sera de mise. Une autre question?


Éric-Emmanuel Schmitt, l’Allemagne en spandex (hautain) : Ja! Zerdains chournalistes et de nombreux employés de la même Bédoublévéeve qué vous foulez aider zemblent croire gue le zyndicat zéra régi zous l’ovice d’un de fous deux, gui en aurait le gondrôle! Le zyndigat est-il un moyen d’embrigader la brojaine génération? Schuldig oder nicht schuldig?

Craig (supris) : Crisse, c’est pour toi.

Rayer : Entschuldigen Sie, bitte? Nous n’avons jamais eu la prétention d’étouffer la génération qui nous suit, dans la limite où on parle de génération, puisque j’ai le même âge que beaucoup d’entre eux. Ce que nous voulons faire, surtout, c’est leur offrir un espace plus libre pour lutter, ce qui ne sera pas sans conséquence pour le téléspectateur. Ceux qui aiment leur public devraient donc approuver le syndicat, dans la mesure où ils n’auront plus à craindre les blessures, car nous obtiendrons une assurance santé, un fond de retraite pour les lutteurs de la PWF. Le contrôle sera, lui, laissé au directeur syndical et dans notre esprit d’ouverture et de démocratie, nous avons parlé à la haute direction afin de permettre, dans le TNT qui succèdera à Noël chaotique, la tenue d’une Royal Rumble où chaque lutteur sera pigé pour que l’on désigne son ordre, dans l’arrivée, ce qui donne des chances équitables à chaque lutteur d’être le représentant syndical. Certaines règles s’appliqueront, dans la mesure où il ne peut pas le dissoudre et aura pour objectif premier de s’appliquer auprès de la direction à faire entendre la voix du groupe. Ce qui me fait peur, dans ce cas précis, c’est le manque de volonté de certains lutteurs, qui ont mal interprété le principe syndical en lui-même. Nous sommes donc, je le déclare non coupable. Pour votre part, cependant, je vous déclare coupable d’une incapacité totale à vous exprimer de manière cohérente. Suivant! Oui, vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.editionsavant-garde.com
Rayer
PWF World Champion


Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Mar 23 Déc 2008 - 3:24

Anatole France, l’Écho du Putain d’ciel : Je remarquons, euh… dans votre approche, euh… les sédiments, euh… d’une idéologie eugéniste, en vue de pousser la ligue dans cette direction. Croyez-vous que le syndicat, euh… pourrait indirectement être mené à, euh… jouer ce rôle dans la fédération et, euh… comment croyez-vous réagir à, euh… la pression de cette opportunité et, euh… donc, euh… quelle serait, euh… la tension qui résulterait entre vous du fait de l’activité syndicale et du combat, et euh… quelles en sont les répercussions concrètes?

Rayer (éberlué) : Anatole France, tu n’es pas mort?

Anatole France : Je ne meurs jamais!

Craig (coupant) : Anyways. Honnêtement, je vois pas c’était quoi l’idée de te faire déterrer pour poser une question aussi conne que celle-là. Rayer et moi agissons tous les deux dans la lutte comme des professionnels. Nous avons nos objectifs de travai, et nous nous outillons en conséquence de pouvoir arriver à ces objectifs. Le combat que nous menons actuellement pour le syndicat ne se fait qu’en parallèle de ça. On veut améliorer les conditions de travail de la ligue, mais on ne néglige pas le travail pour autant. L’entraînement, les vidéos, les observations, les régimes, cures de sommeil, etc, on se les tape quand même! Et une fois à Noêl Chaotique, je serai à mon meilleur depuis longtemps, en meilleure forme encore qu’il y a quelques jours, lorsque j’ai repoussé les assauts de Steen et de Storm, qui ont livré malgré tout une belle performance, mais que j’ai réussi à avoir sans avoir à m’entrainer comme je le ferai pour le prochain match, un match qui misera sur nos endurances respectives! Et JE suis celui de nous deux qui a la meilleure endurance, déjà, et je compte bien la mettre à profit pour faire faire un strip tease d’un morceau à Rayer, lors du PPV. Prochain?

Kahn Sépanosiphom, la crevette en furie : Yé vouloir recueillir les observations des deux messieurs sur les résultats du dernier TNT.

Rayer (dédaigneux) : Réponds au chinois, Craig.

Craig (observant le journaliste)…hmmmm…non, y est pas chinois, y est Laossien!


Rayer (sarcastique) : Quelle différence significative! Cela change entièrement ma position! Quoi qu’il en soit, je vais répondre à l’interrogative. Craig est vraisemblablement très heureux d’avoir rapporté son combat et, pour ma part, je suis heureux d’avoir réussi ce que je voulais, c’est à dire créer le plus de problèmes possibles à la direction de la ligue, et je crois que j’ai récemment atteint de nouveaux sommets. L’important, cependant, est que j’obtienne ce que je veux, quand je le veux, et une fois que le syndicat sera mis sur pied, tout le monde pourra profiter de ma poussée ascendante. Ma plus grande réticence concerne le résultat des autres combats. Si je suis extrêmement heureux pour Craig puisqu’il montre aux autres lutteurs qu’ils devront encore travailler avant d’atteinte son niveau, puis le mien, certains ont des victoires trop faciles, ce qui leur donne l’impression qu’ils pourront, dans un court temps, m’équivaloir, ce qui est entièrement faux, bien évidemment. Je crois que cela fait le tour de la question, puisque nous avons déjà enregistré des entrevues dans différents périodiques depuis la dernière représentation, bien que ces nouvelles ne soient peut-être pas venus à destination de ton pays. Suivant, vous… disons… (un seul homme a levé la main, et il est de couleur noire)

Aimé Césaire, Carnet de retour au pays natal : De nombreux nouveaux ont fait leur entrée dans la fédération et n’ont, par conséquent, pas monté leur opinion concernant le syndicat. Auriez-vous un message à leur intention, que l’on pourrait circonscrire? Croyez-vous que l’arrivée de ces gens vous soit favorable?

Craig (levant un sourcil) : Hmmmff…plusieurs d’entre eux, et je pense particulièrement à Léonard Gratton, ici, peuvent être particulièrement émerveillés lorsqu’ils arrivent ici. Ils se font offrir, à la base, 120 000 par an, et ils savent qu’ils feront plus jamais ça de leur vie. Mais ils ne pensent pas toujours aux nombreux risques de blessure qui peuvent les jeter hors du monde de la lutte, ni ni aux désavantages entourant le métier. Les mecs, on peut demander plus. On doit demander plus. C’est à peu près tout ce que j’ai à dire. Un dernier?

Robert Lagacé, Acadie Nouvelle : On avions pour not’dire, dans mon racoin de pays, que les alliés d’hier, c’est les amours de d’main! Vous êtes pas certain que vot’ tite histoire, ça risquions pas de tourner à la passe croche?

Rayer (découragé) : Pas encore lui?

(Passant les portes doubles comme le cyclone de testostérone qu’il est, le garde du corps de Rayer fait irruption dans la pièce, ses lunettes fumées semblant scinder en deux son crâne chauve. L’air mécontent, il fend la foule de journalistes, avant d’accrocher le journaliste acadien par la peau de la nuque, qu’il tire sans vergogne malgré les glapissements de sa victime. Robert abandonne calepin et crayon, et le garde du corps le traîne au long de l’allée centrale, laissant le jean frotter contre le tapis, le tirant hors de la salle, et refermant les portes doubles. Un bruit de claquement, et l’on entend Robert Lagacé hurler, de l’autre côté de la salle. Les journalistes haussent les épaules, et se tournent de nouveau vers le duo, faisant comme si de rien n’était.)

Rayer (après un long soupir) : Bon, alors que ce premier problème est réglé, je peux répondre à la question qui nous a été posée par le bûcheron. Notre histoire est suffisamment solide pour être considérée avec sérieux, en ce sens que la direction l’a laissée entendre, si nous avons une idée, c’est que nous avons réfléchi à toutes les problématiques qui entrent en ligne de compte, et que nous sommes dans la capacité d’organiser l’ensemble des événements qui en découleront. La chimie entre nous est solide si l’on considère le cadre externe des combats, car il y a une dichotomie frappante entre les deux états. En ce sens, restez dans votre coin de pays et ne venez plus nous faire honte.

(La période de questions se poursuit inlassablement, les deux lutteurs se succédant au lutrin pour répondre à la faune médiatique qui les entoure. Pendant ce temps, Robert Pinsky mange un petit sandwich, et trinque sa bouteille d’eau avec le garde du corps, qui s’emploie à laver une fâcheuse tache de sang sur sa main droite. Le son coupe à ce moment-là, le technicien décidant manifestement qu’il avait assez de matériel. L’image coupe.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.editionsavant-garde.com
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Mar 23 Déc 2008 - 10:17

Chris Blade et Samuel sont dans un ring entouré de barbelés, de chaises, de tables, et de produits inflamables. Des punaises sont rependues sur le sol. Ils sont assis sur une chaîse au millieu de se ring.
Des journalistes sont debouts en face d'eux.

Journaliste 1 : Bonjour messieurs, comment aprehendez vous le match qui vous opposent à Noël Chaotique ?

Chris Blade : Comme le dernier où je ne portais pas de ceinture autours de ma taille.

Samuel : Huuuummmm...... Comme tous les autres matchs, je dois avouer que ce match, que j'ai creer de la tête au pied, est trés attendu par les fans de la PWF, puisque d'aprés un sondage c'est le match que tout le monde attend. Et c'est normal, ce sera tellement Hardcore, tellement......

Chris Blade (le coupant) : Tellement ta defaite ! Pour gagner se match, il est clair qu'il faut du talent, ce que manifestement, je suis le seul à avoir ! Il est vrai que Samuel en a un peu mais cela est trés eloigner de ce que je peux faire dans un ring.

Samuel : Rappel moi combien de titre tu as gagner dans ta carriere.

Chris Blade : Bah.... Aprés Noël Chaotique, sa en fera un déjà !

Journaliste 2 : Vous semblez oublié que vous n'êtes pas seuls dans se match, il y a aussi Scott Ryan.

Samuel : Mais on le sait trés bien, mais soyons objectif, il n'a aucune chance ! C'est foutu pour lui ! D'ailleurs si je l'ait mis dans le match, ce n'est pas pour qu'il gagne mais pour lui montrer à quel point il est mauvais !

Chris Blade : Et puis, j'ai obtenu ce papier qui vient de l'armée. C'est le rapport qu'on fait tes superieurs sur toi, lorsque tu était à l'armée :

Citation :
Le soldat 1er classe, Scott Benjamin Ryan a été maintes et maintes fois sauvé par ses coéquipier car il était trés maladroit et se fut le seul de son bataillon a n'avoir pas était décoré à la suite de ses missions. C'est un miracle que se soldat soit encore en vie ! Il doit beaucoup à ses partenaires. Il n'a d'ailleurs pas été repris par l'armée, alors qu'il voulait se réengagé. Il a aussi fait un manquement à l'honneur, parce que nous le souspections d'avoir des tendances Homosexuels !

Signé : Le colonel Mark J. Philips


Samuel : C'est vrai ce que tu vient de lire ? Passe le papier.

Chris Blade : Tiens (il lui passe la lettre)

Samuel : OH MON DIEU !!!!! C'est un gay !

Journaliste 3 : Pouvez vous me passez la lettre s'il vous plait, ce serait pour là mettre dans mon journal.

Samuel : Tenez, mettez au courant le monde de qui est Scott Ryan.

Chris Blade : Sa fait peur, mais Scott tu as eu de la chance la premiere fois mais là tu vas morfler à Noël Chaotique.

Samuel : La, il n'y aura plus tes copains soldats pour te sauver. Et puis je voudrais revenir sur une phrase que tu as dit, comme quoi je me suis autoproclamé "The Street Fight Legend". C'est ce qui t'as trahi de dire cela, j'ai vraiment cru que tu regardais le street fight, mais cela prouve que non ! Tu était surement plus préocupé à mater le cul de tes partenaires soldats, car si tu avais vraiment regarder du Street Fight, tu aurais vu que je suis actuelement le plus jeune championde Street Fight, je suis l'homme qui a concervé le titre de champion du monde le plus longtemps et surtout je suis le seul homme a qui le titre de Champion du Monde a été donné, il me l'on offert ! Je suis aussi le deuxieme Hall of Fameur du Street Fight ! Et toi, qu'es que tu as fait Scott ? Rien ! Tu est arrivé ici grace à ton père, et c'est tout. Moi j'en ait suer toute ma vie pour arriver où je suis. Si tu avais été à ma place, tu ne serais rien !

Chris Blade : Tu ne serais rien et tu n'es rien !

Samuel : Bon, cette interview est fini, mais je veux faire une demonstration de ce que je vais faire à Noël Chaotique.

Il prend une alumette et met le feu à une table. Il voulut prendre un journaliste en chokeslam pour le faire passer dans la table, mais Chris Blade était derriere et le prend en X-Bottom pour le faire passer dans la table en feu ! Tandis que le journaliste retomba sur les barbelés.

Chris Blade : 1-0 pour moi Samuel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Mar 23 Déc 2008 - 12:13



Ceci est la une d'un journal sportif qui paraitra demain.
On y retrouvera des temoignages sur l'ex soldat Scott Benjamin Ryan, 1er classe (et non lieutenant comme il l'affirme), ainsi que la lettre donner par Samuel et Chris Blade, qui montrent que cet homme est bien gay !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dom
PWF General Manager
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 38
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Conférence de Scott Ryan.   Mar 23 Déc 2008 - 14:52

Scott entrant dans la salle puis se placant sur l’estrade, vétu avec un smoking et des lunettes de soleil noir.

Scott :Allez-y j’attends vos questions mais je ne répondrai qu’à 2 d’entre elles.

1er journaliste :Est-ce que le rapport que nous à montrés Samuel hier est vrai ?

Scott :Non,il est faux par contre le type qui lui a fait à moins que ca ne soit lui il est pas très intelligent car :

1. Je ne m’appelle pas Benjamin

2 Je suis pas première classe, je suis sergent instructeur

3 Je suis pas homo, moi j’ai une femme et 2 enfants(dit Scott en élevant la voix et en retirant ses lunettes)tiens d’ailleurs je leur dirai de pas regarder Noel Chaotique il risquerait d’etre traumatisés quand y verront ce je vais leur faire aux 2 cons.Et au fait je crois que ton lèche-cul,comment y s’appelle déjà ?Ah oui , Chris Blatte

1er journaliste :Euhhh,excusez moi , c’est Chris Blade .

Scott descendant de l’estrade et s’approchant du journaliste

Scott :T’en es vraiment sur ?

1er journaliste :Vous devez avoir raison(dit-il en tremblant de tous ses membres)

Scott remontant sur l’estrade :Ou j’en ètais déjà,je crois que ton lèche-cul commence à se rebeller parce quand meme il dit que t’as pas de talent et en plus y te pique ton journaliste,je ferais gaffe si j’ètais toi qu’il se rebelle pas. .

2ème journaliste :Est-ce que vous etes pressé d’etre à Noel Chaotique

Scott :Oui et non,car d’un coté je suis pressé que l’autre demeuré ferme sa gueule après que je lui ait défoncé et de l’autre coté non car après quand je serai champion il risque d’avoir beaucoup de monde qui me voudront du mal .

Scott :Et maintenant que j’ai répondu à vos questions je vais jouer au meme jeu qu’eux .

L’instant qui suivit Scott porta un spear du haut de l’estrade sur le 1er journaliste

Scott :Eh maintenant ca fait 1 aussi pour moi .

_________________
Je suis l'homme en charge ici à la PWF. Vous venez me voir quand ça vous enchante. Je suis toujours ouvert à une bonne discussion et y'a toujours moyen de s'entendre je crois mais avec certains, ça risque d'être assez dur. Têtes dures, coups durs...that's it! Essayez-vous pour voir car ce n'est pas à moi que ça risque de faire du tord Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark_wolf69



Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   Dim 28 Déc 2008 - 14:27

une sale remplit de table d'echelles et de chaise on aperçoit aussi quelque serpent tout a coup on voit chris the cracker avec un air bien concentrer le journaliste essaille de lui poser des question

journaliste : bonjour monsieur chris the cracker on sens l'exitation la vonlonter et la determination dans votre regard pensé vous pouvoir reussir a revenir victorieux a noel chaotique


chris the cracker : bah revenir victorieux je l'espere mais je ne sais pas je peux bien revenir a l'hopital mais bon on va pas faire dans la dentelle je vais tout donner pour mon premier match et on verra si sa passe

journaliste : ok donc au moin vous ne vous dite pas que vous gagnerez pour pas vous decevoir si jamais vous perdez bah j'ai encor une petite question croiez vous pouvoir faire confiance a votre nouveau compagnon ?

chris the cracker : bah pour l'instant je vais lui faire confiance mais je me repette encor une foix si jamais il se met en traver de mon chemin je le sous estimerai pas et je le combattrai comme un bonne ami c'est tout pour cette foix aurevoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conférence de presse: PPV Noel Chaotique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conférence de presse: PPV Noel Chaotique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» " PRESSE TELEGUIDE" BRAVO!
» Joyeux Noel à tous
» Pourquoi la discrimination au sein de la presse haitienne?
» Quand le Conseil de presse du Québec pressure un journaliste haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phenomenal Wrestling Federation :: PWF Story board :: Archives :: Section archives/promo 1-
Sauter vers: