Phenomenal Wrestling Federation

Fédération de lutte simulée sur le Web
 
Site PWFSite PWF  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sections Promos PWF TV/24online.com

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Jason Wild
PWF President


Nombre de messages : 123
Age : 38
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Sections Promos PWF TV/24online.com   Mar 14 Oct 2008 - 17:01

C'est ici que toutes vos promos devront être postées, les une après les autres. Vous ne faite que répondre a ce sujet pour poster une nouvelle promo. C'est simple comme bonjour!

Soyez originaux et amusez-vous surtout!


Dernière édition par Jason Wild le Dim 2 Nov 2008 - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pwf2009.actifforum.com
Jason Wild
PWF President


Nombre de messages : 123
Age : 38
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Annonce de la réouverture de la PWF!   Sam 25 Oct 2008 - 22:07

(Jason Wild est devant un lutrin, il n'y a pas de journaliste car le Président à demander à être seul avec le caméraman. Il regarde un peu ses feuilles et fait signe qu'il va débuter dans quelques instants.)

Wild: Bon le meilleur moyen de ne pas être dérangé est peut-être de s'enfermer? Non je ne crois pas mais c'est bien efficace! Bonjour à tous, je m'appelle Jason Wild et je suis le Président de la Phenomenal Wrestling Federation.

Comme vous savez tous, depuis environ 2 semaines, la fédération recherche des lutteurs, une liste quand même raisonnable pour débuter ses activités.

Je vous annonces ce soir que ce chiffre a été atteint et se situe à 11 lutteurs, 1 GM, 2 annonceurs at ringside, 1 annonceuse maison et moi Jason Wild.

Ont m'a même annoncer que quelqu'un allait avoir un bodyguard.

Bon alors la grande annonce est que la PWF réouvre ses portes à partir de maintenant. Par contre, la grande première, le show de réouverture, ou 8 des 11 lutteurs du roster actuel et le GM de la fédération seront enfin connus, aura lieu le dimanche 2 novembre prochain. Peut-être d'autres signatures d'ici ce temps également.

Merci à touts ceux qui ont montrés un interêt pour la PWF et on se dit à dimanche prochain le 2 novembre pour le show de réouverture de la fédération!

Bonne fin de soirée à tous!


(Wild se lève debout, ramasse ses feuilles et sort de la pièce rapidement.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pwf2009.actifforum.com
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Lun 27 Oct 2008 - 14:12

Dans le celebre journal anglais, The Sun, le plus grand combattant du Street Fight Combat, Samuel a donné une interview sur son avenir dans le catch.

Le journaliste : "Dans quel federation avait vous signé ?

Samuel : Pour l'instant je ne peut le dire, mais vous allez être trés surpris. Mon entrainement avec Raven et le célebre Jeff Draven, m'a beaucoup servit et je pense pouvoir réussir beaucoup là-bas.

Le journaliste : Beaucoup de monde disent que vous ne pouvez pas faire de catch, car depuis que vous avez arreter le Street Fight vous vous êtes mis a boire. Que répondez vous a ces personne ?

Samuel : Que ces personnes viennent dans un ring avec moi et on verra si je ne peut pas. Dans cette federation je compte bien battre tout le monde car je pense tout simplement être le meilleur. Et puis lors de mon dernier regne de champion dans ma federation de Combat Libre, j'était tout autant alcoolique.

Le journaliste : Vous ne niez pas avoir des problémes d'alcool ? Certains disent même que c'était a cause de cela que vous étiez aussi agressif sur un ring.

Samuel : Je ne le nie pas que je suis un peu alcoolique mais beacoup d'autres catcheurs le sont. Et puis je previent que pour moi le Street Fight et le catch, c'est la même choses et que j'aurais la même agressivité, et je serais toujours sans pitié. Je préviens les catcheurs que je rencontrerais sur un ring, je viens pour gagner et je perd rarement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Vladimir Rouchkov

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Ven 31 Oct 2008 - 12:05

Conférence de presse en direct de l’école Cabochardes, avec Ivan Vladimir Rouchkov ainsi que son mentor le Crazy Kid Julianinho.

Journaliste : Julianinho tout d’abord mettre désormais fin a la rumeur, avez-vous oui ou non signez avec Ivan à la PWF.

Julianinho : Faux la gratteuse, la seul raison de ma présence ici c’est que c’est mon école et que je veux être au première loge pour écouter mon poulain, futur champion du monde de la PWF, s’exprimer. Ne me parlez plus c’est Ivan la star aujourd’hui.

Journaliste : Très bien, Mr Rouchkov qu’avais vous a déclaré sur votre récente signature a la WWA.

Ivan : Je remercie la direction de la PWF de m’avoir autorisé a lutter ici ainsi que l’école Cabochardes sans qui rien n’aurai était possible, mais maintenant finit les remercîment, si je suis ici, c’est pour faire rêver les fans, pour détruire mes adversaire, dans m’honneur et le respect des règles.

Journaliste : Vous savez bien que beaucoup de vos adversaire seront eux près a user d’artifices et de tricherie ?

Ivan : Chacun fait ce qu’il veut, je n’ai nullement besoin de cela pour gagner, je suis un lutteur, pas un tricheur, les fans auront bientôt l’immense joie de découvrir toute les technique et la puissance d’Ivan Vladimir Rouchkov, future champion du monde de la PWF.

Journaliste : Vous n’espérez quand même pas avoir déjà une chance pour le titre mondial.

Ivan : En effet surtout qu’une place est déjà prise par l’ancien champion, dans cette fédération on sent déjà la magouille qui rode, mais quand la direction m’aura vue à l’œuvre, elle n’hésitera pas une seconde à me mettre en haut de carte.

Julinainho prend le micro.

Julianinho : Bon finit la parlotte, on vous donne rdv dimanche pour les débuts d’Ivan, tchuss les grateuses.

Fin de la conférence, les deux s’en vont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Ven 31 Oct 2008 - 18:12

Conference de presse depuis Los Angeles, où réside Samuel "the Street Fight Lgend" :

Samuel : Tout d'abord je suis là pour vous annoncez ma signature à la PWF, c'est ce que tout le monde veut savoir depuis déjà quelques mois, et bah voilà c'est dis. Cela fait quelques jours que j'ai signé, mon contrat n'est que d'un mois pour l'instant mais cela ne va pas duré longtemps, car dés que j'aurai fracassé les premiers adversaires qui se présenteront à moi, la PWF sera obligé de me concervé.

Journaliste : Vous compté gagniez le titre de champion du monde tout de suite ?

Samuel : Non, je me suis inscrit dans la division hardcore donc je compte gagner le titre hardcore de la federation dés que j'en aurais la possibilité. Je pense être le meilleur de cette division car je viens du sport le plus extreme, le street fighting. Là bas j'étais le meilleur, c'était hardcore, violent. Cela ne peut pas être pire ici. J'espere juste que la federation accorde les punaises, les tables en feu et les barbelés.

Journaliste : Connaissez-vous des catcheurs dans cette federation ?

Samuel : Je connais certains catcheurs comme Jaxon "Kotescu" Deacon. Ce mec est taré, il prie avec du sang de porc ! Sinon je connais Draven, qui m'a entraîné, mais je ne sais pas s'il a resigné. Sinon le président m'a bien accueilli, c'est un mec assez reglo, sauf qu'il favorise beaucoup les anciens j'attend de voir ce que cela donne mais si cela dure et que cela est contre moi, je ne l'accepterai pas longtemps. Il y a un autre catcheur que je connais, à cause de son arrogance qui commence déjà a me saouler, il s'appelle Ivan Vladimir Rouchkov. On va voir se que cela donne mais je me ferai un plaisir de casser en deux pour lui montrer si il est vraiment si fort. Se mec dit qu'il n'est pas mechant, qu'il catche pour la competition mais moi je vais le rendre mechant car quant il sera à l'hospital on verra s'il a autant de talent.

Journaliste : On voit que vous provoquer déjà certains adversaires, en tout cas vous êtes déjà chaud pour votre premier match.

Samuel : Je n'est qu'une seul chose à dire "Rendez vous Dimanche !"

Samuel s'en va de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Message de Samuel sur son site après le show d'ouverture.   Dim 2 Nov 2008 - 11:14

Samuel a laisser un message vocal sur son site internet :

Eh Deacon, pendant tout le show tu nous a regardé avec un air sensé faire peur. Tu as surement fait peur au Russe, qui a l'air d'être un trouillard, mais moi tu m'as fait ni chaud ni froid. Pour moi tu n'es qu'un malade, un fou, un psychopate. Ta place n'est pas dans un ring mais dans un hospital psychéatrique. Le président a spécifier que pour s'affronté lors des shows, il faut se parlé, s'envoyer des pics. Moi je te le dis tout de suite, je veux t'affronté et te montrer ce qu'est que le respect et la souffrance. Car si on s'affronte tu souffrira bien plus que tu 'en rêve, car d'aprés ce que j'ai compris tu aimes souffrir. Tu dis vouloir faire des matchs extremes, on a un point en commun, mais si tu m'affronte tu auras face à toi le roi des matchs etremes. Le street Fight Legend.

(Samuel fait une pause)

Si hier il n'y avait pas eu des agents de securité je t'aurai detruit sur place. Mais je ne veux pas de problemes pour mon premier jour dans l'industrie du catch. C'est pourquoi je te propose un hardcore match pour le premier show.

Tu peut dire que les foudres de ton Dieu s'abbatront sur moi, je m'en fout je suis pas croyant. Au debut j'avais prévu de m'occupé du Russe mais sa pourra attendre mais si tu lis cela le Russe ne t'inquiéte pas je te fairais ton compte toi aussi.

Deacon si tu accepte se match, je te conseille de préparé ta trousse de premier soin car aprés ce match tu baigneras dans ton sang et pas à cause de tes priéres.
Revenir en haut Aller en bas
Black Storm

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: La PWF sera mon terrain de jeu.   Dim 2 Nov 2008 - 12:42

On est dans la pièce qui a été le théâtre de la réouverture de la PWF plutôt aujourd'hui. Le spectacle est terminé, l'endroit est vacant et voilà que quelqu'un semble s'apprêter à entrer, c'est James, Black Storm Steen. Le nouveau venu de la PWF regarde le plafond, jette un regard songeur vers cette salle et semble se remémorer les instants passés. Il finit par aller s'asseoir sur un des nombreux bancs, montant quelques allées, afin de voir mieux le tout en perspective.

Steen: Well, well, well. On peut dire que c'était une soirée assez mouvementée. Je sais pas si le monde le sentait dans la salle mais moi je trouves que c'était une ambiance tout à fait trop hot, trop malade là. J'ai jamais vu ça de ma vie là du monde qui s'haissent de même et le nouveau GM semble avoir de l'histoire dans le sang. En tout cas y'en a 3-4 dans le roster qui semblait plutôt très bien le connaître et j'ai pris la peine de m'informer un peu sur ce type que je ne connais pas du tout. Ben avant que je m'informes bien sûr mais Dom a du vécu c'est pas possible. Il est dans ce buiseness depuis 1997 professionnellement et je crois bien qu'il sait ou il s'en va avec tout ça. Moi je lui souhaite bonne chance, je trouves qu'il détient charisme et expérience et moi ça me met en confiance! Je suis jeune, je tentes de percer dans ce buiseness et être dirigé par ce genre de type, jeune, fringant avec l'allure sûr de lui, ça donne du neuf à la PWF qui était fermée puis-je vous le rappeler. Je sais qu'il n'a pas toujours fait des bons coups mais qui ne fais pas d'erreurs hein? Le bon dieu et encore alors je crois que ce gars à droit à sa deuxième chance avec son job à la PWF! On devrait tous le remercier d’être ce qu’il est, ce qu’il a déjà été et ce qu’il sera car cet homme amènera plus que son simple lot de controverse, je crois bien qu’il sera la controverse. On verra bien, chaque chose en son temps mais une chose est sûre, ça me donne pas le goût de le faire chier.

Black Storm se replace un peu sur son banc alors qu’il était plus ou moins confortable.

Steen : Je suis présentement à la SOW, un double contrat, et je me dois de performer aux deux endroits afin de me familiariser le plus avec le monde de la lutte d’aujourd’hui. Dans l’autre fédération, je me considère comme bon depuis mes débuts la bas. Je suis le no1 contender for the hardcore championship et je me défend plutôt bien en paroles et en talent devant ceux qui me font face. Je suis capable de tenir tête à plusieurs et rien ne me fait peur. Je suis jeune, j’ai tout l’avenir devant moi, je n’ai que 25 ans et je ne me laisserai pas cassé par n’importe qui et n’importe quand. Je veux savoir rivaliser avec les grands comme les moins grands de cette fédération et je ne veux me centraliser qu’à un seul endroit. Je peux détenir le poids de cette ligue sur mes épaules, un jour peut-être mais là n’est pas mon but car je sais que de gros noms feront partis de cette compagnie et que je ne suis pas de leur niveau. Je suis réaliste, je sais ce qui m’attend et je suis impatient de commencer l’aventure devant des milliers de fans. J’adore l’expérience et le feeling que ça me donne. Performer devant des spectateurs c‘est comme un surplus de notre paye, un bonus pour nous encourager et nous donner le goût de continuer et de forcer pour performer plus encore. Ca n’arrête jamais quand tu as vraiment la passion du métier. J’ai su que c’était ce que j’allais faire toute ma vie, j’ai travailler pour et maintenant c’est le temps de se payer la traite en donnant tout ce qu’on a dans les trippes et tenter de paraître et d’être surtout, le plus heureux dans ce que l’on fait. Ça c’est le plus important pour moi, m’amuser avant tout et me sentir à l’aise dans ce que je fais.

James sort un paquet de gomme de son manteau, en prend une et remet le paquet dans sa poche.

Steen : J’ai sentit beaucoup d’animosité pendant le show d’ouverture et j’ai sentit également que y’en a quelques uns qui ne semblait pas m’aimer mais de toute manière c’est bien correct car le doute est dans la tête de chacun maintenant mais que se passera-t-il au premier TNT du retour de la PWF ? On doit se prouver, je dois me prouver. Je ferai ce que j’ai à faire et je tâcherai de relever le défi que le GM Dom m’offrira et je sais que je vais bien faire car je suis quelqu’un de constant dans ce que j’entreprends. Je ne me fie que sur moi-même, à tout ce que je me suis fait enseigner, j’y travaille en conséquence et je suis toujours prêt à faire face à une éventuelle bataille pour continuer mon apprentissage. Ceux qui sauront s’en sortir auront une chance de vie de se faire valoir alors moi j’ai pas l’intention de choker certain et c’est pour ça que je me démarquerai avec ma participation aux activités de la PWF, aux combats qui me seront offerts, de mon intensité dans les rivalités qui me seront donnés et enfin dans la passion que je reflèterai sur chacun de ceux qui écouteront ou suivront les activités de la PWF.

Il prend une légère pause.

Steen : Quand je vois des gars comme Chris Row et Jaxon Deacon, ou même quelqu’un comme Damien Stivers et sûrement d’autres, se prendre pour le nombril du monde alors qu’ils ne connaissent même pas l’étendue de mon talent. Quand des gars comme ça vous regarde, vous sentez leur mépris, leur jugement négatif envers vous et vous vous dites : qu’est-ce que je lui ai fait ? Rien pourtant c’est la première fois qu’il me voit mais justement, le premier jugement est souvent faussé et ne veut pas dire grand-chose. A part pour ceux qui se font une idée au premier regard et ce sont de ses gars là dont je veux parler Des lutteurs qui oui ont un talent certain, peut-être mais qui ne savent se démarquer par leur loyauté ou leur constance mais seulement par leur tricherie et leurs mensonges. Il existe tellement de genre de personne dans ce métier et la PWF en est un autre bon exemple. A moi de tenter d’en connaître ou du moins tenter de faire la connaissance de certains afin de me familiariser avec le roster de la PWF. Ils ne sont sûrement pas tous génial mais quand même, y doit avoir une bonne base certaine. Je vais tout donner à ce premier TNT et toutes les tantouzes qui tenteront de m’en empêcher, je vous dit ceci…YOU WILL ALL SEE !!!

Le nouveau venu de la PWF regarde une fois dans les airs, fait un tour de la pièce une dernière fois du regard, se lève et redescend vers la porte de sortie qu’il emprunte et disparaît.

THE END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the_stifmeister

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Dim 2 Nov 2008 - 13:57

Conférence de presse depuis... le lit du Stifmeister!

On voit des couverture, la caméra monte lentement et on voit le Stifmeister qui sourit, puis, deux jolies femmes sortent de sous les couvertures...

.::Stifmeister::.
Bonjour mesdemoiselles! Comment allez-vous aujourd'hui?

.::Les deux femmes::.
Après une soirée comme celle-là, c'est certain!

Elles se lèvent, et partent en envoyant la main au Stifmeister, toujours souriant.

.::Stifmeister::.
Haha! Ouais une belle soirée, à la prochaine les filles!

Il tourne son regard vers la caméra alors qu'elles sont totalement sortient du cadre.

.::Stifmeister::.
Bon, maintenant, la PWF! Je me suis récemment entendu avec les dirigeants sur les termes de mon contrat, ils n'ont pas été d'accord sur tous les points que j'ai apporté, mais bon, j'ai signé quand même! Le show de réouverture de la fédération a montré que ce n'est pas tout le monde qui s'entend à merveille, mais bon, ça fait parti de notre industrie. Et en plus ça a ajouté un peu de piquant à cette soirée qui était déjà intéressante! Bon, monsieur le caméraman veuillez m'excuser un moment s'il vous plaît.

L'image devient noir un moment. Puis, revient su le Stifmeister qui s'est habillé, assit au pied de son lit.

.::Stifmeister::.
J'aimerais faire le point sur cette soirée... Par où commencer? Le nouveau GM de la fédération! Dom! Wow quelle annonce! Et je ne sais pas pour vous, mais ça devrait être assez intéressant... Avez-vous vu les expressions sur les visages de Sex Bomb, Chris Row, Hans-Jakob Rayer, Craig Simmons et Thunder Storm? Et bien moi oui, et je ne crois pas qu'ils étaient vraiment heureux de voir que c'était Dom le nouveau GM! Et parlant de nos vétérans, ils n'avaient pas l'air d'être très heureux de se retrouver tous à nouveau à la PWF! Puis, il y a nos recrues, Ivan Vladimir Rouchkov, 20 ans, Samuel, la légende des combats de rue, 30 ans, Jaxon Deacon, 26 ans et moi, 22 ans! Honnêtement, Samuel est le seul qui me pousse à me questionner... À 30 ans, faire des débuts dans la lutte, ça n'est pas évident, il a peut-être du talent, et il est peut-être en plein forme physique, mais il se rendra pobablement vite compte que le temps passe très rapidement et que l'âge fini toujours par nous rattraper. Deacon lui ne semble pas avoir conquit le coeur de nos partisans bien-aimé, il vient d'arriver et tout le monde le déteste... Et maintenant, je crois que le plus prometteur là-dedans, après moi bien sûr, c'est le russe, Ivan Vladimir Rouchkov! 20 ans, et il n'est pas trop tête enflé, il fera surment bonne impression à son premier combat. Il reste encore Damien Stivers, et James Steen les deux sortent tout droit des rangs de la Sanctuary of Wrestling, ils ont de l'expérience et du talent... Bref, je crois que tout ça sera intéressant à suivre, déjà quelques rivalités s'installent, la tension est à son comble. C'est un nouveau départ qui s'offre à vous chers spectateurs!

Il s'arrête regarde autour de lui et sourit à la caméra à nouveau.

.::Stifmeister::.
Que la fête commence!

Plein de gens arrivent autour du Stifmeister et l'ambiance est à la fête chez lui alors que la musique est à fond et que tout le monde semble s'amuser et les deux jeunes femmes reviennent aux côtés du Stifmeister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Dim 2 Nov 2008 - 15:00

Suite à l'annonce faite par The Stifmeister, Samuel a poster un message sur son site internet:

"The stifmeister dit de moi que je suis trop vieux pour se sport mais si je peut faire du street fight, que je pense être plus dure que le catch, je peut catcher au plus au niveau à la PWF. Je n'est jamais étais en meilleur forme physique, malgré quelques abus d'alcool mais c'est cela qui a fait ma legende en street fight et c'est cela qui pousse mon agressivité. Stifmeister, je pense que tu es quelqu'un de trés sencé et assez observateur mais pour le russe je ne pense pas que tu es raison, il a peut être du talent mais il faut de l'agressivité pour gagner. Je pense pareil pour toi tu parle beaucoup mais je ne pense pas que tu sois le meilleur. Tu te fera surement battre des tes premiers matchs. Mais je peut me tromper. Je l'espere pour toi. Moi je gagnerai surement mes premier match et j'espere que Deacon acceptera mon challenge pour pouvoir le battre et je lui rendrai un service car il n'aura plus besoin de sang de porc pour faire sa priére, il pourra utilisé tout le sang qu'il aura perdu dans le match."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaxon''Kotetsu'' Deac



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Lun 3 Nov 2008 - 0:01

(Dans une pièce ténébreux et sinistre gouverné par la peur et la souffrance, un homme y est, debout fixant la caméra d’un regard sadique à en faire frissonner plusieurs pendant de longues minutes. Finalement, ce dernier décide enfin de s’approcher de la caméra et c’est nul autre que Deacon la nouvelle terreur de la PWF qui est plein de sang de la tête au pied. Derrière lui, on peut voir le fameux cercle qui construit pour faire sa prière et dans ce dernier, on peut voir un homme harponner d’un javelot dans le ventre. Deacon vient de finir sa cérémonie hebdomadaire. Quand il est rendu suffisamment proche de la caméra pour qu’on puisse le voir clairement et l’entendre convenablement, ce dernier prend la parole. Cependant, avant ça avec son index couvert de sang, il pointe l’homme sans doute mort au milieu du cercle. )

’’HA HA HA! Moi un fou, un psychopathe… UN ÊTRE DéSAXÉE ? Pourquoi pas... si ça peut te rassurer....Tu me fais bien rire. Tu dis que je te fais ni chaud ni froid, alors pourquoi perds tu ton temps a envoyer un message vocal au président pour lui dire que je ne t’ai pas laissé indifférent et que le michant Deacon n’a pas l’air gentil et que tu veux m’affronter? Si tu avais quelque chose à me dire et quelque chose entre les jambes tu serais venu me le dire Head to Head ce que tu penses de moi, cependant tu sembles avoir peur de moi, comme tout le monde, car toi, Sam tu as attendu quelques jours après le oppening show avant de dire à WILD que tu veux m’affronté. Tu n’es qu’une vermine inutile qui n’a aucune utilité. En plus tu mets le blâme sur les gardes de sécurités qui t’aurait empêché de me détruire sur place. Je vais te dire une chose, si j’aurais voulu te détruire mon cher Sam, tu serais déjà mort et les gardes de sécurités auraient rien changé à ton sort. Ta destiné vient d’être tracé, je vais t’anéantir pendant notre Street Fight Match et oui, j’accepte ton défi avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Lun 3 Nov 2008 - 5:34

Samuel a laissé ce message sur son site internet :

"Le message vocal je ne l'ai jamais envoyé au président mais il était adressé directement à toi. Je suis content que tu es accepté le chalenge Deacon, tu feras donc face à la Street Fight Legend, au 1er TNT, dans un street fight match. Cela sera ton premier street fight match ? Je te pose la question parce que tu vas avoir besoin d'entraînement pour me battre, car je suis une legende de ce sport, et toi qu'es-que tu es ? Un tueur, un fou, et ce dernier message me le prouve encore plus, mais tu n'es surement pas une legende d'un sport. Je vais te démolire lors de notre match.

Mais, je ne veux pas te faire peur et que tu refuse finalement le combat. Lors du show d'ouverture vient accompagner, je te le conseille. Tu en auras bien besoin. Et lorsque tu dit vouloir que je vienne te dire Head to Head se que je pense de toi. Je n'y manquerai pas, en se moment je suis occupé a autre chose mais des que je reviens, je vais te voir dans ta loge, et je vais t'expliquer se que je pense de toi.

Et pour te rassurer avant notre combat, continue à te dire que je n'est rien entre les jambes, continue à te dire que j'ai peur de toi, continue de te dire que je suis une vermine. Tu vas rentrer dans la legendes en étant l'homme qui c'est fait battre dans LE match le plus hardcore de l'histoire du catch. C'est déjà sa, pour toi. Good luck, Deacon, ttu en auras bien besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Row



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Lun 3 Nov 2008 - 21:40

Le fourgon de journalistes n'avait pas tardé à remplir la cour de la grande propriété de Chris Row. La nouvelle de son contrat circulait déjà dans les gros titres des émissions de sport. Le Great Row était de retour sur la scène de la lutte. L'insdustrie resurgissait de ses cendres avec cette annonce qui n'avait coûté au final que 10 000$...

Ils prirent tous place dans une salle que Chris avait aménagé où les journalistes pouvaient le photographier sur son dès et où ils pourraient poser leur questions. L'attente ne fut pas longue, Chris Row prit place.

Mesdames messieurs bien le bonjour et bienvenu après tant de temps chez moi, chez le Great Row! Vous reconnaissez l'endroit! Toujours aussi chic, toujours avec la même classe et cela est bien le reflet que depuis mon arrêt de lutter, j'ai garder ce même niveau d'excellence et encore plus! En effet l'annonce de mon retour sous les projecteurs a été fait. Que voulez-vous on m'a aussi approché pour devenir acteurs mais les pauvres réalisateurs ont trouvé que je n'avais pas le talent nécessaire!

Le dernier commentaires à saveur humouristique du Great Row déclencha quelques rires dans l'assemblé.

Vous savez, j'ai eu beau répéter mon "être ou ne pas être" à la Française avec le crâne et tout mais j'y arrivais pas...

Autre rire dans l'assemblé...

C'est comme être ou ne pas être un lutteur... Ou on est un acteur qui tente de faire la job comme je faisais devant les réalisateurs, ou on est un acteur de talent avec ça dans l'âme. Moi... Je ne suis pas acteur. Je ne le saurai jamais car je n'ai pas ça en moi. Si vous êtes aujourd'hui rassemblé ici c'est que vous savez ce que le Great Row a en lui! Le Great Row est ce lutteur d'exception! Il l'a dans le sang! Les moins ont passé depuis mon dernier combat mais comme le sang qui coule dans ces veines ne freinent jamais, puisque celui-ci carbure aux talents naturels pour ce sport, jamais je n'ai freiné mon entraînement! En effet on me retrouve plus en forme que jamais! Plus aucune blessure, plus d'épuisement de mois de combats! Je suis frais et dispo à remettre les pieds dans le ring et juste à me voir, ça parait!

Conscient que vous avez des questions, commençons.

Journaliste: M. Row vous avez accepté de revenir vous battre dans une fédération de lutte. Pourquoi la PWF?

Bah! Ça aurait pu être la CGM et ça aurait peu importé...

Journaliste: CGM?!

La Cours de Grand-Maman...

Journaliste *étouffant un ricannement*: Oui je vois, mais néanmoins vous êtes ici, une raison?

Je voulais revenir ça il est vrai. Où?! Là où je serais en mesure d'avoir la meilleure visibilité pour que les fans de ce sport puisse voir le chef-d'oeuvre de l'industrie en action! La PWF m'a offert des caméras braqués sur moi, un spotlight et un ring! Maintenant, on sait tous que les caméras aiment Chris Row. Chris Row garde le spectateur en haleine! On sait aussi que le Spotlight aime être sur Chris Row car Chris Row fait vendre et vendre encore! Et le ring... Là il parait que Jason Wild a voulu tellement avoir des lutteurs qu'il est aller chercher les restant du combat extrême... Vous savez la différence entre la lutte et le combat extrême?! L'effet Chris Row! L'effet Spectaculaire! Voir des gars se tapper sur la noix on peut voir ça à la boxe, dans les compétitions de ninja faisant leur karate, dans ces combats extrêmes... On en voit partout! Sortez au bar samedi soir et vous en verrez des gars se fendre la gueule en quatre! Pourquoi la lutte est un produit différent?! Pourquoi cette industrie rapporte des millions et encore des millions alors que ces autres industrie de merde ont peine à survivre?! Car nous on offre du spectacle! Nous on fait de la voltige, du brutal, du technique, des effets de lumières, feux d'artifices, la musique pesante et des gars qui sont capable de se prendre des coups de chaise en pleine pomme et de revenir la semaine d'ensuite! Chaque semaine nous livrons ce spectacle! Chaque semaine nous repoussons les limites! Et ça... Pour donner le spectacle y'a que Chris Row qui a toujours su le faire semaine après semaine et ici en cette organisation ça ne sera pas différent!

Journaliste: Donc ce nouveau venu du combat extrême ne fera pas long feu ici?

Oh ce n'est pas ce que je dis. Le mioche il sait peut-être se battre... Oh il va peut-être gagner quelque combats après tout! Mouarf! Mais jamais il sera un main-eventer qui fera vende! Cette buseness tourne autour d'athlètes près à se rompre la croupe en deux et du cash!

Journaliste: Parlant de nouveau, Jason "Black Storm" Steen s'attaque déjà à vous comme étant un nombriliste...

Et bien le gars a fait ses devoirs! On lui remet le trophé pour le titre du je-viens-d'arriver-et-j'ai-un-excellent-sens-de-la-déduction?! Sérieusement rien à branler de se qu'il pense le nouveau! Je suis nombriliste selon "la tapette noir" euh, tempête noire... Sérieusement... J'ai oeuvré dans ce sport pour démontrer un Chris Row toujours au sommet de son art. Des gens ont voulu s'accrocher à moi pendant mon ascension vers les sommets où je figurais Main-Eventer weeks after weeks and months after months!!! Alors j'ai un message pour l'exité à Steen.

Tu es épaté du GM Dom Steen?! Un beau bravo pour toi mon grand! Sache que Dom fut de ces hommes qui sans moi serait toujours la risée de cette industrie! Sache que grâce au Great Row le GM Dom a pu goûté au plaisir et aux honneurs d'être Main-Eventer! Il a pu deveni champion Tag Team grâce à moi et notre rivalité, que j'ai gagné, lui a donné plus de spotlight qu'un athlète de sa trempe pouvait rêver! Si tu es chanceux dans ta vie Steen, peut-être tu pourras un jour rêver de partager de mon spotlight en étant sur un ring en même temps que le Great Row! En attendant ce jour mon petit-gars au dent de lait, retourne à tes devoirs et va te suivre un cours sur le qui-nous-sommes!

Journaliste: D'autre commentaires sur les autres lutteurs M. Row?

Non tout ça tire à sa fin! Les autres lutteurs n'auront pas de favoritisme et le jour où ils m'auront prouvé qu'ils méritent que je m'attarde sur leur cas pendant mon temps de caméra je parlerai d'eux. Maintenant messieux Dames je vais vous demander de vous retirer. Ce sera tout pour aujourd'hui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Storm

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Le Great Row? Et quoi encore?   Mar 4 Nov 2008 - 12:12

James Steen est chez lui, dans sa piscine intérieure creusée, couché sur un matelas gonflable et semblamt drôlement relaxe. Il regarde PWF TV en ouvrant et fermant à moitié l'oeil alors que la promo de Chris Row vient d'être repassée en reprise. Steen lance un sourire narquois et plongeant sa main dans l'eau pour en vérifier la chaleur, continue de sourire. Tout à coup, la femme de ménage de Steen arrive.

Bonne: Je sais que je ne viens qu'une fois par semaine monsieur Steen et je ne veux pas vous déranger mais il y a les caméras de la PWF devant la porte d'entrée.

Steen: Laisse-les venir Maria. J'ai justement quelques trucs à leur dire.

Un caméraman et un photographe entre dans la maison de Steen. Le photographe se emts à prendre pleins de photos de la maison alors que le caméraman se met à filmer Steen qui se lève sur son ballon gonflable.

Steen: Aille! Je t'ai tu donner la permission de prendre ma maison en photo toi le cave!?!?!!!

Le photographe arrête sec venant de comprendre ce qu'il avait fait.

Steen: Ca me dérange pas que ton pote filme pour une promo mais pas de photo. Fais que là, tu vas prendre ton film puis me sacrer ça dans les poubelles juste à côté de toi!

Photographe: Oui mais monsieur ça vaut...

Steen: Je m'en criss comment ça vaut, dans les poubelles!!! Pis avoye!!!

Le photographe s'éxécute sur le champ. Le caméraman qui regardait la scène se tourne enfin vers James qui s'impatientait, se remettant en place, couché sur son coussin gonflable.

Steen: Un moment donné, je peux être bien gentil, pas de problème, mais n'abusé pas. Je l'ai déjà dit ça que je peux pogner les nerfs assez vite quand quelque chose fait pas mon affaire. De toute façon, je vous ai pas laisser entrer pour ça mais pour lancer un message à un certain Chris Row, qui a justement justifié ma théorie disant que c'est un espèce d'égocentrique.

Ce gars ne voit que lui, le grand Row, le great Row, lutteur d'exception, le chef d'oeuvre, pour donner le spectacle y'a que Chris Row qui a su le faire, et puis quoi encore hein Row? Je te connais même pas et je te déteste déjà car tu as cette manière de te prendre pour un autre sans que rien ne t'affecte et â j'avoue que c'est quelque chose qui me dégoutes. Tu peux toujours tenter d'avoir le dernier mot sur moi monsieur NO1 IN THE WORLD, mais n'oublies pas que la vantardise finira par te retomber sur le nez un jour ou l'autre. Puis je me suis informer sur tes propos concernant le GM de la PWF, Dom, et de votre histoire!

C'est sûr que tu dois être bien fier de l'avoir trahit. Quelle objectif facile à atteindre que de monter un coup dans le dos de quelqu'un et qui démontre bien toute le talent supérieur que tu dois avoir. Tu ne vois peut-être que l'ALNF dans sa carrière car c'est tout ce que tu as connu de lui, la traitrise d'un supposé ami, toi. Puis à ce que je saches Chris, pendant que tu étais avec Dom dans les Gentlemens, tu n'étais pas un sale traitre, un menteur, un tricheur, un gars qui faisait tout pour l'emporter, même les plus grandes basesses? Tu es fier de ce que tu es et c'est ce qui est pathétique de ta personne. Tu le sais que t'es un emmerdeur de première ordre mais tu te permet quand même de te dire le meilleur, dans une forme superbe, meilleur que jamais et que tu vas dominer cette compagnie. C'est assez sarcastique d'un gars qui à lâcher la fédération à sa première ouverture n'apparaissant que très peu et provoquant avec plusieurs, la fermeture de celle-ci. Bah je sais pas mais moi pour l'exemple à suivre, je repasserais si j'étais toi.

Le GM Dom a fait sa réputation de légende de ce sport bien avant qu'il te connaisse et bien avant que tu sois dans ce buiseness. Je pourrais même dire que c'est grâce à lui si tu es devenu ce que tu es devenu car à tes débuts à la UWO, t'était une merde alors que Dom lui remportait le championnat mondial là bas. Ensuite tu t'es mis à avoir des rivalités avec plusieurs grands noms de ce sport et un se démarquait Row, celui de Dom. T'es partit dans une feud pas possible contre lui et avant qu'il ne quitte la fédération, c'est toi qui était dans son ombre et c'est lui qui te volait le spotlight. Moi je veux rien savoir de ton foutu spotlight Row car c'est de la fausse lumière cachée derrière une personnalité vraiment médiocre, la tienne. Qui était accroché à qui à ce moment là hein Chris? Surement encore toi qui trônait sur tout. Dom en a fait plus que toi dans ce buiseness et t'es jaloux c'est pour ça que tu t'en fou. T'en foutre est ta manière de t'exprimer, la seule bonne que tu ailles d'ailleurs et que tu puisses exploiter.

J'ai un cours à suivre oui et c'est d'entendre les anneries d'un type pas de couille, centralisé que sur lui-même, un déchet de ce sport, un pur et dur rapace avec qui je n'ai pas finit de jaser certain.

Si tu veux savoir qui nous sommes Row dit toi ceci: La plupart ne sont pas comme toi et c'est une très bonne chose car sinon ça fait longtemps qu'on en serait réduit à la stupidité et à l'ignorance. Par chance, y'a du monde comme moi, qui n'aiment pas la façon d'Agir du monde comme toi et même si tu t'en tappes Row, je finirai bien par te montrer que l'enfant au dents de lait peut très bien pêter les tiennes tes dents de lait cher.

Bon c'est assez l'humiliation d'un être pour aujourd'hui. Y'a toujours bien des limites à frapper sur quelqu'un quand tu viens déjà de le coucher à terre hehe. Laisser moi maintenant, je veux continuer de relaxer.

Le caméraman et le photographe quittent alors que l'image coupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Vladimir Rouchkov

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Mar 4 Nov 2008 - 13:07

Ivan est dans sa loge, assis sur son fauteuil.

Ivan : Finalement je suis pas si mal ici, je suis bien installé, c’est chauffé, et je n’aiest pas encore vue quelqu’un qui puisse mettre en danger ma future suprématie sur la PWF.

Il réfléchie 5 minute et reprend.

Ivan : Cependant déjà, un imbécile s’en prend a moi, au lieu de m’appeler Ivan car tel est mon nom, il m’appelle « le Russe », et bien puisque on se donne des qualificatif désormais moi, mon cher Samuel, je te nommerai guignol, c’est ce qui vous qualifie le mieux toi et ton sport de guignols.

Il se lève alors et se rapproche de la caméra.

Ivan : Tu pense être le plus dangereux ici car tu viens du street fight, un sport sans règle ou le premier imbécile chanceux peut gagner en portant un mauvais coup au hasard ? Je te remettrai bien a ta place dans un vrai match de lutte, un match d’honneur dans lequel les vrais hommes s’affronte, un match ou les règle son la pour garantir que le meilleur gagne, mais tes divagation de guignol t’on déjà entrainer vers quelqu’un d’autre.

Il enlève son tee-shirt et dévoile son impressionnante musculature.

Ivan : Voila ce que vous tous, roster de la PWF devait craindre, un physique d’homme, pas de gonflette dans vos salle de musculation surcoté, pas de stéroïde au autre produit illicite, 100% naturel russe, un corps forgé dans mes nombreuse tournée en Russie pour affronter des adversaire qui ferai tremblez n’importe lequel d’entre vous, je le dit, je le répète, cela peur paraitre orgueilleux, mais je serai très bientôt le top de cette fédération, j’en serai même le champion, sans artifice, sans tricherie, sans aide, juste parce que je suis le meilleur et que je fait vibrer les fans.

Il sort de sa loge et c’est la fin de son intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Mar 4 Nov 2008 - 14:54

Samuel est assis sur un fauteuil, avec un journaliste et un cameraman, il a laire de bonne humeur.

Le Journaliste : Comment vous sentez vous aprés ces quelques jours dans cette federation ?

Samuel : Trés bien, je m'entraine beaucoup actuellement pour être en parfaite forme physique pour mon premier match. Tous les jours, je fais de la musculation, de l'endurance et je fais beacoup de combat de lutte avec mon nouveau entraîneur, je trouve que je m'en sort trés bien et mes techniques de street fight me servent beaucoup. Je n'est jamais été en aussi grande forme physique.

Le Journaliste : Vous entendez vous avec vos collegues ?

Samuel : Avec certains, oui, je m'entraine même avec l'un d'eux. Mais dans cette federation, il y a des gens sympatiques et d'autres absolument pas. Dans cette derniere catégorie, 2 me vienne tout particuliérement à l'esprit : Jaxon "Kotetsu" Deacon, se mec là est fou. Il s'enferme toute la journée dans une cave à se mutilé et a prier. Il méprise tout le monde, et je le méprise. Il dit que je n'est rien entre les jambes et que je n'ose pas venir lui dire se que je pense de lui en face. Mais dés que je reviens de mon voyage d'affaire, je descens dans sa cave et je vais lui expliquer ce que je pense de lui et de sa religion.(Il fait une pause) D'ailleurs, je profite de cette interview, pour vous annoncer mon premier match à la PWF : ce sera "The street fight legend" Samuel vs Jaxon "Kotetsu" Deacon dans un Street Fight Match. Il veut m'affronter moi, la legende de sport, sans occune préparation et en plus avant il m'aura aidé puisqu'il va se mutilé. C'est trop facile.

Le Journaliste : Et qui est la seconde personne avec qui vous ne vous entendez pas ?

Samuel : Cet autre personne s'appele Ivan Vladimir Rouchkov, dit "Le Russe". Il parait que sa le fait chier que je l'appele comme cela. Ce mec est trés bizarre, il ne catche que pour la competition et ne s'énerve jamais, de plus il affirme être le meilleur de la federation, alors qu'il n'a jamais catché professionelement, moi non plus d'ailleurs mais moi je ne dis pas être meilleur que Craig Simmons ou Rayer, alors que si je les affrontes tout de suite dans un match de pur lutte, ils me battront surement. Rouchkov, dit être meilleur qu'eux, je me suis donc renseigner et j'ai regarder quelques videos de lui, lorsqu'il était à son école et en Russie. Bah je peux vous dire que je catche mieux que lui, et je ne fait du catch que depuis 1 an. Il me fait bien marrer, car il dit que le street fight est un sport de gonzesse, de chanceux, qu'il est facile de gagner le championnat du monde et de devenir le plus jeune champion du monde de street fight de l'histoire. Tu n'as surement jamis rien vu de ce sport, où tu te ferais detruire en une poignée de seconde. Se Russe veut m'affronté dans un match normal, de pur lutte et moi je lui répond que des que j'en aurai fini de Deacon, je t'affronte pour te montrer qui est le plus fort. (il monte d'un ton) Tu me dois le respect, j'ai 10 ans de plus que toi et tu me traite de guignol, lorsque j'ai comencé dans le street fight et que j'ai gagné mon premier titre là-bas, j'avais 20 ans et toi tu était encore à l'école primaire !
(il fait une longue pause et se léve pour se rapprocher de la caméra)
Tu dis être plus fort que moi ? (il retire son T-Shirt) Je fais comme toi, je te montre mes muscles. Comment peut tu dire être plus fort que moi ? (il se met à crier) J'ai 101 kg de muscle et tout est naturel, pas de steroïdes, que de la musculation et des combat pour l'amélioré. A tel point que je fais parti des 20 hommes les plus forts du mondes, j'ai même participé au concours "The world strongest man" où je suis arrivé 3e.
(Samuel se rassoit)

Le Journaliste : Es-que vous pensez revenir un jour dans le Street Fight ?

Samuel : (ne repondans même pas à la question) Rouchkov, je te previens, et toi aussi Deacon, je vous conseille de ne pas me croiser, sa pourrait finir mal, trés mal pour vous. Je peux devenir trés agressif et crois moi, Ivan, tu as interet à le devenir aussi sinon tu ne risque pas de me battre un jour. Quant à toi Deacon, dés que je reviens je vais te voir dans ta cave et on va s'expliquer, et je ne pense pas que cela va finir avec une poignée de main mais plutot avec un point dans ta face.

Samuel pousse son fauteuil, de rage, et part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayer
PWF World Champion


Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Dans la brûlure des planches (partie 1)(avec Simmons)   Mer 5 Nov 2008 - 2:45

(La grande allée asphaltée envoie des reflets blanchâtres à la caméra, les minuscules cailloux composant le macadam brillant sous le soleil paresseux de l’automne. C’est un paysage plutôt calme qui s’ouvre devant le caméscope, un pan de la grande résidence des Simmons se détachant de la pelouse jonchée de feuille, comme une image prise au pied d’une falaise. Car il s’agissait en effet d’une très grande maison; de pierre naturelle, elle montait sur trois étages et devait s’étaler sur une trentaine de mètres, ce rectangle de taille et de coupe placé au milieu d’un grand terrain gazonné jalonné ça et là d’un bosquet d’arbres dénudés dont les feuilles sont tombées sur la pelouse, la colorant comme s’il s’eut agi des épaules d’un bureaucrate dans la quarantaine. Presque aucun bruit, le paysage semble presque déserté, ne serait-ce du vent qui pousse nonchalamment les feuilles, les envoyant racler l’asphalte, comme espérant distraire le paysage lui-même de l’abandon régnant dans le quartier au complet.

Des pas. Des bruits sourds, rythmés, se suivant en cadence, comme le début d’un air inconnu du spectateur. Une démarche lourde écrase les semelles de caoutchouc, le bruit feutré bientôt couvert pas un roulement plus ou moins régulier, celui d’un chariot, ou à tout le moins, celui d’un objet lourd. Un bruit électronique, et la grande porte du garage de la résidence s’ouvre, exposant trois voitures, ainsi que Craig Simmons, vêtu de son habituel T-shirt gris et d’un jean bleu, son air neutre alors qu’il déambule tranquillement, une poubelle à la main. Il ne semble pas faire de cas de la présence du caméraman, sans toutefois venir le chercher. L’a t’il appelé? Peu probable. Mais la ligue a mis des équipes techniques en stand by dans certains quartiers, au cas où il se passerait quoi que ce soit. Et pour une raison inconnue, cet endroit était devenu un quartier chaud. La caméra recule, alors que le géant descend l’allée, piétinant le bitume de ses 100 kilos dépassés, escortant les rejets de sa demeure vers leur dernière demeure.

La course de la grosse brute prend alors un détour pour le moins improbable, résultat d’une sorte d’affection paternelle. Une petite chose aux cheveux châtains dessine sur l’asphalte avec d’énormes craies de couleur, un ensemble de formes et de traits prenant vaguement les traits de la maison, devant eux. Les yeux mi-fermés, la fillette étudie le terrain avec attention, comme si elle avait été une vraie étudiante en art. Le visage soucieux du géant récemment entré dans la trentaine s’assouplit, il contourne Gabrielle et continue de descendre la pente, posant la poubelle à la jonction entre la rue et l’aire de stationnement.

Une jonction qui ne reste pas libre d’action longtemps. À peine la poubelle posée sur le sol, une balle en tombe et commence à rouler sur le sol. Dans le désir d’alléger la tâche des éboueurs, probablement, Gabrielle part à sa poursuite. Aussitôt arrivée au milieu de la rue, on entend le vrombissement d’un moteur. Tout d’abord à une certaine distance, le bruit cette bientôt place à un véhicule rutilant, une Mercedes de couleur blanche, aux sièges blancs, dans laquelle trône Rayer, vêtu d’un vêtement léger de lin et d’une chemise de couleur jaune, des verres fumés sur les yeux, et son fils à sa droite, habillé d’un jean et d’un chandail de motocross. Il est accoudé avec désinvolture sur la paroi du véhicule, regardant au loin devant lui. À la vue de l’enfant, Rayer, sans même s’inquiéter, ne ralentit pas l’allure. Au contraire, ce n’est que quand Simmons se poste aux côtés de sa fille qu’il ralentit l’allure, pour s’arrêter, moteur tournant toujours, à côté de son voisin. Il s’adosse confortablement dans son siège, bouge la tête pour fixer le lutteur qui le prend au collet.)


Rayer (calme et souriant) : Oui?

(Il lève ses verres fumés pour les poser sur son crâne et, le sourcil gauche surélevé, il fixe son voisin sans loucher, avec une fausse stupéfaction parachevée d’un sourire moqueur. La poigne du géant se resserre sur la chemise distordue de son adversaire, son regard assassin planté dans les yeux moqueurs du jeune aryen. Une seconde. La grosse voix inondait le jeune homme dans un torrent d’injures et de postillons.)

Craig (moins calme, pas du tout souriant) : On t’a pas appris à conduire, en Allemagne, maudit saint sacrement de mongol?

(Rayer, se passant de tout commentaire, lève simplement son bras droit en l’air. Son fils, avec une vitesse laissant présager sa peur de ne pas réagir avec suffisamment d’appoint, baisse le son de la stéréo. Par la suite, dans un mouvement machinal, il claque des doigts et son fils appuie prend une télécommande dans l’appuie bras, et sur laquelle il presse un bouton rouge, situé dans le coin supérieur gauche de l’engin gris de pierre. Une sonnerie retentit dans le domicile Rayer et une très imposante porte vitrée s’ouvre. Dans l’embrasure est posté un homme, mi-vingtaine, en très bonne forme physique et d’environ six pieds trois pouces. Un colosse. Il ne porte cependant pas de verres fumées auxquelles il a préféré des lentilles cornéennes, et son costume, s’il est bien pressé et de couleur noire, comme devrait l’être celui d’un garde du corps, a un attrait particulier. De fait, il est recouvert d’un tablier blanc orné de dentelles, et l’homme, pas le moins du monde dérangé par la situation, tient respectivement, dans sa main droite et gauche, un chiffon et une assiette. Ses cheveux sont d’un blond luisant sous le soleil de cette journée, sa peau est d’une blancheur presque daltonienne, tout à l’image de ce qui pourrait lui être demandé – tablier excepté. Rayer regarde, consterné, son voisin.)

Rayer (sarcastique et avec une mauvais semblant de tristesse) : C’est ce qui se passe quand on fait affaire avec des fédérations de sous-classe… Est-ce que j’ai droit à une deuxième chance?

Craig (distrait par l’apparition du gorille) :…non. Mais au moins, ça explique qu’est-ce qu’il faisait dans la maison depuis deux jours. Dis, c’aurait pas été plus intelligent d’envoyer plus qu’un garde du corps quand il faut protéger un lutteur professionnel d’un autre lutteur professionnel?

Rayer (riant) : Je crois que tu oublies, avec ton petit esprit clos de quebecer (il met l’accent sur ce mot), la principale nuance. Il s’agit de me protéger d’un autre lutteur professionnel, pendant que je suis dans une carcasse de plusieurs dizaines de kilos qui fonce à autant de kilomètres heures. Cela fait une différence, je t’assure. De toute manière, ce n’est pas mon garde du corps, je n’en ai pas besoin. Sa seule nécessité est d’augmenter le clivage social entre ta chose et mon fils, en vue de le préserver. Or, comme la tapocher un peu ne demande par une grande force, puisque comme elle l’a montrer, le parcours des combattants n’est pas réellement sa voie…

Craig (clignant des yeux)..le pa…quoi? Elle a sept ans, charogne! Je connais pas grand monde de cet âge qui peut se préparer à l’admission des bérets rouges! Et pour ce qui est du bodyguard, s’il est intelligent, il touchera pas à ma fille! De toute façon, regarde-le! Même les enfants en ont pas peur, c’est désespérant! Même Chris Row pourrait lui crisser une volée!

Voix : WOOOHOOOO!!!!! ROOOWWW

(Une grosse folle, dont les poignées d’amour sont particulièrement mises en évidence par la petitesse d’un chandail bedaine de couleur pourpre particulièrement sale et déchirant arborant une signature au marqueur de type Sharpie, saute sur place. Elle paraît être sortie des fourrés dès qu’elle a entendu le nom de son maître. Elle est, nous l’avons dit, assez moche. Les traits de son visage font étrangement penser à un homme trop maquillé, le bleu de ses yeux étant proéminent et son rouge à lèvres trop présent. Elle porte même un début de moustache, qui n’est pas de la même couleur que ses cheveux peroxydés, organisés en deux couettes montées de chaque côté de sa tête. Elle porte aussi une jupe rose carottée, avec des lignes vertes, et des petits souliers de type Dorothée. Un auditeur de longue date aura reconnu la groupie représentée dans un long prolégomène théâtral. Les cris perçants et ultimement dérangeants de cette chose hideuse firent lever les épaules des deux lutteurs, comme lorsque l’on passe ses ongles sur un tableau noir, et frissonner.)

Rayer (intrigué) : Qu’est-ce qu’elle fait là, elle?

Craig (surpris) :Crisse! Ils l’ont relâchée dans son habitat naturel!!!

(Le phénomène de foire traverse la rue dans une sorte de jogging, ses chairs pendues roulant et s’entrechoquant comme des vagues de chair alors qu’elle avance, soufflant comme un phoque pour atteindre la poubelle de Simmons, qu’elle renverse en ce jetant dessus. Le lutteur s’approche pour s’interposer, mais renonce, avant de poser les mains sur la chose, un air dégoûté sur le visage. Cette dernière ouvre la poubelle et éventre des sacs, en sortant un tube presque vide de lubrifiant, ainsi qu’une longue pagaie, fendue en son milieu. Elle serre les deux articles dans ses mains, son visage enflé ému et ruisselant de larmes.

Grosse folle : Roooowwwwww…….

(Se relevant péniblement, la grosse chose repart lentement, en marchant, son trésor dans les bains, jetant des coups d’œil circonspects aux alentours et se léchant les doigts. Un restant de graisse d’ailes de poulet y ayant coulé.)


Rayer (hochant la tête comme pour y retirer cette vision) : Reste que je ne te permettrai pas d’insulter mon garde du corps! Il est un peu ridicule, certes, mais il n’en est pas moins que sa pureté n’est pas à prouver, et que derrière ce tablier, il y a assez de testostérone pour te briser les dents, une, à une, sur la chaîne de trottoir. D’autant plus que de le traiter de Chris Row…

Grosse folle : CHRIS ROWWWWW!

(Elle brandit maintenant en l’air, regardant la caméra et ayant laissé tomber la pagaie et le lubrifiant, une affiche où l’on peut lire « Sur la table, dans le salon, brasse-moi la pagaie CHRIS ROW! »)

Rayer (il hurle pour couvrir la grosse folle qui ne cesse de crier) : … est d’un antisocial! Tu sais autant que moi qu’il est entièrement capable d’une réplique bien placée. C’est d’ailleurs le seul point que je pourrais te concéder, mais cet énergumène de bas étage d’impur d’insignifiant de baquette n’a aucun traître talent. Alors plutôt que d’insulter les autres, gorilles néandertaliens qui, seul, ose envahir mon espace vital, retourne donc avec lui brasser des crânes en France avec Hamlet.

(Craig lève un sourcil, son regard ne quittant que momentanément celui de Rayer pour capturer l’image de la grosse folle, qui a repris la pagaie et mime de se l’enfoncer avec un mouvement obscène du bassin, se tenant un sein, ses mentons frémissant de plaisirs obscurs, ses hanches adipeuses se trémoussant au rythme d’un chant rauque provenant de sa bouche de grosse fumeuse, rappelant vaguement le croisement entre un chant inuit et « milkshake », tenant à bout de bras une photo de son idole.)

Craig : Assez de testostérone sous le tablier, hein? À ta place, je ferais attention à qui je choisis, Rayer. Même Dittersdorf, c’était pas si évident que ça, et là t’engages ça pour….oh, puis merde; ta maison, tes affaires! Et pour ce qui est d’Hamlet, t’as pas à rire de Row, malgré que n’importe quel flo de 15-16 ans sache qu’Hamlet, c’est Shakespeare, et que Shakespeare c’est très peu français. Ses compétences culturelles, ça a rien à voir avec ce qu’il peut donner dans le ring…(Craig sourit.)…même si ça se ressemble, au fond. Plein de lacunes pis de faussetés….parlant de faussetés, c’est quoi, le streetfighter?


Rayer (se dépêtrant de la prise au collet de Simmons) : Ça peut être bien des affaires. De toute manière, se battre dans la rue, c’est tout simplement barbare. Pas besoin d’être bon pour ça, simplement besoin de frapper fort et d’être une grosse brute épaisse de canadien-français de bûcheron. C’est un fait concerté, tout comme le fait que l’anglais soit la langue de Molière. (Il se retourne vers la grosse folle) Tu sacres ton camp ou je te flambe?

Craig (les mains levées devant lui, dans un geste invitant à la restriction) : S’il-te-plait, Rayer, t’exagères. C’est pas parce que le petit est une grosse brute épaise qui a la fâcheuse tendance à penser qu’il est connu que tout le monde est comme ça! T’es plus intelligent que ça, Rayer, pars pas dans les généralités. Mais enfin; avec un peu de chance, il se pétera la gueule tout seul avant même et on aura pas à le tasser, ce qui serait simplement désagréable….

(La grosse folle rembarque ses articles, avant de repartir vers un petit boisé, plus loin.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.editionsavant-garde.com
Rayer
PWF World Champion


Nombre de messages : 35
Age : 28
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Dans la brûlure des planches (partie 2)(avec Simmons)   Mer 5 Nov 2008 - 2:50

Craig : Elle fout quoi, avec ça?

Rayer (vers son fils) : Tu te bouches les oreilles et tu chantes à tue-tête. (À Craig Simmons, en parlant fort pour couvrir la vois de son enfant) Mon petit, je vais t’expliquer les choses de la vie. Il y a toujours un moment, dans l’existence d’une femme, où elle s’éprend pour un personnage sans raison. Tu as eu ta femme de cette manière, et moi j’ai eu mon fils. Pourtant, elle, cet homme qui ne la connaît même pas est sa seule passion, et elle l’a reportée sur un objet interposé. Elle se trouve maintenant au moment où toutes les femmes, à un instant de leur existence, vont s’éclater la chatte avec une pagaie. C’est pour ça que les hommes sont supérieurs : ils ne sont pas hypocrites et vivent leur pulsions, sinon ont la volonté nécessaire pour les contenir, d’où la suprématie et notre droit prédominant à la décision. Veux-tu plus d’explications? (Il donne une tape sur la tête de son fils, qui cesse de beugler)

(Jetant un coup d’œil rapide à sa fille, Craig s’aperçoit avec un certain soulagement qu’elle était trop éloignée pour entendre quoi que ce soit de la conversation.)

Craig : Bon, pour ça je peux comprendre, mais pour le reste de ce qu’elle vole dans nos poubelles depuis des semaines? Et surtout, pourquoi les nôtres et pas les siennes? J’veux dire, pour assouvir ses pulsions, c’est correct, tout le monde en a! J’ai la bière, t’as le profilage racial, elle a sa rame, Kotetsu peut toujours se vider le sac dans sa chaudière de sang et en invoquant je sais pas trop quoi, mais qu’est-ce qu’elle fout à assouvir ses pulsions ici et pas sur son torse? Je veux bien qu’il se huile déjà, mais se faire lubrifier par ça lui permettrait de glisser d’un bout à l’autre du ring, et gratuitement!


Rayer (songeur) : Je crois que si elle ne va pas faire ses vidanges, c’est avant tout pour ne pas être repérée. D’une part, elle est assez dure à cacher, surtout avec l’odeur de ce chandail qu’elle semble ne pas avoir quitter depuis des lustres. En venant chez nous, elle évite de se discréditer. Tu sais, comme toi, quand tu n’as plus le droit de mettre les pieds dans un bar? Aussi, pour moi, le profilage racial n’est pas une profession. Je ne suis pas flic, et je ne tire pas sur les jeunes à Montréal-Nord. C’est plutôt moi qui planifie l’événement, et me retrouve par hasard dans un avion pendant que ça se produit. C’est une mission, par un plaisir, mais comme toute tâche, il faut savoir s’en acquitter dans la joie et la bonne humeur. Je ne vois pas pourquoi je ne soutirerais pas dans la torture le même plaisir que tu retiens à boire une à une les unités d’une caisse de bières. Pis pour le pseudo japonais de bas étage – j’ai terriblement envie de montrer que les histoires se répètent toujours, se baigner dans le sang peut être tout aussi sexuel, et peut-être aussi que c’est mieux d’être en contact avec du sang animal qu’avec sa peau. Mon seul souci est le glissement qui pourrait se produire sur le ring, une fois sa mascarade achevée. C’en sera ridicule. Ça montre que Wilde est prêt à se plier à tous les caprices imaginables, dans la mesure où il obtient ce qu’il veut de ses lutteurs. Avec moi, aucun risque, mais avec lui? Peut-être aussi qu’il cultive des tendances onanistiques destructrices dans sa loge et qu’on ne le sait pas. Il se complaît à imaginer des poulets.

Craig (calme) : (pointant du pouce l’endroit par lequel est parti la grosse truie) Entre ça et les poulets, honnêtement…quoique le fait est que Deacon a peut-être juste besoin de baiser. Tu crois que si on lui envoyait quelqu’un, ça le dériderait, un peu? Personnellement, je crois que ton garde du corps ferait l’affaire; son petit tablier blanc lui donne des belles hanches moulantes, et ses cuisses sont fermes comme des fuselages de réacteurs. Je suis certain que le mec apprécierait.

Rayer : Arrête de projeter tes fantasmes, t’es pas The Dom.

Craig: Bah, on peut bien le laisser tranquille, merde. Bon, d'accord, y a eu des problèmes y a quelques années, mais on peut bien laisser sa chance au coureur? De ce que j'en ai vu, il a réussi à organiser un show solide, en collabe avec Wild. On peut bien le regarder aller avant de juger.

Rayer (remettant ses verres fumés devant ses yeux) : Il est de ces taches qui ne s’effacent pas, tu sais? En fait oui, tu sais, tu m’as poursuivi pendant un certain temps à cause de l’une d’entre elles. La plus prenant est toujours la tache cutanée. Elle est incrustée en toi comme un parasite. The Dom s’est trop longtemps fait aller le Gentlemen en public, et il a cultivé trop d’affinités avec Row (cri issu du boisé adjacent, les hommes frissonnent) pour que ça ne devienne pas louche. Tu as lu mon chef d’œuvre presque shakespearien (il pèse ce mot), non? Il ne vaut rien et ne pourra jamais diriger avec aplomb. Tout cela parce qu’il permet qu’on embauche, comme dirais-je? Ces gens dont on fait les pâtés, de par chez vous.

Craig (méprisant): Rentre, ta gouvernante va prendre froid.

Rayer (tournant la tête) : Tu as peut-être raison. Mais enlève ta main de la carrosserie. Pour toi, on regarde, pas touche. Je l’ai fait laver ce matin après qu’un môme me l’ai corrompue, et je ne veux pas répéter le même cycle. Alors dégages, du vieux bien? Merci!

Craig (souriant)...sans problèmes...mais je ne savais pas que CHRIS ROW AVAIT TOUCHÉ À CETTE MERCEDES!!!

Rayer (courroucé) : PAS PLUS QUE JE NE SAVAIS QU’IL AVAIT VIOLÉ TA FILLE!

Simmons (pompé): OÙ QU'IL T'AVAIS DÉJÀ MIS LA MAIN À LA POCHE!

Rayer (révolté) : COMME À LA TIENNE!

(Pesant avec vigueur sur l’accélérateur de son bolide, Rayer fait crisser ses pneus pendant que son fils appuie avec fébrilité sur la commande d’ouverture de la porte grillagée qui mène au domaine de la famille. Un mouvement rapide de la caméra nous en explique la cause : la grosse folle vient à toute allure, une pagaie dans la main droite et la bouteille de lubrifiant, un peu plus vide que précédemment, dans la gauche. Elle oscille les bras avec une espèce de grandiloquence tirant plutôt du tragique, comme on le voyait dans Alerte à Malibu, avec un croisement aisément perceptible du Parc Jurassique. On pourrait presque sentir le sol qui résonne sous son poids. Rayer conserve donc, jusqu’au dernier instant, un œil dans son rétroviseur, pendant que ses pneus frottent la surface pâle de son pavé uni. De l’autre côté, Simmons, pris de frayeur, par à la course vers sa grille, en faisant un ample détour en vue de révolter sa fille. Sa courbe lui permet de la soulever avec vitesse et habileté, la prenant sous le bras comme une poche de patate, et il poursuit son chemin jusqu’à ce qu’il soit derrière le mur de pierre. Il regarde ses poubelles avec inquiétude pendant que la grille, devant elle, se ferme lentement, ainsi qu’elle l’aurait fait pour conserve le suspense.

La petite grosse arrive au pas de course, essoufflée, mais n’est pas parvenue à destination dans les temps qu’il lui aurait fallu. Son linge empeste un peu plus à cause de la sueur qui s’ajoute au dégoûtant mélange, et elle se penche pour respirer. Elle paraît aussi très indécise, ne savant de quel côté se précipiter pour s'approcher de son idole: l'enfant violé, les poches touchées ou la Mercedes?, semblait-elle se demander, les trois neurones qui la caractésent l'empêchant de se décider. Devant elle, le garde du corps semble terrorisé, dans son tablier, tapant du plat de la main sur la grille qui couronne le domicile de son employeur. Il jette à tout moment des coups d’oeils indiscrets pour voir la progression du rétablissement de la laide demoiselle, jusqu’à ce qu’une voix, celle de Craig Simmons, se fasse entendre. Il est posté de l’autre côté de la grille et sourit au destinataire de son message.)


Simmons (malicieux) : Tu sais que… ce gars-là était le bodygard et l'amant de Chris Row?

(Sans attendre de plus claires indications, elle part à la poursuite dudit individu, lequel court à grande enjambée. Il a dune bonne capacité cardiorespiratoire, mais rien ne semble rivaliser avec la grosse folle, laquelle a laissé sur le pavé ses instruments d’amour pour partir à la conquête d’un meilleur outil, selon sous les rires de Simmons qui s’éttouffe presque, à l’abri de sa barrière.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.editionsavant-garde.com
Ivan Vladimir Rouchkov

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Jeu 6 Nov 2008 - 9:03

Ivan est dans les couloirs quand un journaliste va pour l’interviewer

Journaliste : Mr Rouchkov vous avez une minute ?

Ivan : J’en ai même plusieurs, a vrai dire en attendant le show j’ai pas grand-chose a faire.

Journaliste : Pourtant vous devriez faire attention, Samuel vous a clairement menacé si vous veniez à le croiser.

Il éclate de rire.

Ivan : Soyons sérieux deux minute, ce mec la a 10 and de plus que moi et pourtant que j’écoute ces déclaration j’ai l’impression d’entendre un gosse de 12 ans entrain de faire un caprice. Samuel, je le dit, je le répète, je le signe, le street fight est un sport de gonzesse.

Journaliste : Il s’agit de l’un des sports occidentaux les plus dangereux, vous ne pouvait pas dire ça !!

Ivan : Il est bien que tu précise Occidentale, la d’où je viens, se battre dans une belle rue pavé et éclairé, c’est un rêve, un luxe, c’est autre chose que de lutter dans une salle éclaire a la lampe torche contre un géant de Sibérie fou furieux, avec pour seul arme ses deux poings !! Voila ce qu’est un homme, quelqu’un qui na besoin de rien d’autre pour remporter un combat, cependant je vais arrêter de parler de Mr Guignol, les lutteurs « Hardcore » (il fait le signe des guillemets avec les doigts) sont condamné a rester en bas de carte a lutter pour leur titre ridicule. Moi je vise plus hauts.

Journaliste : Le premier TNT n’a pas eu lieu, vous n’avez pas encore démontrer vos capacité et vous prétendez déjà pouvoir faire des matchs de haut de cartes ?

Ivan : Je dirai même les main-event !! Pourquoi les brésilien sont les meilleur au football ? Parce que dans les conditions ou il joue chez eux, dés qu’il arrive dans le luxe européen cela deviens tellement facile pour eux, qu’il devienne sans peine les meilleur, et bien moi c’est pareil, lutter dans vos grand stade, dans un beau ring éclairé, avec une loge rien qu’a moi, des assistant ect… C’est tellement plus facile que lutter la d’où je viens, que gagner mes match sera d’un facilité déconcertante, bon je vous laisse, je vais signez quelque autographe, ça m’occupera en attendant de savoir qui sera ma première victime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Jeu 6 Nov 2008 - 17:14

Pour s'entrainer Samuel lutte dans une petite fedration de lutte américaine, il a deux match prévu dans se show : un gaunlet match face a tout les autres catcheurs et un deuxiéme qu'il va annoncer lors du show.

Au debut du show, Evolution de Mötorhead se fait entendre dans la petite salle de la XFW,

Samuel : "Bonjour tout le monde !

La foule est en delire de voir cette legende du Street Fight.

Samuel : The Street Fight Legend is Here !!! Et se soir, je ferai face à tout les catcheurs de cette federation dans un gaunlet match pour le titre de la XFW ! Et dans un autre match, je ferai face à deux hommes que je hais tout particuliérement : Jaxon "Kotetsu" Deacon et Ivan Vladimir Rouchkov ! (La foule de la petite salle se remet à crier encore plus fort) Vous allez me voir enfin catcher pour la premiére fois professionelement et je peux vous assurer que vous ne serez pas déçus.

(... Un peu plus tard dans le show)

Annonceurs : Et voici venir sur le ring, THE STREET FIGHT LEGEND, SAAAMMMUUUEEELLLL !!!!!!!!

Samuel rentre trés rapidement sur le ring, prend le micro et annonce :

"Et voici venir "Le Russe" Ivan Vladimir ROUCHKOV !!!!!

L'hymne national Russe se fait entendre,

Alors que tout le monde s'attend à voir le geant russe, on ne vit apparaitre qu'un maigrichon avec un petit slip blanc.

Samuel : Ou peut être devront nous l'appeler Ivan Vladimir Nouillechkov ! Et voici venir Jaxon "Kotetsu" BACON !

Un nain grassouillé et habillé de la même façon que Jaxon se rammene sur le ring.

Lorsqu les deux énerguménes furent sur le ring, Samuel courra directement dans les cordes et envoya une clothesline surpuissante au maigrichon. Il se retourna et enchaina par une Triple German Suplex sur le nain. Il le releva lui mit son SL-TO (cutter) et fit le tombé pour l'éliminé. Samuel regarda l'imitation du russe se relevait, avant de faire un Spear. Il prit un micro est cria :

"Regarde sa Rouchkov, c'est se que je te mettrai lorsque l'on s'affrontera !"

Il prit son adversaire sur ses epaules et lui porta sa prise de finition, le SL-KO. Puis fit le tombé 1.......2........3 !!!!
Samuel s'en alla tout de suite du ring, tapa dans quelques mains et rentra en backstage.

(...) Et c'est le moment du main-event !!

Samuel rentra directement sur le ring sans musique, et se mit en position d'attendre son premier adversaire. Le premier catcheur a rentré est un monstre de 2m 10, hyper musclé, armé d'une chaise et qui s'appelait Kong. Il rentra dans le ring et Samuel n'attenda pas pour l'attaquer, les deux monstres s'echangérent des droites, avant que Samuel ne s'enpart de la chaise et lui donne un dixaine de coup. Il le releva et porta un DDT enchener d'une énorme descente de la cuisse. 1......2..... Mais non ! Kong s'est dégager au dernier moment ! The Street Fight Legend n'attenda pas longtemps pour se relever et porta un énorme CHOKESLAM !!! Mais il enchaina directement par son SL-KO !!!

Commentateur : Mon Dieu comment a t-il fait pour porter se colosse !!

1.........2..............3 Il a éliminé le premier !

La musique du second adversaire se fait retentir mais Samuel n'attend pas et fonce directement sur la rampe et lui donne des coup de chaises. Il le lance sur le ring, et va chercher un objet sous le ring. Une table ! Mais il recherche autre chose sous le ring : des punaises et un produit inflamable. OH MON DIEU ! Ce taré vient de mettre la table en feu et y jete les punaises ! CE MEC EST FOU ! ET IL PREND SON PAUVRE ADVERSAIRE EN CHOKESLAM ! C'est l'un des pires coup que j'ai vu de ma vie ! Son adversaire n'a pas eu le temps de lui mettre un coup. Et voici les secouristes qui l'emmenent sur une civiere. Mais Samuel vient fraper les secouristes et les gardes de securité et..... OH NON ! SL-KO sur ce pauvre homme qui venait de ce prendre déja un chokeslam sur la table en feu ! ELIMINER !!

Mais voici venir maintenant "The Destoyer Machine", "The Technical man", il est le champion de la XPW, SUUUIIIICCCIIIDDDEEE !!!!

Suicide courra vers Samuel et les deux hommes s'echangerent des droites monstrueuses a en faire tomber un russe ! Samuel le projete dans les cordes, et enchene par un jumpin knee attck, mais Suicide se reléve tout de suite et lui porte un Dropkick, puis un atomic leg drop. Suicide monte sur le poteau et pdelivre une Swanton Bomb......CONTRER PAR SAMUEL, qui avait vu venir le coup mais il est quant même salement toucher et Suicide en profite, avec un Ciseau de tête. 1.....2.....NON, Samuel s'en sort, mais c'est dur pour lui face un catcheur trés technique et trés connus dans le monde du catch qu'est Suicide. Suicide part pour sa prise de finition "Suiciders", mais c'est contrer pr samuel et SPEAR, SPEAR !!!!par Samuel. 1.........2....................... NON !!!! au tout dernier moment il s'en sort. Samuel veut en finir et le porte sur ses epaule pour le SL-KO, Contré en DDT par Suicide, qui enchaine par un Moonsault ! 1........2... mais Samuel vient de retourner le tomber de Suicide en Armlock façon MMA, qu'il appele "VonRaiche Stroke". Suicide abandonne trés rapidement, déjà en street fight Samuel l'utilisé et personne n'en n'est sorti !
SAMUEL IS THE NEW XPF CHAMPION !!! POUR SON PREMIER MATCH IL GAGNE UN TITRE, C'EST ENORME !!!!!

Annonceur : "AND THE NEW XPW CHAMPION, SAMUEL !"

Commentateur : Je pense que ce gars va être trés difficile a battre car il allie parfaitement Hardcore et Lutte. C'est vrai qu'il est quand même assez technique et puis assez agressif, je suis presser de le voir affronter Jaxon Deacon et Ivan Rouchkov, ils vont avoir du mal !

Samuel pose pour la foule avec son titre puis s'en va pour la conference de presse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Jeu 6 Nov 2008 - 17:32

Conference de Presse juste aprés le show de la XFW :

Journaliste : Raconté nous votre show.

Samuel : D'abord je suis arrivé dans cette salle et la foule était en delire complet, et quant j'ai fait l'anonce je ne vous dit même pas l'ambiance. Puis l'arrivée des repliques, que j'ai trouver trés ressemblantes (rires dans l'assemblée), c'était pour humilier un peu les deux autres là. Puis lorsqu'est arrivée le Main Event, c'était chaud, le premier adversaire je le connaisais, il était grand mais je l'est dominé facilement, et puis l'autres gars je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'ai pété un cable et c'était pour montrer à Kotetsu de quoi j'était capable. Je crois que j'y ait été un peu fort. Puis Suicide ! Ce mec est vraiment fort et je pense, voir je suis sur qu'il surpasse le Russe. C'était dur et si j'en ait un jour l'occasion je ferai equipe avec lui car d'aprés ce que j'ai compris c'est une legende dans le millieu du catch. Et puis voilà, mon premier titre en un match ! Mais je remet le titre vacant car je ne reviendrait pas avant longtemps dans cette federation et il faut que je me concentre sur la PWF.

Journaliste : Que repondez vous à Rouchkov, aprés sa derniere intervention ?

Samuel : Qu'il signe autant d'autographe qu'il veuille, moi je m'entraine et je pense être meilleur que toi maintenant, moi j'ai déjà un titre à mon palmares, au moins. Je ne repondrez plus à tes insultes envers mon sport : le street fight, chacun son opinion, c'est tout. Maintenant je vais me reposé car demain c'est encore entrainement.

Samuel sort de la pièce et la conference de presse se finissa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunder Storm



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Jeu 6 Nov 2008 - 20:58

Thunder est chez lui. Les antennes de TV 24/online vont de bon train, et celui-ci est plutôt ravi. Deux ans ont passé depuis sa dernière apparition télévisuelle. Deux ans. On serait en droit de se questionner sur les bien-fondés d’un retour après deux ans hors de la compétition. Les « va-t-en ton argent est fait », « laisse les plus jeunes faire », il les attend et bien sincèrement il n’a rien à leur répondre. Il a déjà été ce jeunot. Il a déjà eu affaire à ces vétérans qui l’ont malmené, à ces injustices qui ont parsemé sa carrière, ces tricheries qui lui ont couté des titres, de l’argent, de la gloire. Ce changement de camp le fait réfléchir. Non pas qu’il doute de son amour pour la lutte, mais est-ce qu’il se sent assez généreux pour donner aux jeunes ce qu’il n’a que très rarement reçu. Ou est-ce qu’il veut continuer de laisser sa trace. Est-ce que Thunder est sur le déclin ? C’est une croisée de chemin.

Thunder a un rendez-vous téléphonique avec Big Deal Ramon de Wrestling radio et ce questionnement lui trotte dans la tête.

Soudain, le téléphone sonne, comme attendu. Thunder regarde sur l’afficheur ; c’est bel et bien Big Deal.

Thunder : Oui allo.

BDR : Thunder Storm ?

Thunder : Oui

BDR : Big Deal Ramon à l’appareil. Fait longtemps qu’on s’est pas parlé nous autres. Je viens de mettre une toune, dans 45 secondes on est en onde.

Thunder : Batard, t’aurais pu me le dire, ça fait 2 ans j’ai pas dit un mot à personne dans les médias, donne moi une chance.
BDR : Voyons donc Thunder, t’as jamais eu la langue dans ta poche. 45 secondes, c’est même trop. Pis à part ça, je t’ai averti à matin. En onde dans 5-4-3-

Thunder compte les deux dernières secondes dans sa tête. Et le déclic se fait instantanément. Être au top encore une fois. Gouter à l’ultime devoir accompli. Traverser embûche par-dessus embûche pour être une fois de plus champion du monde. Prendre les 10 livres d’or dans les airs au dessus de sa tête, à bout de bras. Entendre le refrain de Klavier retentir dans l’aréna pendant qu’il célèbre son accomplissement sur le 2e câble. Oui, c’est ce qu’il veut. Les jeunes attendront, 33 ans ce n’est pas si jeune… mais ce n’est pas si vieux non plus. C’est maintenant ou jamais qu’il doit dominer. Maintenant ou jamais, maintenant ou jamais.

BDR : Vous venez d’entendre Dirty Love de Frank Zappa que je dédie à mon amie Francine du bar de danseuse La touffe mouillée qui m’a donné le goût de ressortir mon vieux Zappa. J’ai un revenant de la lutte professionnelle au téléphone pour vous chers auditeurs, un ancien champion UWO et NMW, Thunder Storm. Bienvenue avec nous.

Thunder : Bonjour à vous.

BDR : On va rentrer dans le vif du sujet, si tu le veux bien, pourquoi un retour après 2 ans d’inaction ?

Thunder : Premièrement, je suis pas resté assis sur mes lauriers pendant deux ans loin de là. J’ai ouvert mon école de lutte. Je vous dis que ça prend du guts pour se faire garocher à terre par des vertes recrues à qui tu viens de montrer une nouvelle prise.

BDR : Très surpris d’entendre ça. Comment tu te considère comme trainer ?

Thunder : Comment je suis dans un ring ?
BDR : Ouin okay…

Thunder : C’est ça. Je fais un tri entre ceux qui veulent et ceux qui ne veulent pas assez rapidement. De toute façon, je perds le trois quart de mon monde après la première séance d’entraînement.

BDR : Ouin, tout un talent de businessman.

Thunder : Je fais pas ça pour le cash. Loin de là. Ceux qui veulent lutter viennent apprendre du meilleur. C’est tout. Ils viennent apprendre les bases par un gars qui est bien au courant de l’histoire de ce sport et de l’honneur qui y est rattaché.

BDR : Non mais … entre toi pis moi là … et pour les milliers d’auditeurs qui nous écoutent dans leur char … combien tu te fais avec ça ?

Thunder (qui lève le ton) : Tu veux tu que je raccroche toi ou quoi ?

BDR (qui patine un peu beaucoup) : Ben euh… t’as pas répondu à ma question talleur, pourquoi faire un retour après 2 ans d’absence télévisuelle ? (les derniers mots dits avec ironie)

Thunder : Redevenir champion.

BDR : Hahahahaha non sérieusement là …
Thunder : Tu serais tu en train de douter toi là ?

BDR : Non, justement.

Thunder : Je suis là pour rien de moins que le titre du monde. Je suis bien au courant que le temps a passé depuis mon dernier match mais … je suis encore plus rapide, plus fort, et ma technique est encore plus affinée alors… regarde moi faire.

BDR : Ouin, ben tu t’es peut-être amélioré dans un ring mais tes catchphrase ont pas vraiment changé !!

Thunder : Bon, troisième prise : retiré. Bonne journée.

Thunder raccroche au nez de Big Deal, et va préparer son cours, leçon d’aujourd’hui : 34 manières de se sortir d’un headlock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaxon''Kotetsu'' Deac



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Jeu 6 Nov 2008 - 21:58

(C’était un soir ou il faisait très froid, au dessous de zéro. On pouvait apercevoir par la fenêtre dans le fond d’une vielle ruelle ou les chats errants et les sans-abri étaient en masse une pièce ou que seul, le feu presque éteint du foyer était là seul et unique source de lumière, on pouvais très bien voir un fauteuil d’un cuir rouge vin assez luxueux pour la pièce dans lequel il était. C’était une pièce digne de celle qu’on peut retrouver dans la série des film intitulé ‘’Décadence’’. Sur le sol d’un tapis digne des années 70, on peut voir un livre qui ressemble à une bible intitulé : Le Jashinisme: La religion de l’auto destruction. Malgré le fait que la pièce soit tout à l’envers et que les murs sont pleins de moisissures, le livre est d’une propreté exemplaire. Ces livres en question sont d’une couleur noire avec quelques petits nuages rouges un peu partout sur la couverture. Sur les tablettes le long des murs, on peut voir plusieurs chandelles éteintes et pour la plupart, elles ont finie de se consumer. Depuis quelques instants, on pouvait attendre des bruits de pas très lourds et lents qui provenaient du début de la ruelle. Quelques secondes plus tard, un bruit de poubelle qui tomba retentit partout dans le quartier suivant d’un miaulement de chat. Finalement, la porte de la mystérieuse pièce s’ouvrit et on pouvait voir un homme appelé Jaxon qui était de taille moyenne avec un manteau très long de cuir qui lui arriva jusqu'à cheville et un chapeau qui cachait complètement son visage. Pour une raison inconnue, ce dernier ne ferma pas la porte et fixa le fond gauche de la pièce avec un air très sérieux pendant de longues minutes le nouveau lutteur de la PWF semblait en transe. Ses pupilles étaient complètement dilatés et il était immobile, comme une statue. Quelques secondes plus tard, Jaxon se mit à répondre des choses incompréhensibles dans une langue purement inconnue tout en fixant le même endroit que tout à l’heure c'est-à-dire, le fond gauche de la pièce d’un air beaucoup plus que sérieux. Quelques instants plus tard, Jaxon’’Kotetsu’’Deacon prit un petit couteau tranchant et alla près du feu. Il fit chauffer le couteau juste attend que ce dernier devienne rouge et brûlant. Il prit le couteau et l’étampas dans le creux de sa main. Ensuite, il regarde à nouveau le fond de la pièce et prit la parole.)

-En effet, c’était le prix à payer et j’en suis très conscient, n’ayez crainte, je sais ce que j’ai à faire et je vais tout faire ce qui est possible pour arriver à mes fins et vous le savez très bien, c’est pourquoi vous m’avez choisit comme disciple et je vais vous prouver que c’est le bon choix que vous avez fait. Plusieurs insectes de cette douteuse fédération me prennent pour quelqu'un de complètement fou digne des hôpitaux psychiatriques. La question que je me pose, c’est pourquoi ? Moi je passe ma vie à tuer des gens pour quelque chose que je crois, tandis que les lutteurs, eux passent leur vie à se battre pour une couple de billets vert set pour divertir un public demeuré…. Qui est le pire? Est-ce que le fais que je fais parti d’une religion qui prône l’autodestruction fait de moi un être si différent des autres ? Je tue des gens pour ma religion et alors ? J’adore faire ça et sa fait parti de ma vie, le meurtre est une parti de moi. Certaine personnes collectionnent des timbres, d’autres adorent manger, d’autres sont fanatiques de hockey et bien moi, j’aime tuer, j’adore voir les gens souffrir et voir le désespoir dans leurs yeux quand ils savent qu’il vont mourir et qu’ils ne peuvent rien faire pour changer ça. Voir les gens me supplier de ne pas les tuer est assez divertissant merci, surtout quand ces des ‘’peteux de broue’’ qui se croit supérieur à tout le monde. Quand ils voient la lumière au bout du tunnel, ils comprennent que en faite, ils ne sont rien du tout et que c’est des simples pions qui me serve de sacrifice pour mes cérémonies et que l’être supérieur, dominant, c’est moi. La seule et unique raison pourquoi j’ai décidé de faire de la lutte, c’est parce que je trouve que c’est la chose qui se rapproche le plus de ma religion.

(Jaxon regarda de nouveau le fond la pièce pendant quelque seconde et retourna à sa position initiale.)

-Oui, j’y arrive, mais puisque vous insistez tant, je vais directement m’adresser à ces idiots, même si je ne vois pas l’intérêt de gaspiller du précieux temps pour eux. Sam, tu me fais bien rire, tu me fais penser à un ‘’peteux de broue’’ qui se croit supérieur aux autres. Tu es toujours entouré de projecteur, avec des journalistes et tu sembles passer la plupart de ton temps à me rabaisser, afin de trouver une certaine satisfaction pour la misérable personne que tu es. Cependant, tout comme les ‘’peteux de broue’’, tu vas finir comme un sacrifice pour mes cérémonies et tu vas me supplier de te laisser en vie. Comme tu las si bien dit, je passe ma vie dans une cave à prier et alors ? Est-ce que cela change de quoi à ta personne et à ta vie ? C’est plutôt toi qui semble être fou. Tu as l’air à avoir développer une certaine obsession pour moi depuis que la fédération à ouvert ces portes. À chaque fois que tu parles à des journalistes ou que tu publie des messages sur ton site internet, la seul chose qu’on peut entendre et lire c’est Deacon par si, Deacon par là! Je commence à me demander si tu es homosexuel, car en plus de cela, tu sembles avoir fait une obsession pour les muscles d’homme avec le Russe Ivan. Tu sembles fier de ce que tu as accomplie dans ta misérable vie, cependant ce que tu as fais jusqu'à maintenant, sa ne vaut plus rien, car tu entres dans un monde totalement différent qui est la lutte. Le fait que tu sois un champion du monde en Street Fight, que tu pèses 101 kg de pur muscle, que tu sois dans les 20 hommes les plus forts au monde ou que tu sois capable de compter jusqu'à l’infini deux fois, ne fera pas de toi un bon lutteur. Tu es un feu de paille et tu le sais très bien et je comprends ton jeu. Tu viens de battre 2 nullités de la vie en prétendant que c’est nous en changeant nos nom pour rire de nous afin de faire monter ta confiance. Ce que tu vas trouver triste, c’est que tu vas t’apercevoir après notre combat que tout ce que tu as accompli dans ta vie, n’a rien donner, car ça ne t’a pas rendu un meilleur lutteur. C’est tu c’est quoi le pire dans tout ça ? Dans quelques années quand tu vas être à bout de souffle dans ta carrière de lutteur ? Il ne diront pas Sam le ‘’Has Been’’ mais Sam le ‘’Has never Been’’. Pour ce qui est de toi Ivan, malheureusement je manque de temps, alors la prochaine fois que je ferai une apparition, YOU’RE NEXT!

(Sur ses mots, Jaxon se leva brusquement et quitta la pièce pour aller dans sa cave.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the_stifmeister

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Jeu 6 Nov 2008 - 23:44

The Stifmeister et un sosi de Samuel sont à une table, plein de gens les regardent, ils ont une tonne de verres à shooter devant eux, pleins à rabord d'alcool fort. Stifmeister ouvre le bal avec un premier shooter, puis la réplique suit de la part du faux Samuel. Puis, quelques dix ou quinze shooters plus loin, on voit "Samuel" entrain de vasciller avec un verre à la main et puis le Stifmeister lui sourire au visage.

.:Stifmeister:.
Tu vois Samuel, ce n'est pas bon l'alcool, pourquoi t'obstines-tu à en boire? Mais moi honnêtement, j'aimerais qu'on accélère la cadence alors, grouille-toi qu'on finisse ce coucours que je vais gagner de toute façon!

L'homme devant lui se met à vomir... Stifmeister semble dégoûté de ce qui se passe devant ses yeux... Il lève les bras tout de même à sa victoire. Il se tourne et regarde la caméra et prenant deux filles par la taille.

.:Stifmeister:.
Ses deux demoiselles à mes bras vont savourer quelque chose d'exquis ce soir! Et vous aussi très chers fans, vous aller vous régaler avec la présence du Stifmeister sur le ring! Au lit, je suis roi! Et dans le ring je le serai aussi! Comment vais-je le prouver? Simple, en remportant tous les titres que je pourrai remporter! En gagnant tous les matchs qui se présenteront devant moi. Les victoires se présenteront à moi comme les filles en chaleur qui viennent sous mon toît!

Les trois montent les marches...

.:Stifmeister:.
Lorsque l'annonceur présentera le vainqueur, il s'agira toujours de moi! The Stifmeister, et si vous demandez à ces filles quelle était leur meilleur baise, elle répondront...

.:Les deux jeunes femmes à l'unison:.
The Stifmeister!

Ils ouvrent la porte de la chambre du Stifmeister.

.:Stifmeister:.
Bon, si vous voulez bien nous excusez, je suis quelque peu occupé!

La porte se referme et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam77
Hardcore Championship #1 Contender


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Ven 7 Nov 2008 - 17:05

Samuel a laissé un message sur son site internet :

"Alors comme sa, je suis homosexuel ? Hum, Deacon va demander a ma femme avec qui je suis mariée depuis 4 ans. Dommage.....

Je viens d'apprendre que je vais affronté Jaxon "Kotetsu" Deacon et Ivan Vladimir Kotetsu dans un Street Fight Match lors du premier TNT. Cela sera surement un match trés hardcore mais j'ai déjà parler de tout cela et je ne veux plus y revenir car il parait que cela fait hommosexuel.

J'ai bien aimé ton petit concours The Stifmeister mais cela serait mieux de m'affronter directement moi dans l'un de ces concours d'alcool. Cela m'ammuserai beaucoup de te défier la dedans, tout cela amicalement bien sur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Vladimir Rouchkov

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   Sam 8 Nov 2008 - 11:46

Ivan est dans l’école Cabochardes avec ces deux anciens professeurs, Julianinho et Kévin Holley, les Cabochards Associés.

Kévin : Alors Ivan comment ça se passe dans ta fédération ?

Ivan : Bah on peut dire que j’ai fait comme vous, je me suis déjà mis quelqu’un à dos, et je vais l’affronter dans un Streets match avec un troisième homme.

Julianinho : Un match de rue ? Ne bouge pas.

Il va fouiller dans les placards et reviens avec Junior, sa célèbre batte de baseball.

Julianinho : Tien, voila qui va te permettre de gagner rapidement.

Ivan : Non merci, je l’ai déjà dit, je méprise ce genre de match, et même dans ce match sans règle, je n’utiliserai pas d’armes, seul mes poings me permettrons de l’emporter.

Julianinho s’en va déçus.

Ivan : Tu crois qu’il m’en veut ?

Kévin : Mais nan t’inquiète, tu le connais, mais bon parlons de chose sérieuse, un match de se type peut vite être dangereux, n’importe qu’elle imbécile avec une arme peut être un danger.

Ivan : Je sais bien, c’est un match de voyous, pas de lutteur, mais je respect mes engagement, j’ai signé a la PWF, je ferai donc ce qu’on me dit, je battrai le guignol Samuel dans sa spécialité ainsi que Jaxon, tu prétend que je suis le prochain, je n’est rien contre toi, je m’en fou de ta religion, je suis la pour me battre et prouver que je suis le meilleur, Samuel, Jaxon, utiliser chaise, batte, table, ou tout autre armes, cela m’importe peu, l’arme la plus dangereuse, ce sont mes deux poings, et a TNT, vous allez comprendre pourquoi.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sections Promos PWF TV/24online.com   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sections Promos PWF TV/24online.com
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Remaniement des sections des équipes de la NHL
» Liens utiles toutes sections confondues
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement
» Promos d'été chez Legio Heroica
» Les promos de Ludikbazar !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phenomenal Wrestling Federation :: PWF TV/24online.com-
Sauter vers: